Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal

PierU

Membre
  • Content Count

    1523
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9

PierU last won the day on March 12

PierU had the most liked content!

Community Reputation

164

About PierU

  • Rank
    Titulaire

Profile Information

  • Club
    Arsenal

Recent Profile Visitors

601 profile views
  1. Je voulais dire qu'ils avaient commencé à trier à cause du manque de lits en réa, parmi des patients qui en temps normal auraient été tous admis. Ils demandent aussi des transferts, mais c'est limité. Mais bon, la situation dans chaque pays est différente, en Suisse les mesures ont peut-être été prises à un stade plus précoce de l'épidémie, et il y a peut-être plus de lits en soins intensifs. L'article :
  2. @Stravoguine tu es professionnel de santé ?
  3. La femme d'un collègue est médecin hospitalier à Paris, son service a été "reconverti" pour accueillir des covid-19. Ils ont commencé à trier qui irait en réa ou pas il y a une semaine. Et les consignes donnés aux médecins de campagne dans certaines zones est de ne pas demander d'hospitalisation pour les patients âgés qui ont les symptômes. https://www.lemonde.fr/sante/article/2020/04/02/comment-j-ai-attrape-ca-j-avais-pourtant-pris-toutes-les-mesures-le-journal-d-un-medecin-de-campagne-victime-du-coronavirus_6035259_1651302.html
  4. @Stravoguine merci pour ce post très bien argumenté et qui remet effectivement pas mal les choses en perspective (d'ailleurs si tu le permets je l'utiliserai, en citant la source...). Juste, au niveau de l'"urgence sanitaire" je ne suis pas sûr que la situation actuelle avec une épidémie qui se répand très vite soit comparable à ce qu'on connait habituellement. Par exemple toute une catégorie de population (les personnes âgées ou avec un lourd passif médical) est actuellement écartée du circuit des soins intensifs et de la réa pour les réserver à ceux qui ont plus de chances de s'en sortir. De fait ils sont "abandonnés" à leur sort, et leur donner de la chloroquine -avec les précautions d'usage d'usage évidemment, en tenant compte des contre-indications habituelles- dès les premiers symptômes me semblerait très acceptable. On peut aussi évoquer l'impératif de santé publique et la déstabilisation économique/sociale/politique qu'une telle pandémie peut causer, pour peut-être s'affranchir des règles habituelles : si le taux de mortalité était de 10% plutôt que 1% c'est toute la société qui pourrait s'effondrer en quelques semaines (mais on n'en est pas là, d'accord). La piste de la chloroquine provient d'études initiales chinoises, non ? Le pr Raoult n'a fait que les reprendre en fait.
  5. La communication du pr Raoult est un peu irresponsable. Néanmoins les arguments des détracteurs me laissent perplexe. En temps normal je dirais qu'ils ont raison, que les études faites pour l'instant ne sont absolument pas suffisantes pour conclure à l'utilité de la Chloroquine contre le sars-cov-2. Mais on n'est pas en temps normal, on est en situation d'urgence sanitaire : s'il y a des indices de l'efficacité de la chloroquine, faut-il vraiment attendre d'avoir LA preuve ? Administrée sous contrôle médical la chloroquine n'est pas dangereuse, mais c'est peut-être là que le bât blesse : "sous contrôle médical" ça veut dire qu'il faut mobiliser encore plus le système de santé pour suivre les patients traités, à un moment où ce système de santé est déjà soumis à une énorme pression (rappel de médecins retraités, etc...). A part ça je pense que les grandes compétitions sportives ne sont pas près de reprendre, sauf vaccin ou traitement miraculeux qui débarque rapidement. Plus généralement je pense qu'on n'est pas près de reprendre une vie normale.
  6. Aucune idée, je ne suis pas médecin. Et ceux qui disent qu'on ne devrait pas, on se bouche les oreilles pour ne pas les écouter ? Evidemment, mais du coup le fait que tu n'aies pas eu d'effets secondaires ne dit rien sur les effets secondaires aux doses requises pour (peut-être) combattre le virus.
  7. Les doses utilisés en prévention du palu n'ont probablement rien à voir avec les doses nécessaires pour un traitement curatif contre le virus actuel. Donc cette remarque n'a aucun intérêt.
  8. Sans doute, mais ça n'a rien à voir avec le problème des restrictions budgétaires des dernières années dans les hôpitaux. Et puis bon, c'est bien qu'elle dise ça la mère Buzin, mais ça aurait été encore mieux qu'elle mette les pieds dans le plat AVANT. Pareil, rien à voir avec les problèmes budgétaires : là dans la panique c'est robinets ouverts pour l'argent, mais on est en réalité incapables logistiquement de faire ce que les Chinois ont fait, pour plein d'autres raisons.
  9. Euh, non. Les restrictions budgétaires des dernières années aggravent la situation actuelle c'est certain, mais aucun système hospitalier ne peut être dimensionné pour encaisser le choc de ce genre d'épidémie.
  10. Oui oui, mais bon il faut rappeler le contexte d'incertitude et la nécessité d'agir vite pour avoir les vaccins à temps : forcément quand tu es pressé tu paies cher... Au final cette histoire était de l'ordre de un milliard d'euros. Le coût des conséquences de l'épidémie actuelle va se chiffrer en dizaines de milliards d'euros.
  11. Plus exactement : le gouvernement de l'époque s'est fait démonté pour avoir commandé pour 1 milliard d'euros de doses de vaccin, parce qu'au final il n'y en a pas eu besoin. Donc tout le monde s'est lâché sur la "gabegie d'argent public", "l'incompétence des décideurs", sans parler des accusations de corruption au profit de "big pharma". Evidemment, tout ce beau monde n'en avait rien à cirer de savoir (ou était même incapable de comprendre) qu'on était avant coup dans l'incertitude sur l'ampleur que l'épidémie pouvait prendre ou pas : s'il y avait eu des milliers de morts et pas de vaccin commandé, les mêmes auraient appelé au lynchage des responsables... Forcément ceux qui suivent y réfléchissent ensuite à deux fois avant d'engager des dépenses publiques "au cas où"... On a quelque part les décideurs qu'on (collectivement) mérite .
  12. En Corée du Sud d'une part ils ont agi sans retard (pendant que l'Europe regardait d'un oeil distrait ce qui se passait en Chine au lieu d'anticiper), ils étaient apparemment bien préparés à ce genre de scénario (ils ont eu l'épidémie de MERS en 2015 comme avertissement sans trop de gravité), et ils sont culturellement bien plus disciplinés que nous.
  13. Enfin un post sensé...
  14. Les règlements ne sont jamais intangibles : la FA/PL pourrait mettre un terme à la saison tout en attribuant quand même le titre à Liverpool. Et ce qui aiderait ce serait que le seul club qui mathématiquement pourrait les dépasser, City, déclare qu'il y est favorable. Les autres clubs pourraient attaquer cette décision et la faire annuler, mais franchement ils passeraient pour des crevards. Mais ça ne résoudrait pas le problème des places européennes ni celui des montées/descentes. Bon enfin, on tire des plans sur la comète sans avoir aucune réelle idée de combien de temps ce bordel va durer.
  15. Tout à fait ! J'ai d'ailleurs toujours dit que mon pote Mimile du café du commerce ferait bien mieux à lui tout seul que toute cette bande d'incapable. En plus quand il prend sa grosse voix pour dire à son chien d'aller à la niche je te dis comme l'autre il rampe : avec lui le virus il se serait pas approché à moins de 500km de la France !
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..