Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker !

Actualités


MissArsenal

Recommended Posts

il y a 3 minutes, Auré a dit :

En voilà une belle contradiction.

Tu reproches l'égoïsme du peuple français mais tu n'acceptes pas le modèle socialiste des cotisations proportionnelles aux revenus, avec la possibilité de cotiser beaucoup quand tu gagnes bien ta vie pour financer la retraite et/ou les remboursements de santé des plus petits revenus.

Bah si justement je suis pas contre plus tu gagnes + tu cotise c'est normal 

 

Ce qui n'est pas normal c'est qu'à même cotisation donc même salaire pourquoi 1 salarié aurait le droit de prendre sa retraite plus tôt ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, na-oukine a dit :

Une fois n'est pas coutume, je suis totalement d'accord avec Auré.

 

La goutte d'eau c'est quand même "je manifeste pour mon voisin" alors que bien évidemment, tout le monde ne pense qu'à sa gueule.

 

Encore une fois on repproche un manque de démocratie au gouvernement en place mais la démocratie ce n'est pas non plus, je manifeste et casse tout quand une loi me dérange et je m'attends à ce qu'elle soit retirée.

 

Il a été élu, il a dit ce qu'il allait faire, il le fait. Rien de répréhensible.

 

J'ai même un certains respect pour Macron qui au moins est un homme de conviction, ça fait bizarre dans ce monde politique corrompu à la démagogie.

 

Je suis profondément opposé à cette réforme et j'ai voté melanchon pour en finir avec cette 5eme republique et ces règles qui me semblent digne d'un régime autocratique. Je n'ai pas gagné, je l'assume.

 

Maintenant je bois du petit lait quand je vois des personnes autour de moi ayant votés Macron et étant opposés aujourd'hui à partir plus tard à la retraite. Il fallait lire les programmes, couillon.

 

Oui enfin un peu facile. Le second tour peu de gens ont voté Macron pour son programme mais en barrage de l'extrême droite. Et même une fois élu, ça ne représente qu'une trentaine de pourcentage sur la population active, dérisoire dans une démocratie ! 

C'est le soucis de ce mode de scrutin, tu ne votes pas par conviction au premier tour, tu votes pour celui qui a le plus de chances de représenter ton groupe politique et puis tu en arrives à voter le moins pire au second tour. On en arrive à des abstentions massives à cause de ce mode de représentativité politique car peu de gens peuvent voter par conviction.

Et puis, il avait dit il y a quelques mois que cette réforme il ne la ferait pas passer par la force, et prendrait bien le temps d'en débattre pour en expliquer l'importance. Il n'en a rien été. Donc arrêtez de dire qu'il respecte ses engagements, il ment énormément et retourne souvent sa veste. Les exemples sont légions.

 

C'est deux ans de vie qu'on prend aux gens. C'est une question sociétale majeure qui a été réellement imposé par la force, je comprends qu'une partie de la population le prenne mal.

 

 

 

 

 

 

Edited by Sborn
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Jacky90 a dit :

Le peuple français est devenu égoïste au plus haut point, le fait de voter contre un autre candidat amène forcément le problème de ne pas être d'accord avec son programme MAIS c'était son programme il ne l'a jamais caché mais la c'est lui le méchant alors qu'au final si les gens irait bouger leur cul et voter il ne serait peut être pas passé.

Si des gens ne votent plus, c'est peut-être aussi par rejet du système et des candidats qui se présentent. Quand autant de personnes ne se présentent pas à l'isoloir, la moindre des choses serait de remettre en question le bien-fondé de ce système. 

 

il y a 17 minutes, Jacky90 a dit :

Les régimes spéciaux je ne suis pas contre, en revanche je ne vois pas pourquoi des personne qui cotise autant que moi voir moins aurait le droit de prendre leur retraite 10 ans avant moi sous prétexte que j'ai mal choisi ma filière de travail AKA ma passion...

D'accord, mais là tu es aussi dans le "moi"... non ? Le sujet est de ne pas se tuer au travail, l'espérance de vie en bonne santé ne permets pas de bien profiter de sa retraite pour une majorité de personnes, mais il faudrait travailler plus longtemps ? Avec des calculs qui ont mal été faits ou communiqués, avec plusieurs milliards de différence entre les projections initiales et finales ? Ce n'est pas bien sérieux. 

 

Peut-être qu'avant qu'on ait droit aux congés payés, il y avait aussi des gens qui râlaient d'arriver 30 minutes en retard au boulot. Cet acquis social en valait-il la peine ? Je pense que tout le monde répondra oui. 

  • Like 1
  • Thanks 1

Arsène Wenger : "I went for a challenge that I knew would be difficult because we had to fight with clubs who lose £150m per year when we had to make £30m per year."

 

Link to comment
Share on other sites

 

il y a 43 minutes, Jacky90 a dit :

Bah si justement je suis pas contre plus tu gagnes + tu cotise c'est normal 

 

Ce qui n'est pas normal c'est qu'à même cotisation donc même salaire pourquoi 1 salarié aurait le droit de prendre sa retraite plus tôt ?

Ok je t'ai mal compris alors.

 

il y a 34 minutes, The Wilsh a dit :

Si des gens ne votent plus, c'est peut-être aussi par rejet du système et des candidats qui se présentent. Quand autant de personnes ne se présentent pas à l'isoloir, la moindre des choses serait de remettre en question le bien-fondé de ce système. 

 

D'accord, mais là tu es aussi dans le "moi"... non ? Le sujet est de ne pas se tuer au travail, l'espérance de vie en bonne santé ne permets pas de bien profiter de sa retraite pour une majorité de personnes, mais il faudrait travailler plus longtemps ? Avec des calculs qui ont mal été faits ou communiqués, avec plusieurs milliards de différence entre les projections initiales et finales ? Ce n'est pas bien sérieux. 

 

Peut-être qu'avant qu'on ait droit aux congés payés, il y avait aussi des gens qui râlaient d'arriver 30 minutes en retard au boulot. Cet acquis social en valait-il la peine ? Je pense que tout le monde répondra oui. 

A la base le sujet ce n'était pas "pour ou contre", c'était la méthode, ça partait d'un coup de gueule, et pas d'arriver 30 minutes en retard au boulot mais bien de journées de travail perdues sans raison.

Pour info et très concrètement, demain je vais m'assoir sur une journée de boulot, soit 350 balles brut.

Les manifestants pour la plupart vont perdre ~100 € sur leur fiche de paie, et ils l'ont choisi, moi non.

Et ça, on me l'impose plusieurs jours par mois, depuis quelques mois.

J'aime Kampberg.

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Auré a dit :

A la base le sujet ce n'était pas "pour ou contre", c'était la méthode, ça partait d'un coup de gueule, et pas d'arriver 30 minutes en retard au boulot mais bien de journées de travail perdues sans raison.

Pour info et très concrètement, demain je vais m'assoir sur une journée de boulot, soit 350 balles brut.

Les manifestants pour la plupart vont perdre ~100 € sur leur fiche de paie, et ils l'ont choisi, moi non.

Et ça, on me l'impose plusieurs jours par mois, depuis quelques mois.

Oui j'entends cela ainsi que ton mécontentement. 

 

Néanmoins, je rejoins @PierU, actuellement je ne vois pas d'autres solutions pour se faire entendre. Manifester pacifiquement et en ne dérangeant personne, malheureusement ça n'a jamais généré de résultats. 

 

  • Like 2

Arsène Wenger : "I went for a challenge that I knew would be difficult because we had to fight with clubs who lose £150m per year when we had to make £30m per year."

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 53 minutes, Sborn a dit :

 

Oui enfin un peu facile. Le second tour peu de gens ont voté Macron pour son programme mais en barrage de l'extrême droite. Et même une fois élu, ça ne représente qu'une trentaine de pourcentage sur la population active, dérisoire dans une démocratie ! 

C'est le soucis de ce mode de scrutin, tu ne votes pas par conviction au premier tour, tu votes pour celui qui a le plus de chances de représenter ton groupe politique et puis tu en arrives à voter le moins pire au second tour. On en arrive à des abstentions massives à cause de ce mode de représentativité politique car peu de gens peuvent voter par conviction.

Et puis, il avait dit il y a quelques mois que cette réforme il ne la ferait pas passer par la force, et prendrait bien le temps d'en débattre pour en expliquer l'importance. Il n'en a rien été. Donc arrêtez de dire qu'il respecte ses engagements, il ment énormément et retourne souvent sa veste. Les exemples sont légions.

 

C'est deux ans de vie qu'on prend aux gens. C'est une question sociétale majeure qui a été réellement imposé par la force, je comprends qu'une partie de la population le prenne mal.

 

 

 

 

 

 

 

Il a pris 28 % au premier tour devant LFI, les communistes, les socialistes, les républicains, zemour, le Pen.

 

Plus d'un quart des votants au premier tout, c'est pas rien quand même au regard de la multitudes de forces politiques représentées. Alors oui, il a donc 72% de la population qui n'était pas pour lui mais me mode de scrutin est ainsi, et les partis politiques qui présentait autre chose n'ont pas été choisis.

 

On peut le regretter mais melanchon par exemple à moins rassembler de voies que Macron, c'est comme ça.

 

Je suis pour qu'on change tout ça mais visiblement pas les français, il faut l'accepter et ne pas l'imposer aux autres non plus, au risque de se comporter comme Macron.

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, na-oukine a dit :

 

Il a pris 28 % au premier tour devant LFI, les communistes, les socialistes, les républicains, zemour, le Pen.

 

Plus d'un quart des votants au premier tout, c'est pas rien quand même au regard de la multitudes de forces politiques représentées. Alors oui, il a donc 72% de la population qui n'était pas pour lui mais me mode de scrutin est ainsi, et les partis politiques qui présentait autre chose n'ont pas été choisis.

 

On peut le regretter mais melanchon par exemple à moins rassembler de voies que Macron, c'est comme ça.

 

Je suis pour qu'on change tout ça mais visiblement pas les français, il faut l'accepter et ne pas l'imposer aux autres non plus, au risque de se comporter comme Macron.

 

C'est même plus que 72% qui n'ont pas voté pour lui au premier tour, en comptant les abstentionnistes !

Je pointe juste les limites de ce système de vote qui nous entrainent dans la situation du vote par défaut, du moins pire, au détriment du vote de conviction. C'est pour cette raison qu'on en arrive au fur et à mesure à cette fracture sociale et fuite de la confiance envers les élites que l'on connait.

 

Bien sûr que les gens veulent que ça change, en témoigne cette fracture sociale ! Seulement peu proposent un nouveau modèle de société, ou juste de vote. JLM a proposé une vision, elle n'a pas plu, à d'autres d'en proposer d'autres. 

 

Link to comment
Share on other sites

En tous cas, j'hésitais à aller à la manif demain, mais ce que j'ai lu de l'interview de Macron m'a bien bien motivé pour y aller. Un peu comme certains en sport, il ne sait pas gagner. S'il cherchait à mettre de l'huile sur le feu c'est assez réussi.

 

Je suppose que son discours très droitier et vieux comme le monde sur le travail et l'ordre a pour but de draguer des députés LR dans l'objectif de former une alliance de gouvernement, car à ce stade il n'a plus vraiment d'autres choix pour arriver à gouverner pendant les 4 ans qui restent. Il a quand même réussi l'exploit de se mettre la CFDT à dos, qui n'a rien pourtant rien d'un syndicat extrémiste.

 

Edited by PierU
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Sborn a dit :

 

C'est même plus que 72% qui n'ont pas voté pour lui au premier tour, en comptant les abstentionnistes !

Je pointe juste les limites de ce système de vote qui nous entrainent dans la situation du vote par défaut, du moins pire, au détriment du vote de conviction. C'est pour cette raison qu'on en arrive au fur et à mesure à cette fracture sociale et fuite de la confiance envers les élites que l'on connait.

 

Bien sûr que les gens veulent que ça change, en témoigne cette fracture sociale ! Seulement peu proposent un nouveau modèle de société, ou juste de vote. JLM a proposé une vision, elle n'a pas plu, à d'autres d'en proposer d'autres. 

 

 

On voit la réussite du proportionnel à un tour en Belgique ^^

C'est pas mieux... Toujours les mêmes partis au pouvoir (littéralement) depuis 40 ans... et pas mal de belges qui souhaiteraient un système... globalement à la française ...

 

Même si les systèmes (belges, allemands, italiens, français) sont imparfaits, j'ai l'impression qu'il s'agit surtout d'une lassitude vis à vis de la démocratie représentative... Elle se manifeste d'ailleurs partout (même aux USA).

 

Je pense que la problématique est multiple :

  • La représentation que le citoyen se fait de lui-même et de ses "pairs"
  • La fin d'un "contre-modèle/pouvoir" qu'a pu être (avec de nombreux défauts) le socialisme durant la guerre froide
  • L’essoufflement de la croissance et l'illusion de son infinité
  • L'accès d'un côté plus direct et en même temps plus confuse à l'information

 

Je pense qu'aujourd'hui on n'est plus dans des cases comme avant : "Ouvrier", "Patron", "Indépendant", "Fonctionnaire".
Chaque individu s'affranchit de l'étiquette "de classe" (qu'elle soit consciente ou non) et ne réfléchit donc plus en ce qui est bon pour sa classe (le "nous") mais pour lui. Ce qui amène d'un côté soit à un certain niveau d'inaction politique de la part du citoyen (désenchantement/désengagement du processus "démocratique")

 

On peut y rajouter le fait que le Communisme était l'épouvantail qui faisait peur à l'ensemble des classes dirigeantes (politiques et économiques). Celui-ci a permis je pense plus d'avancée qu'on ne le croit. Le risque de tomber dans une société communiste était réel, ce qui a du amener à donner du "lest" plus facilement par le passé.

 

D'un autre côté, ce "lest" était plus facilement admissible durant les 30 glorieuses (voir même après) avec des gains de productivités exceptionnel. Qu'ils soient dû à la mécanisation généralisée de la société ou aux individus (diplômes, formations). Aujourd'hui, il est beaucoup plus difficile à accepter dans une société à croissance atone. On se doit plus de jouer avec un curseur (Capital vs Travail) et amortir la dette sur la croissance n'est plus quelque chose de réaliste non plus...

 

Pour finir, avant hormis les journaux papiers et les deux chaînes de télé, il n'y avait pas vraiment moyen d'avoir accès à l'information. Aujourd'hui, c'est complètement différent entre les réseaux sociaux, les sites internets, la multiplication des chaînes d'info (mainstream ou alternatives). D'un côté ça permet à celui qui a l'énergie/temps de s'attaquer à la problématique d'avoir une panoplie de sources inédites, d'un autre cette profusion est je pense décourageante... Tout investissement "citoyen" sérieux semble tout de suite plus compliqué. Et je pense que pas mal de personnes se désintéressent des sujets politique pour cette raison.

 

En somme, probablement que le système politique français est "défaillant" mais une partie de la problématique est surtout :
Quelles approches peuvent être mises en place pour remobiliser le citoyen ?

Est-ce que la démocratie indirecte a encore un sens dans une société comme la nôtre ?
La démocratie directe n'est-elle pas imaginable au vu des technologies actuelles ?

Personnellement je ne crois pas qu'une "refondation" de la république française à un autre modèle de démocratie indirect soit pertinent. D'autres problématiques apparaitraient assez rapidement et amèneraient assez vite le citoyen à une forme de lassitude.

 

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

En voilà un post intéressant.

Pour aller plus loin, moi je pense que de toute façon l'unanimité n'existe pas, c'est le jeu de la vie en communauté/société, plus tu as d'individus qui cohabitent, plus tu as de chances d'avoir des désaccords.

La solution miracle n'existe pas, ceux qui n'ont pas voté pour le président actuel se diront toujours lésés.

 

Même si on mettait en place une sorte d'équipe gouvernante avec des représentants de toutes les classes sociales, tendances politiques, religieuses, des hommes, des femmes, bref la plus grande variété possible de profils, il y aurait toujours un d'eux qui serait remis en question par une partie de la population.

 

Enfin, moi je n'aime pas ce terme de "fracture sociale", car elle fait un amalgame.
Selon les leaders des syndicats, il y a environ 2,5m de manifestants, si on croit ces chiffres, pourquoi dire qu'il y a une fracture sociale alors que plus de 60m de personnes ne manifestent pas ?

Quid des gens qui, comme moi, s'estiment vivre dans des conditions plutôt favorables par rapport à d'autres pays ou d'autres époques ?


Je sais bien que tous les gens mécontents ne manifestent pas forcément, mais même s'il y avait 30m de gens qui n'ont plus foi en la façon dont la société est organisée, ça ferait toujours plus de 30m de gens qui sont satisfaits.

 

C'est aussi irrespectueux pour les vraies fractures sociales qui existent, par exemple les gens misérablement pauvres qui cohabitent tant bien que mal dans des ghettos, avec des gosses qui sont dans des conditions abominables pour grandir et étudier. Ces gens qui ne peuvent même pas faire faire leurs devoirs à leurs enfants, par faute de connaissances ou de moyens, avec des gamins qui sont 35 dans une classe, confiés à un prof au bord de la crise de nerf, si tu prends les risques de viols, de drogue, de délinquance, de violence domestique, chaque gosse n'a qu'une infime chance de sortir de l'enfance indemne, ça c'est une fracture sociale, une austarcisation sociale en bonne et due forme.

Et ce n'est ni le seul exemple, ni même une hyperbole, malheureusement.

 

"fracture sociale", dans ce contexte, c'est du champ lexicale de soixante-huitard, désolé... tu ajoutes un "camarades" hurlé à tue-tête et tu as un sketch de Coluche.

Edited by Auré
  • Like 2

J'aime Kampberg.

Link to comment
Share on other sites

Le 22/03/2023 à 21:55, Niccis a dit :

Même si les systèmes (belges, allemands, italiens, français) sont imparfaits, j'ai l'impression qu'il s'agit surtout d'une lassitude vis à vis de la démocratie représentative... Elle se manifeste d'ailleurs partout (même aux USA).

 

En Suisse, il y a une démocratie directe et un taux d'abstention plus haut qu'en France (et une retraite à 65 ans). 

 

Personnellement je pense que le problème est plus profond, si on passe à plus de démocratie directe, on aura probablement un taux de participation qui remonte de 10-20 points sur les premiers scrutins, mais je doute que ca tienne très longtemps. D'ailleurs les rares tentatives de RIP ont aboutis à quedal. 

 

Perso je pense que la démocratie directe a du bon mais pas pour les arguments habituellement cités (le peuple serait "plus écouté" ou qqch comme ça) mais plutôt parce que ça détruit l'idée que le principale problème ca serait justement que "le peuple" se fait baiser par "les politiciens".

 

Globalement cela apaise les tensions sociales parce que ça diffuse les responsabilités (plus cela évite d'avoir des politiciens qui disent "le peuple veut ci, le peuple veut ça" toutes les trois secondes sur les plateaux télés, ce qui a tendance à me donner de l'urticaire).

 

Par contre, j'ai toujours l'impression que les effet de la démocratie direct sont souvent mal compris. Les gens pensent que c'est très subversif, alors qu'en réalité ses effets sont anti-révolutionnaire plus qu'autre chose. Lénine disait d'ailleurs très bien que la Révolution c'est un petit groupe de gens très déterminé, loins d'être majoritaire dans le pays.  

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Saha a dit :

Par contre, j'ai toujours l'impression que les effet de la démocratie direct sont souvent mal compris. Les gens pensent que c'est très subversif, alors qu'en réalité ses effets sont anti-révolutionnaire plus qu'autre chose.

 

Oui, j'avais lu justement à propos des votations suisses (le nom donné aux référendums là-bas) une analyse qui montrait que c'était pratiquement toujours le choix conservateur qui l'emportait, avec un processus assez typique : un débat s'ouvre dans la société pour changer quelque chose, les sondages d'opinion montrent au début une majorité favorable à ce changement, le processus de votation est lancé, la campagne pour le oui ou pour le non démarre, et petit à petit la majorité bascule en faveur du statut quo (on ne change rien), et le non finit par l'emporter.

 

il y a 21 minutes, Saha a dit :

Lénine disait d'ailleurs très bien que la Révolution c'est un petit groupe de gens très déterminé, loins d'être majoritaire dans le pays.  

 

Tout à fait... Et sans aller jusqu'à parler de révolution, les grands changements sociaux/sociétaux se font pratiquement toujours sous l'impulsion de minorités actives.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Saha a dit :

 

En Suisse, il y a une démocratie directe et un taux d'abstention plus haut qu'en France (et une retraite à 65 ans). 

 

Personnellement je pense que le problème est plus profond, si on passe à plus de démocratie directe, on aura probablement un taux de participation qui remonte de 10-20 points sur les premiers scrutins, mais je doute que ca tienne très longtemps. D'ailleurs les rares tentatives de RIP ont aboutis à quedal. 

 

Perso je pense que la démocratie directe a du bon mais pas pour les arguments habituellement cités (le peuple serait "plus écouté" ou qqch comme ça) mais plutôt parce que ça détruit l'idée que le principale problème ca serait justement que "le peuple" se fait baiser par "les politiciens".

 

Globalement cela apaise les tensions sociales parce que ça diffuse les responsabilités (plus cela évite d'avoir des politiciens qui disent "le peuple veut ci, le peuple veut ça" toutes les trois secondes sur les plateaux télés, ce qui a tendance à me donner de l'urticaire).

 

Par contre, j'ai toujours l'impression que les effet de la démocratie direct sont souvent mal compris. Les gens pensent que c'est très subversif, alors qu'en réalité ses effets sont anti-révolutionnaire plus qu'autre chose. Lénine disait d'ailleurs très bien que la Révolution c'est un petit groupe de gens très déterminé, loins d'être majoritaire dans le pays.  

 

 

Est-ce que la Suisse est réellement une démocratie directe ? C'est peut être ce qui s'en rapproche le plus dans le monde.
Mais pour moi, c'en est pas une. C'est juste une démocratie avec la notion de "Referendum" bien implanté dans le paysage politique.

 

Mais au final, et je pense que c'est le point le plus important, n'est-ce pas le meilleur moyen de donner/faire entendre sa voix et finalement d'être obligé d'accepter le vote. Car après tout cela représente la majorité ? 

Est-ce qu'en Suisse la "votation" est quelque chose de mal vu ? Du peu que j'en sais, je ne pense pas. Ca permet de "clore" les questions (sauf quand il est question d'avions de chasse :)).

 

Il y a 1 heure, PierU a dit :

Tout à fait... Et sans aller jusqu'à parler de révolution, les grands changements sociaux/sociétaux se font pratiquement toujours sous l'impulsion de minorités actives.

 

 

Concernant la "révolution", je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur exemple.
La révolution n'ayant pas, par essence,  pour but de représenter la volonté du peuple mais de forcer un changement de régime. Typiquement la révolution bolchévique en Russie qui est issue d'une minorité politique.
Tu peux très bien mettre un dictateur en place via une révolution.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Niccis a dit :

Concernant la "révolution", je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur exemple.

La révolution n'ayant pas, par essence,  pour but de représenter la volonté du peuple mais de forcer un changement de régime. Typiquement la révolution bolchévique en Russie qui est issue d'une minorité politique.
Tu peux très bien mettre un dictateur en place via une révolution.

 

 

Ca ne change rien au fait qu'au départ les choses s'enclenchent avec des minorités actives. Par contre "minorité active" ne veut pas dire minorité politique", la révolution bolchévique avait le soutien populaire.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Peter Pan a dit :

Et j'espère que la réforme va tomber et que d'ici 2027 il va charbonner, tout comme les autres partis afin d'écouter ces gens et tirer des leçons du passé notamment sur un retour des industries et de par ce fait, un meilleur financement des services publics sinon j'ai bien peur que le RN récolte les fruits et qu'on se retrouve avec une présidente ou un président d'extrême droite ce qui serait catastrophique.

 

En 2017 Macron fanfaronnait en disant qu'avec sa politique les gens n'auraient plus de raisons de voter RN. Résultat en 5 ans le RN a encore progressé, et pas qu'un peu. Et le scénario d'une victoire de MLP en 2027 n'a plus rien d'inenvisageable. Alors ce serait exagéré de le rendre responsable de tout, les extrême-droites progressent dans beaucoup de pays, mais à minima il devrait faire un peu plus profil bas et se remettre un peu en cause. Mais il a l'air d'être plutôt le genre "droit dans ses bottes"...

Link to comment
Share on other sites

Autre chose qui prouve que manifester et faire grève ne peut pas être réduit a de l'égoïsme, une démarche pour sa pomme et qui ne devrait être tournée que contre certains symboles du pouvoir  des tas de gens se mobilisent et vont manifester sans avoir une culture de ce genre d'évènements. C'était pareil avec les gilets jaune.

On entends ça et là que les français se sont isolés, que c'est chacun pour soit et qu'ils ont baissés les bras : depuis Janvier tout prouve le contraire

Pour le reste on accepte pour des évènements culturels ( festivals ) sportifs ( JO, coupe du monde de rugby ) ou politiques ( déplacement du pape, de Khadafi, peu importe ) de bloquer des rues, déranger des transports mais quand des citoyens, souverains, veulent occuper une rue, bloquer un lieu de travail que ce soit une raffinerie un port ou une gare, c'est non ? Ca n'a aucun sens

On l'a vu à Noël d'ailleurs, les contrôleurs ont fait grève et c'est précisément parce que ça a eu lieu à cette période et bloquait des voyageurs ( et que c'était un mouvement hors syndicat ce qui a surpris tout le monde, ça et le fait que le dossier était dans les mains des dirigeants depuis des mois et qu'ils n'ont rien fait ) que ces cheminots ont eu gain de cause sur des revendications souhaitées depuis plus de 10 piges.

Applaudir les soignants aux fenêtres pendant la pandémie en revanche ça n'a rien changé.

 

Et PierU tu as raison, j'avais oublié qu'il avait déclaré ça. ( Il avait aussi dis qu'il n'y aurait plus de SDF dans la rue, bon... )Au final non seulement le score du FN augmente a toutes les élections mais je trouve que politiquement ils sont les plus malins.

J'avais déjà écris lors des élections que j'étais déçu par les choix politiques de la gauche qui a laissé tomber son électorat traditionnel, électorat qui en parti se retrouve au FN. Mais pour cette réforme on voit bien que la Nupes est divisée, Mélenchon est chahuté par son camp, Faure c'est une cacahuètes, les verts sont aux fraises et la plupart se sont donnés en spectacle donnant d'eux même et de l'assemblée une triste image.

Pendant ce temps le FN n'a rien dit ou presque et quand il a fallu se montrer "malin", ils l'ont fait : Bardella a déclaré que si des députés LR votaient la motion de censure aucun député FN ne serait face à eux dans leur circonscription.

Quand LFI refuse de voter une motion de censure portée par le FN, le FN lui prends de la hauteur, ou s'en donne l'air, et dit qu'ils sont prêts à voter la motion LIOT peu importe avec qui.

 

Ce ne sont que deux exemples, mais ça plus la colère plus le travail de dédiabolisation enclenché depuis de nombreuses années plus le fait que des tas de sujets ont été laissés tomber par plusieurs partis dont la gauche qui a préféré changer son électorat ( Ruffin l'a bien compris je trouve et propose autre chose selon moi mais il semble un peu à la marge ) et maintenant ce 49.3 pour forcer le passage de cette réforme injuste...le FN est considéré comme raisonnable et comme un parti d'opposition, les digues sautent une à une.

 

D'ici 4 ans il peut se passer des tas de choses, on verra bien. Mais entre les deux dernières élections les partis traditionnels se sont cassés la gueule, l'alliance de gauche ne marche pas bien et ne propose aucun projet et Macron je ne vois pas comment il va pouvoir gouverner quoique ce soit puisqu'il est tout bonnement détesté. Je ne veux pas être un énième jeteur de sort et affirmer que le pire va arriver. Ceci dit en l'état rien n'est fait non plus pour inverser cette tendance, pas seulement pour lutter contre l'extrême droite, simplement pour tirer des leçons du passé : les gens sont déclassés et souffrent de la mondialisation, ce pays a besoin d'industrie et d'emplois et on doit investir dans les services publics. Ca ne sert à rien de faire des chèques à tout va pour soutenir les ménages à chaque crise, il faut penser sur le long terme. Est-ce qu'il va être capable de ravaler sa fierté, changer son PROJET et proposer autre chose ?

Qu'on soit pour ou contre, il semble le faire sur le nucléaire. J'imagine que ça devrait être possible sur d'autres sujets.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Peter Pan a dit :

3 millions selon les syndats, 1 million selon la police et 30 -  30 selon Auré ? C'est quoi ces comptes d'apothicaires ?

Heu... ça s'appelle un exemple, et il est clair dans mon post que je n'associe pas ce chiffre aux manifestations actuelles mais bien dans le cas d'une projection de scénario.

 

Et si tu crois que ce qui m'emmerde c'est de faire garder mon fils, tu n'as rien compris, ce qui m'emmerde c'est qu'on m'empêche de travailler, et donc de gagner ma vie, sans que je ne l'ai choisi. Et par extension tous les dommages collatéraux, notamment les très nombreux petits commerces qui ont dû fermer par conséquences conjointes de la pandémie et du mouvement des gilets jaunes.

C'est ça la sacré-sainte démocratie que les gens comme toi évoquent ? Se foutre des dommages collatéraux au nom de la cause ?

 

Il y a 17 heures, Peter Pan a dit :

Les gens se sentent délaissés depuis trop longtemps : les torts sont partagés mais la chute de l'industrie engendre de gros problèmes dans de nombreux endroits notamment en province. Perte d'emplois, réductions des services publics ( professeurs mal payés avec classe surchargées, horaires des bureaux de poste ou des passages des trains, s'il en reste, réduits. Accès aux soins ou à une garderie compliqués et ainsi de suite. Les gens se sentent délaissés.

Garderie compliquée, tiens donc.

Donc ceux qui manifestent ont le droit de ramener les choses à leur quotidien (problèmes de garderie), en créant de nouveaux problèmes à d'autres personnes, qui elles n'ont rien à dire ?

Relisez-vous les gars, ça vous évitera les contradictions.

J'aime Kampberg.

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai relu mon message et il n'y a aucune contradiction, on ne peut pas comparer un imprévu qui nous oblige à chercher une solution le temps d'une journée ou deux et un service public fermé qui va pénaliser des dizaines, centaines, milliers de citoyens à des kilomètres à la ronde pendant de nombreuses années

 

Pour le reste faire grève c'est aussi l'exercice de la démocratie oui, pour autant je n'ai jamais dis que je me moquais de voir des gens galérer ou perdre leur boulot inutile de caricaturer

Link to comment
Share on other sites

Y a rien qui va dans ces videos bordel…

 

Le premier qui vient tamponner une femme gazée et le second qui prend un virage à 200 en agglo et qui troue un gymnase, Dieu merci il n’y avait pas d’enfant…

 

On vit vraiment une époque étrange.

Ricqo.png

Link to comment
Share on other sites

On se demande comment cet imbécile ne s'est pas tué... Heureusement que y'avait pas une classe en plein cours d'EPS à ce moment-là. J'imagine même pas l'horreur si ça avait été le cas.

 

Et puis ces abrutis de CRS franchement, ils font honte à la profession ceux-là aussi. Et pour tant j'ai des potes dans le milieu, mais là c'est trop. Oui ils se font caillasser, oui ils ont des blessés à chaque sortie, oui ils se font insulter etc, mais c'est leur métier, ils l'ont choisi en connaissance de cause (même si ça ne justifie en aucun cas les agressions dont ils sont victimes). Mais s'en prendre à des femmes, des gosses et des vieux, au bout d'un moment ça suffit. C'est du défoulement, rien de plus. 

 

Ils n'ont jamais été les frites les plus croustillantes du paquet, mais là on atteint des sommets en terme de violence et d'arrestations arbitraires. Les OPJ doivent devenir fous. Ils font de la répression et non du maintien de l'ordre. J'imagine que ce sont les ordres, ce qui est encore plus grave, mais au bout d'un moment, il faut qu'ils aient la lucidité de dire "aller vous faire foutre" à leurs officiers. 

L'espoir survit toujours, c'est pour cette raison qu'on l'appelle l'espoir.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Fly a dit :

On se demande comment cet imbécile ne s'est pas tué... Heureusement que y'avait pas une classe en plein cours d'EPS à ce moment-là. J'imagine même pas l'horreur si ça avait été le cas.

 

Et puis ces abrutis de CRS franchement, ils font honte à la profession ceux-là aussi. Et pour tant j'ai des potes dans le milieu, mais là c'est trop. Oui ils se font caillasser, oui ils ont des blessés à chaque sortie, oui ils se font insulter etc, mais c'est leur métier, ils l'ont choisi en connaissance de cause (même si ça ne justifie en aucun cas les agressions dont ils sont victimes). Mais s'en prendre à des femmes, des gosses et des vieux, au bout d'un moment ça suffit. C'est du défoulement, rien de plus. 

 

Ils n'ont jamais été les frites les plus croustillantes du paquet, mais là on atteint des sommets en terme de violence et d'arrestations arbitraires. Les OPJ doivent devenir fous. Ils font de la répression et non du maintien de l'ordre. J'imagine que ce sont les ordres, ce qui est encore plus grave, mais au bout d'un moment, il faut qu'ils aient la lucidité de dire "aller vous faire foutre" à leurs officiers. 

 

Est ce que tu as déjà fait l'expérience de recevoir des jets de projectiles pendant environ 10-15h ( voir bien plus ) en continu ?

A noter que les projectiles vont de la simple pierre au pavé, en passant par des bouteilles contenant dans le meilleur des cas de l'urine, dans le pire des cas de l'acide ( oui oui ) ou d'autres objets divers et variés.

 

Il faut se rendre compte du degré de violence de ces situations.  Cette violence qui ne cesse d'augmenter avec le temps.

 

Effectivement, chacun a choisi son métier mais personne n'a signé pour s'en prendre plein la gueule de cette manière. 

Il faut comprendre que sur des violences urbaines qui durent pendant de nombreuses heures ( les heures de travail effectuées par les fonctionnaires de police dans ces situations dépassent l'entendement et ne pourraient en aucun cas être tolérées dans le privé par exemple ) les organismes et le mental sont mis à rude épreuve. 

Il ne faut pas oublier qu'un policier n'est pas une machine mais un être humain comme les autres, et je ne vois pas beaucoup de personnes en dehors de la profession capables d'endurer de tels violences pendant si longtemps et si régulièrement sans craquer psychologiquement.

 

Ensuite "des femmes, des gosses et des vieux".. Il faut savoir que beaucoup de casseurs se défoulent bien lorsqu'ils sont en nombre et en position de force mais quand le rapport de force s'inverse et qu'ils se retrouvent isolés subitement ces personnes se transforment en agneaux et jouent les victimes de violences policières.  Ce qui en ressort souvent ce sont des images ou un policier violente "gratuitement" un innocent qui se trouvait là "par hasard" mais dans la vidéo ce qui n'apparaît pas ce sont les actes commis un peu plus tôt par cette même "victime". 

 

Ça n'est pas toujours le cas, j'en convient, et il arrive que des policiers perdent réellement leur sang-froid et commettent des actes répréhensibles.

Mais comme expliqué précédemment il ne s'agit ni plus ni moins d'êtres humains et même si certains actes ne sont pas excusables, il faut comprendre qu'après 15h de travail dans des conditions épouvantables, éprouvantes et extrêmement violentes, il est très difficile de conserver sa lucidité et il peut effectivement se produire un "dérapage".

 

Cela dit, qualifier les CRS d'abrutis faisant honte à la profession est non seulement faux mais aussi irrespectueux au vu de ce qu'ils endurent au quotidien pour protéger la population et les gens venus manifester pacifiquement.

 

Combien d'images de violences policières es tu capable de trouver sur ces dernières années ? ( sachant que dans le lot il y en a certaines qui présentent le syndrome du loup qui se transforme subitement en agneau ). Et combien d'interventions policières ont eu lieu sur cette même période ? ( que ce soit sur des manifs ou sur du service général )

Le pourcentage de dérapages de la police est extrêmement faible proportionnellement au nombre d'interventions. 

Les policiers auteurs de ces dérapages sont d'ailleurs punis très sévèrement que ce soit au niveau administratif ou au niveau pénal ( deux à trois fois la peine prononcée pour une personne lambda ).

 

La police Française est à l'image de sa population. Il y a donc des "brebis galeuses" comme dans n'importe quelle profession mais l'immense majorité de policiers font leur travail correctement.

 

Fly, je m'adresse à toi dans mon post mais tu n'es pas visé particulièrement.

Je parle d'une façon générale. Je n'ai bien évidemment aucune animosité envers toi :ok:

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Ce climat il est installé par les individus qui provoquent mais également par le comportement et les actes des policiers. De la violente gratuite (totalement) il y en a et régulièrement. Il ne faut pas réfuter le fait qu'elles existent ni le fait qu'elles sont régulières.

 

Et le jet des projectiles (que je ne cautionne pas évidemment) il est aussi bien pratiqué par des gens mal intentionnés mais aussi par des gens à bout, qui haïssent les forces de l'ordre à cause de ces comportements et de ces violences.

 

Bref on est sur deux camps qui s'affrontent avec des torts énormes des deux cotés, mais il ne faut pas minimiser les torts des forces de l'ordre ni réfuter le fait qu'il faut du changement à ce niveau là je pense. Et du gros changement.

 

 

 

  • Thanks 2

<p>"un critique est un cul de jatte qui ne cesse de relooker les jambes des autres" René Benjamin (cet érudit).

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..