Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker !

PierU

Membre
  • Posts

    1894
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    10

Everything posted by PierU

  1. PierU

    Tennis

    Etre un gros cogneur ça ne suffit pas face à un joueur comme Djokovic, qui retourne ce qui arrive vite encore plus vite, et qui anticipe et se déplace très bien. Il faut avoir une palette de coups bien plus large et des plans B permettant de varier le jeu et d'essayer de le sortir de la routine dans laquelle il s'installe et où il domine. Evidemment c'est plus facile à dire qu'à faire, et s'il suffisait de connaître la recette ben Djoko n'aurait pas 21 GC...
  2. PierU

    Tennis

    Djokovic en train de faire du petit bois avec Rublev… je ne vois pas qui pourrait l’empêcher de gagner le titre.
  3. PierU

    Tennis

    Il est largement au-dessus de tous ceux qui restent en niveau de jeu. Ce n'est pas une garantie absolue, mais si sa cuisse le laisse tranquille il est le favori évident.
  4. Si courir après le ballon sur 30m n'a rien à voir selon toi avec "tenter clairement de jouer le ballon", à quoi sert ce point de la règle ? Que c'est de l'interprétation. "Il tente de jouer le ballon", ça veut dire quoi finalement puisqu'il ne le touche pas ? Il tente, ça suppose qu'il a essayé sans réussir ? J'ai une vision assez binaire des choses en ce qui concerne les règlements. Y a un moment, une règle est claire ou elle ne l'est pas. A partir du moment où elle ne l'est pas, ce qui est -je trouve- le cas dans cette situation, ça prête forcément à interprétation et donc des divergences d'opinion. Maintenant, il faut voir en fonction du joueur HJ l'influence qu'il a dans l'action, mais qu'est-ce que l'influence finalement ? Il joue le ballon, oui mais non, le défenseur aurait peut-être pu faire ceci ou faire cela... Je te le redis, ce n'est pas moi qui a accordé ce but, hein. Tu peux le voir comme une erreur d'arbitrage et je comprends tout à fait cette conclusion. Dans le cas qui nous occupe ça ne prête à interprétation que si on cherche absolument des interprétations tendancieuses de chaque règle, à la manière d'un juriste qui cherche la faille dans un texte de loi au profit de son client. Tu montres cette action à 100 personnes "naïves" (qui ne connaissent pas le contexte, etc...) en leur demandant si au moins à un moment Rashford a tenté de jouer le ballon et si ça a pu influencer ses adversaires, tu vas avoir 99 "oui". Et n'importe quel joueur te dira par ailleurs que dès qu'il perçoit une course ou un appel de balle autour de lui par réflexe il se focalise dessus, donc l'influence elle ne se discute pas, à moins de n'avoir jamais joué soi-même. Cette obsession pour des règles automatiques et sans aucune interprétation m'étonnera toujours. Si on faisait ça je ne suis pas sûr que beaucoup aimeraient le jeu qui en découlerait. Un joueur qui tombe après un contact, même minime ? Faute automatique, car déterminer s'il a fait exprès de tomber ou pas c'est de l'interprétation et c'est mal. Si c'est dans la surface péno automatique du coup, et les matchs vont se résumer à des batailles de pénaltys. Il faut quand même se rappeler du pourquoi de la règle de HJ actuelle : avant ça c'était comme tu voudrais que ce soit, toute position de HJ lors d'une passe derrière les derniers défenseurs était sanctionnée. Donc une action pouvait être arrêtée parce qu'un gars revenait tranquillement d'une position de HJ à 30m de l'action sans avoir la moindre influence sur l'action. La règle actuelle a été mise en place pour favoriser le jeu, et c'était du bon sens.
  5. Par exemple que tu commentes ce point de la règle qui entraîne une infraction de HJ : "il tente clairement de jouer un ballon qui se trouve à proximité alors que cette action influence la réaction d’un adversaire" Si courir après le ballon sur 30m n'a rien à voir selon toi avec "tenter clairement de jouer le ballon", à quoi sert ce point de la règle ?
  6. PierU

    Tennis

    Ces dernières années il nous a habitué à des premiers tours parfois poussifs avant de monter en puissance dans les GC : peut-être aurait-il renversé le match sans sa blessure au 2ème set... Mais honnêtement même l'année dernière je trouvais qu'il était en "surrégime" dans son jeu, gagnant beaucoup de matchs au mental : non seulement parce qu'il s'accroche comme aucun autre jusqu'au bout même quand tout semble perdu, mais aussi parce qu'il a un ascendant psychologique sur pratiquement tout le monde. En plus il a bénéficié à plein du ralentissement du jeu voulu par les organisateurs depuis longtemps, mais il a suffit que cette année les balles utilisées favorisent moins son lift (c'est lui qui l'a dit) pour le mettre en difficulté.
  7. T'as raison, quand on courre après le ballon au foot c'est rarement pour tenter de le jouer. La plupart du temps c'est juste pour le plaisir de l'observer rouler si gracieusement . Et même, rien ne prouve qu'il courrait après le ballon, il essayait peut-être juste d'attraper un papillon qui volait dans cette direction, on ne peut pas savoir !
  8. Tes explications ne tiennent pas face à la règle. Rashford fait une infraction de HJ et le but n'est pas simplement contestable, il est non-valable, je ne vois même pas ce qu'il y a à discuter. Voilà un extrait de la règle : https://www.theifab.com/fr/laws/latest/offside/#offside-position Quand on lit ça, comment est-ce qu'on peut dire que Rashford ne dispute pas le ballon et qu'il ne tente pas clairement de le jouer ?? Sans rire... Le but de Messi on s'en fout ce n'est pas le sujet, une erreur d'arbitrage ne doit pas justifier une autre erreur d'arbitrage. Par ailleurs, et à mon avis, concernant le but de Messi on ne peut pas parler d'erreur d'arbitrage. Pour moi dans l'esprit de la règle il aurait dû être annulé car le gardien se focalise sur lui au lieu de surveiller Pedro, mais rien dans la lettre règle ne permet clairement de siffler une infraction de HJ : Messi n'empêche personne de jouer le ballon, il ne dispute pas le ballon, ne tente pas de le jouer, et ne fait aucune évidente qui influence l'adversaire. L'arbitra a appliqué la règle à lettre.
  9. C'est pour ça que je pense que ça aurait dû être sifflé. Mais c'est encore plus flagrant dans le cas de Rashford. Oui mais ça c'est leur faute. La culture de la réclamation de fautes est tellement forte dans le foot que les joueurs en oublient qu'on ne s'arrête pas de jouer tant que l'arbitre n'a rien sifflé.
  10. Il y a quand même une grosse différence, c'est que Messi ne fait aucun geste laissant penser qu'il va jouer le ballon, alors que Rashford coure 30m à côté du ballon. Donc dans le cas de l'action avec Messi c'est tangent et les deux décisions peuvent se défendre, même si je pense personnellement qu'un HJ aurait dû être sifflé (sinon c'est trop facile de se placer en position de HJ pour perturber la défense en travaillant ce genre d'action à l'entrainement). Dans le cas de Rashford il ne faut pas déconner, il aspire vers lui un défenseur qui du coup ne s'occupe pas de Fernandes (bon, il est probable qu'il n'aurait pas pu le reprendre, mais ce n'est pas un argument).
  11. Twitter est effrayant dans tous les cas, c'est quasiment toujours une déferlante de n'importe quoi au mieux, et de haine trop souvent. Judiciairement c'est bien le cas et heureusement. On ne doit pas condamner quelqu'un sans preuves suffisantes. De plus ici ce n'est pas un non-lieu, mais bien un acquittement. On ne doit pas rejouer la pièce au tribunal populaire avec des "oui mais en fait on ne sait pas, il est peut-être coupable quand même...". Pour autant on ne doit pas s'en prendre à ses accusatrices non plus, auxquelles il faut accorder la bonne foi dans les procédures lancées.
  12. L'exemple est mal choisi... Je ne connais à peu près rien au basket, mais en allant voir les règles la faute de pied est jugée suivant l'intention aussi : http://www.ffbb.com/sites/default/files/otm_regelement_jeu/1a._reglement_officiel_du_basketball_2022_-_version_francaise_-_bvr_-2022-08-23.pdf
  13. L'alternative c'est de siffler toutes les mains décollées. Sans exception, donc. Le défenseur qui se protège par réflexe pour éviter de prendre un tir en plein visage : pénalty; celui qui reçoit sur le ballon sur son bras après un rebond sur un autre joueur à 50cm de lui : pénalty; celui qui tombe sur le ballon : pénalty; l'attaquant qui vise délibérément les bras du défenseur face à lui : pénalty. C'est ubuesque... Je préfère très largement la règle actuelle, qui certes laisse une incertitude en fonction de l'appréciation de l'arbitre, mais il y a beaucoup d'autres règles comme ça : la faute pour "excès d'engagement" est également soumise à l'interprétation de l'arbitre, savoir jusqu'où une charge à l'épaule est légitime et à partir de quel moment c'est une faute aussi, et il y en a d'autres.
  14. L'uniformité des décisions n'a jamais existé (sur ce point ou d'autres) et n'existera jamais, puisque justement il y a une marge d'interprétation laissée aux arbitres et que les arbitres ont chacun leur approche du truc, certains étant très stricts, d'autres laissant plus jouer. Au mieux il y a des consignes au niveau des fédérations pour tenter d'uniformiser un peu, mais tu n'atteindras jamais une vraie uniformité en la matière. A un moment il faut juste accepter ça et ne pas se faire des noeuds pour rien.
  15. La règlement laisse une certaine latitude à l'arbitre pour apprécier le caractère volontaire ou accidentel de la main, et l'arbitre hier soir l'a appliqué avec discernement. A mon goût les arbitres sifflent beaucoup trop facilement les mains dans la surface en général (ce qui conduit les joueurs à se tenir comme des pingouins, ce qui est ridicule). Par ailleurs le "annihile une occasion de but" n'est pas un critère pour décider s'il y a faute ou pas, c'est un critère pour décider s'il y a une circonstance aggravante à la faute (et s'il y a circonstance aggravante le rouge est de sortie, en plus de la faute sifflée). Ce n'est pas si compliqué (en temps réel ça peut l'être, sur les ralentis pas tant que ça) : La position du bras/de la main était-elle naturelle ou pas ? Si pas naturelle, on part du principe qu'il y a potentiellement la volonté de faire main --> faute Si la position est naturelle, le joueur avait-il le temps d'anticiper la trajectoire du ballon et de retirer son bras/sa main, même par simple réflexe ? Si oui, on part à nouveau du principe qu'il y a potentiellement la volonté de faire main --> faute Si non, pas faute. Ce qui est important ce n'est pas de savoir ce qu'a voulu faire le joueur, mais de savoir ce qu'il aurait pu faire pour éviter la faute. Rappel du règlement sur ce point (https://www.theifab.com/fr/laws/latest/fouls-and-misconduct/#direct-free-kick) :
  16. Le défenseur est à moitié en train de tacler et à moitié en train de se retourner pour éviter de prendre le ballon de face, et le tout quasiment à bout portant. Je te mets au défi de garder les bras collés au corps dans ces conditions. ... Pour le reste il faut garder raison : c'est frustrant de ne pas gagner un match qui est globalement dominé, mais dans la saison il y a aussi eu des matchs qui ont été gagnés alors que ce n'était pas mérité. Et il faut relativiser la domination : 4 tirs cadrés en tout, ce n'est pas une domination outrancière. Un nul contre un concurrent du top 4 (qui était l'objectif initial de la saison) qui a 9 points de retard, ce n'est pas un si mauvais résultat que çà.
  17. La main franchement il ne faut pas siffler de péno là-dessus, l'arbitre a bien jugé sur cette action. C'est ridicule de demander aux défenseurs de se tenir comme des pingouins dans la surface de peur de faire main, la position est naturelle et le tir trop proche pour avoir le temps d'éviter le ballon. Pour la même raison j'avais trouvé le 2ème péno accordé à la France contre l'Argentine très généreux, le défenseur saute en tournant sur lui-même pour se protéger du tir, et dans ces conditions on écarte forcément les bars pour se stabiliser.
  18. On avait oublié ce que c'était, d'être sur une telle dynamique de victoires !!!
  19. Ca je ne dis pas le contraire, et il suffit de suivre un peu le rugby pour voir à quel point c'est un autre monde de ce point de vue là. Tu protestes quand l'arbitre siffle une pénalité contre toi ? Boum, toute ton équipe doit reculer de 10m en défense. Et en plus il n'y a que le capitaine qui a le droit de s'adresser à l'arbitre. Mais dans l'autre sens l'arbitre explique toutes ses décisions. Il me semble aussi, mais c'était hors caméra.
  20. De façon générale ça ne me plait pas non plus, en foot ou ailleurs. Après quand on lit des articles sur l'Argentine on voit que leur façon de vivre le foot et les oppositions est totalement excessive et incompréhensible pour nous. Chez les supporters en premier lieu, mais aussi chez les joueurs. Emiliano Martinez c'est probablement un cas extrême, apparemment il insulte même ses coéquipiers pendant les matchs d'entrainement en équipe d'Argentine.
  21. Histoire de ne pas polluer le topic coupe du monde... En allant taper l'incruste sur la pelouse et dans le vestiaire, Macron a-t'il été lourd, pathétique, indécent, tout ça à la fois ? En tous cas je n'ai pas le souvenir d'avoir assisté à une telle mise en scène dans un évènement sportif.
  22. Classer les "meilleurs joueurs" est extrêmement cass-gueule, tout dépend des critères retenus, et ça peut être difficile de comparer des joueurs qui n'évoluent pas dans les mêmes contextes. Et c'est encore pire pour les "meilleurs joueurs de tous les temps" : la façon de jouer des différentes époques, les rythmes, l'importance du physique, ne sont pas les mêmes. Et on valorise plus ce qu'on connait, ceux qu'on a vu jouer. Néanmoins, sur les 30 dernières années je ne vois personne qui rivalise avec Messi tant ses points forts en font un genre d'extraterrestre : sa conduite de balle est phénoménale, c'est extrêmement difficile de lui prendre le ballon sans faire de faute. Sur ce point il est très semblable à Maradona corollaire : c'est un dribbleur exceptionnel dans les petits espaces, et avec une vitesse d'exécution dingue. Sa petite taille est aussi un atout dans cet exercice. il a une vision du jeu remarquable, ce qui lui permet de délivrer des passes assassines depuis n'importe où sur le terrain il a un tir à la fois précis et puissant, et il est plein de sang-froid face au but, ce qui en fait un redoutable buteur Quand tu combines tout ça, ben tu te rends compte que personne ne rivalise. Certains ont fait aussi bien sur certains points, mais pas sur l'ensemble. Et puis il suffit de l'avoir vu jouer au sommet de son art pour se rendre compte de la magie qui opérait, complètement unique, et à la limite peu importe le nombre de titres au final. Pour Mbappé certes il a des stats impressionnantes à son âge, mais non seulement on verra dans 10 ans ce qu'il en est pour faire le bilan, mais pour moi il n'est en rien comparable à Messi, notamment son influence dans le jeu n'est pas du tout la même. Je le vois plutôt comme un (C) Ronaldo bis, même si le style n'est pas tout à fait le même non plus.
  23. Oui je suis d'accord, c'est pour ça que je dis qu'il ne faut pas trembler, mais à ce niveau les joueurs la plupart du temps savent gérer cette pression. Je suis toujours soufflé dans les séances de péno de voir le sang-froid de la plupart des joueurs, alors que chaque tir est quasiment décisif dans un sens ou dans l'autre. Soit dit en passant le TAB de Messi il n'était pas parfait, pas assez appuyé ou pas assez sur le côté, une fraction de seconde j'ai presque cru que Lloris allait pouvoir le toucher.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..