Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal

Axelou

Membre
  • Content Count

    19377
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19

Everything posted by Axelou

  1. Il paye probablement le fait que la Juve joue dans une ligue qui ne doit plus passionner grand monde vu le peu de suspens ces dernières années et la chute des autres gros clubs (les deux clubs de Milan, en particulier). Mais à 35 ans, il tient toujours son rang, ça force le respect. A voir si la Juve arrive à enfin aller au bout en Europe, il pourrait même viser un nouveau Ballon d'Or, mais on en est pas encore là, surtout vu le format exceptionnel de cette édition européenne 2020, et la Juve doit encore faire son retard sur l'OL avant de voir les quarts.
  2. Quelques événements à retenir du match de la Juve aujourd'hui pour le derby face au Torino : - Buffon est devenu le joueur le plus capé de la Serie A puisqu'il a dépassé Paolo Maldini avec son 648e match dans le championnat italien. - Ronaldo a marqué, mais surtout, il a marqué son premier coup franc avec la Juventus après une succession d'échec depuis son arrivée à l'été 2018. Le signe indien est vaincu !
  3. Axelou

    My Life

    +1 J'aimerais savoir une fois pour toute si je suis un faux gentil, un sale enfoiré ou un des mecs cool du forum. Je voudrais être fixé, svp
  4. Axelou

    [Liga]

    Benzema est entré dans le top 5 des meilleurs buteurs du Real Madrid après son doublé d’hier, il a dépassé Puskas. Grosse perf, lui qui entame sa 10e saison au Real, ça impose le respect.
  5. Je l’ai pris ce matin, j’ai juste fait l’intro mais j’ai hâte de me lancer dedans également.
  6. J'ai regardé leur conférence à 1h du mat, c'était bien naze. Hormis leur Star Wars, ils n'ont montré aucune grosse cartouche alors que c'était censé être une conférence style E3. Aucune grosse licence, pas de Dragon Age, de Mass Effect, pas de Battlefield etc... Enfin bref, j'aurai mieux fait de me coucher et de voir le compte rendu à mon réveil parce que Star Wars, c'est bon, je sature un peu.
  7. The Last of Us Part II... je l’attends celui là, la hype aura raison de moi !
  8. Axelou

    [Liga]

    Barcelone a clairement un défaut de percussion, et principalement sur les ailes. Messi est en électron libre et gère toute l'animation offensive, dans toute les zones du terrain mais il ne peut pas être à deux endroits à la fois, tout Messi qu'il est. Suarez est principalement un joueur axial, Dembele n'est pas fiable. Clairement, le départ de Neymar se fait quand même ressentir. Fati est encore trop jeune pour le considérer comme un titulaire avant quelques années.
  9. Axelou

    [Liga]

    Messi déjà au taquet, mais j’aime pas du tout sa tronche, on se croirait revenu en 2008. Il a plus d’allure avec les cheveux courts et un peu de barbe. En tout cas, un but et deux assists. Il avait l’air très en jambes.
  10. A côté de ça, les premiers tests de The Last of Us Part II sont dévoilés aujourd’hui, les critiques sont dithyrambiques. Une nouvelle grosse exclue de Sony, en attendant la dernière de la PS4 avec Ghost of Tsushima, ils sont sous les feux des projecteurs depuis hier.
  11. On va attendre les jeux côté Xbox car pour l’heure, ils ont eu une grosse comm sur le hardware (« notre console est la plus puissante ») mais leur seule et unique conf de jeu était très naze. Aucun gameplay, quelques cinématiques boostées qui n’étaient même pas capturées depuis la console. Ca serait bien qu’ils arrivent aussi à proposer autre chose que Forza ou Halo. La puissance de la One X ne m’a pas convaincu au point de l’acheter, il en sera de même pour la nouvelle console. Ce sont les jeux qui le motiveront. Et sur ce point, je trouve que Sony et Nintendo restent les boss du game.
  12. Resident Evil VIII Horizon Forbidden West
  13. Sackboy A Big Adventure Kena : Bridge of Spirits (gros coup de coeur !)
  14. Ratcher & Clank : Rift Apart Oddworld Soulstorm
  15. Marvel Spiderman : Miles Morales Project Athia
  16. Sony a donc dévoilé officiellement sa future console ! Grosse grosse conférence hier, ils ont du retourné tout le monde. De plus, ils ont dévoilé non pas la console simple, mais aussi un deuxième modèle, dépourvue de lecteur physique, et qui pourra probablement être proposé à un prix plus bas (j'imagine). En termes d'annonce jeux, j'ai retenu : - Spiderman Miles Morales - Gran Turismo 7 - Kena Bridge of Spirits - Ratchet & Clank Rift Apart - Oddworld Soulstorm - Project Athia - Godfall - Hitman III - Demons Souls (remake) - Resident Evil VIII - Horizon Forbidden West Et d'autres que j'ai pu oublié mais on en a prix plein les yeux ! Pouaaaah, ils vont encore tuer le game !
  17. Grosse conférence Sony qui en a profité pour enfin dévoilé le design de la PS5 à la toute fin. Je pense que je vais rester chez Sony...
  18. Axelou

    My Life

    T’es un sacré romantique, Auré ! T’avais sorti le grand jeu, respect ! En tout cas, ça me fait plaisir de voir que les rencontres sur le web peuvent durer, mon histoire, c’est la première du genre pour moi et ça me fait chaud au coeur de vous lire, toi et Jack. Pas d’enfant, ni de mariage pour nous pour le moment, mais nous allons être « parents » d’un petit Jack Russel le 06 juillet, le temps que le sevrage soit terminé !
  19. Axelou

    My Life

    D’ailleurs, pour ceux qui utilisent ces applis régulièrement, ça marche bien ? Aussi bien pour une aventure d’un soir que pour du serieux ? J’ai tenté happn sans aucune conviction mais j’aimais bien le principe de la géolocalisation commune, ça nous montre où est quand on a pu se croiser avec le profil consulté (en l’occurence, une de ses collègues vivait près de chez moi, elle a donc eu mon profil et inversement). J’ai eu le coup de chance de tomber sur quelqu’un de sérieux du premier coup donc je me suis assez naturellement débarrassé de l’appli mais je n’arrive toujours pas à me faire une idée dessus.
  20. Axelou

    My Life

    J'ai tenté happn et je pense que ça doit être un peu le même principe. Obligé de payer pour pouvoir utiliser le tchat et d'autres trucs du genre. J'ai mis mon snapchat dans ma description pour ne pas avoir à payer, et les intéressées n'avaient qu'à m'ajouter. J'ai rencontré ma copine comme ça, 7 mois qu'on est ensemble, j'aurai pas misé un rond dessus pourtant mais j'ai réussi à trouver assez vite alors que je ne connaissais pas du tout.
  21. Sony prendra enfin la parole pour dévoiler des jeux sur PS5 ce jeudi 4 juin à 22h, heure française ! En espérant voir le design de la console.
  22. Axelou

    [Liga]

    En l’occurence, je faisais le bilan des Galactiques. Aucun de cette liste, ni même de l’histoire du Real n’a de meilleures stats que lui face au Barca. Si lui n’est pas à la hauteur, que dire des autres star offensives de cette liste ou autre ? Les Ronaldo, Figo, Zidane, Owen, Robinho and co ? Aucun de ces joueurs offensifs n’a son rendement, et à bien y regarder, lesquels ont de meilleurs faits d’armes dans les Clasico ? Zidane, on retient son but en finale contre Leverkusen, ses plus beaux buts ou gestes ne sont pas face au Barca, idem pour les autres. Je grossis forcément un peu le trait mais Ronaldo (avec Benzema et ceux qui ont évolués avec eux) sont tombés sur le plus grand Barca de l’histoire, le meilleur joueur du monde au sommet de son art, une équipe ayant atteint un pic historique en terme de qualité de jeu... Le bilan ne leur est pas favorable, mais il y a tout de même de belles victoires et quelques titres à la clé.
  23. Axelou

    [Liga]

    Aaah je dis pas comme toi, il a marqué des Clasico de son empreinte, c’est compliqué de dire le contraire. En 2011, en finale de Copa, il donne le seul et unique but décisif en prolongation, et il fait un gros match en plus de ça. En 2012, le fameux « but du titre » au Nou Camp. Le but en sombrero sur Pique la saison d’après, il me semble même qu’il colle un doublé et que c’est pour la Supercoupe, mais à confirmer. La dernière Supercoupe, il rentre en cours de match et cale une grosse lucarne (avant de se faire expulser). Le Real est titré. Et j’en oublie d’autres. C’est également le deuxième meilleur buteur des Clasico derrière Messi, il est a égalité avec Di Stefano On peut pas dire qu’il n’a jamais existé dans les Clasico. Pour les titres en Liga, 2 en 9 ans oui, ça peut sembler peu mais c’est le Barca en face, il y a eu Guardiola, et même pour l’après, il y avait toujours une énorme équipe. Ils ont tout de même empêché une domination totale des Catalans. Et leur bilan européen depuis Mourinho est exceptionnel. De 2011 à 2019 dans le dernier carré, 4 titres en 5 saisons entre 2014 et 2018.
  24. Idem, il a sacrément bien vieilli, je lui donnais pas son âge. Toujours triste d'apprendre ce genre de nouvelle :(. RIP
  25. Axelou

    [Liga]

    Et si on se faisait un petit classement "Galactique" ? En mélangeant les 2 mandats de Perez. A voir votre définition de Galactique, si ça a toujours été bien défini sur la première génération, c'est plus "flou" sur la seconde, qui a été plus longue aussi. Basez vous sur ce que vous voulez, pour ma part, j'essaye de faire un compromis entre talent individuel, les attentes placées, les stats, le palmares et le rayonnement du joueur et forcément aussi l'affection que je peux leur porter Dans l'ordre d'arrivée : - Luis Figo (2000-2005) - Zinedine Zidane (2001-2006) - Ronaldo (2002-2007) - David Beckham (2003-2007) - Michael Owen (2004-2005) - Robinho (2005-2008) - Kaka (2009-2013) - Cristiano Ronaldo (2009-2018) - Karim Benzema (2009-) - Xabi Alonso (2009-2014) - Luka Modric (2012-) - Gareth Bale (2013-) - Toni Kroos (2014-) - James Rodriguez (2014-) - Eden Hazard (2019-) Pour mon classement, je dirais : - 15e Michael Owen : Une saison et puis s'en va, un Ballon d'Or qui fait un peu tâche au milieu des Figo, Zidane et Ronaldo. La marche était trop haute pour lui et la suite de sa carrière bien terne. - 14e Eden Hazard : Il n'est qu'à sa première saison et c'est compliqué de jauger entre sa mauvaise condition physique et l'arrêt de la saison à cause de la pandémie mondiale du COVID-19. Une saison a oublier, clairement, mais il en aura d'autres pour montrer ce qu'il vaut vraiment, c'est ce qui le sauve de la dernière place. - 13e Robinho : Recruté comme le successeur de Figo, parti à l'Inter, le Real Madrid voulait son Ronaldinho, le fougueux brésilien aura eu quelques jolis coups d'éclat à Madrid. Mais à l'heure de tirer les bilans pour son départ pour l'Angleterre, son passage au Real n'a pas été glorieux comme on aurait pu le penser. - 12e David Beckham : Ca me fait mal de le mettre derrière Bale mais à bien y regarder, je pense que son parcours et en tout point inférieur à celui de son homologue gallois. David Beckham, c'est le recrutement marketing assumé, un joueur recruté avant tout pour sa gueule et les lumières qu'il attire, plus que pour son talent. Une machine à fric et un pied droit de sniper, il aura eu une bonne carrière au Real pour l'après Manchester, qui reste le point culminant de sa carrière. - 11e James Rodriguez : La grosse recrue star dans la foulée du Mondial 2014, en pleine ascension et sous les feux des projecteurs, James s'offre la chance de sa vie en signant au Real. Une patte gauche plutôt impressionnante et une bonne vision de jeu, son parcours à Madrid reste tout de même en dents de scie. Pas assez régulier, et prêté au Bayern Munich, on dirait que le mariage avec le Real semble condamné à une sortie par la petite porte. - 10e Kaka : La tristesse absolue pour moi de le caser à cette dixième place. Probablement le Galactique pour lequel j'avais le plus d'espoirs après CR7. Arrivé quelques jours avant le portugais, les deux derniers Ballons d'Or en titre se donnaient le défi hors du commun d'aller défaire le Barca de Messi et Guardiola sous la tunique blanche. Recruté pour 67 millions d'euros, il dépasse le transfert de Figo et devient le deuxième joueur le plus cher de l'histoire après Zidane, puis troisième après l'annonce du transfert de Ronaldo qui prendra cette première place. L'ancien prince de Milan ne connaîtra jamais le succès que son copain Ronaldo, ni celui de ses illustres aînés Galactiques. La faute a une condition physique qui ne l'aura jamais épargné malgré quelques courtes périodes où il nous vendait du rêve, mais il lui manque des moments forts dans les moments marquants, que ce soit dans les Clasico ou en C1, il n'aura jamais pu être décisif une fois dans le money time à Madrid. Pourtant, une classe folle balle au pied et un talent exceptionnel avec une personnalité très humble et sa gueule d'ange, j'ai toujours eu une affection particulière pour lui. J'aurai aimé pouvoir le mettre dans ce top 3... - 9e Toni Kroos : Une place probablement ingrate au vu de son palmarès et sa régularité, il lui manque peut-être ce côté "bling bling" justement, contrairement à son compère Modric qui aura pris un Ballon d'Or, Kroos reste l'homme de l'ombre au milieu des superstars qu'il côtoie au Real depuis son arrivée. - 8e Xabi Alonso : Ca se tient entre lui et Kroos. J'ai simplement été plus marqué par l'arrivée de Alonso et cet exceptionnel mercato 2009 où il arrive avec Kaka, Ronaldo et Benzema. Pas un crack offensif comme les trois autres, mais un homme d'expérience censé tenir le milieu de terrain du Real. Comme Kaka et Ronaldo, il a déjà été titré en C1 avant de signer au Real ce qui en fait un recrutement important, il a été recruté pour être efficace tout de suite et il aura été un des hommes forts pour la conquête de la Decima. - 7e Gareth Bale : Ca pourra surprendre vu l'image actuelle du joueur qui est à son pire... Entre son agent, ses envies de golf, son manque d'implication et le fait que même le Real n'arrive pas à s'en débarrasser, mais qu'est-ce qu'il fait aussi haut placé ? Lui qui a été recruté à prix record pour être le nouveau CR7, complètement chouchouté par Perez depuis son arrivée, Bale semble s'effondrer un peu plus chaque année. Pourtant, à chaque saison, il arrive à avoir un fait d'arme marquant, c'est fou. Son but fou et décisif face au Barca en finale de Copa, des buts tout aussi dingues en C1, décisif dans deux finales, vainqueur de 4 Ligue des Champions avec Madrid, c'est franchement pas mal pour celui qui est considéré comme un "boulet" pour son club. Il lui manque quand même cette aura que peuvent avoir les meilleurs pour pouvoir prétendre à plus. - 6e Ronaldo : Le brésilien restera l'idole de plusieurs générations de joueurs et d'amateurs de foot, son nom est gravé dans l'histoire à jamais et paradoxalement, son passage au Real et connu de tous, bien qu'il n'ait pas forcément été le plus glorieux. Pas aussi affûté et explosif qu'à ses périodes catalanes ou intéristes, c'était l'attaquant parfait pour les Galactiques, pour être celui qui serait devant Zidane et Figo, chargés de dompter le milieu de terrain et les ailes. Les problèmes de poids commence à arriver, mais il réussi toujours à faire lever les foules. Il ne lui aura manqué que la Ligue des Champions, grande absente de son palmares impressionnant et il n'a jamais vraiment marqué cette compétition. On retiendra son fantastique triplé à Old Trafford, c'est à peu près tout. Mais le talent... - 5e Luka Modric : Il est toujours là ! Le croate et sa vision de jeu hors norme, ses extérieurs du pied café-crème... Et un Ballon d'Or très discuté, car discutable, qu'il n'a pas réussi à digérer. Recruté en 2012, il doit tout de même se faire sa place dans un milieu de terrain composé de top players et en concurrence direct avec Ozil et Kaka, rien que ça. Il s'imposera avec brio assez rapidement et sera lui aussi de la partie pour les 4 titres en C1 entre 2014 et 2018. Il est un des rares à réussir ce qu'il est très dur de faire au foot, et encore plus dans un club comme le Real Madrid : durer - 4e Karim Benzema : Quand on parle de durer, l'exemple Benzema est encore plus frappant. Trop à l'étroit, trop talentueux pour la L1, il signe au Real la même année que Kaka et Ronaldo qui eux sont déjà les meilleurs joueurs du monde. Il se cherche encore et doit se faire une place au milieu de Raul et Gonzalo Higuain. Toujours critiqué, jamais à terre, ça fait plus de 10 ans qu'il est au Real Madrid maintenant, il aura enterré Higuain, il est devenu le titulaire aux côtés de CR7 et Bale avec ce trio nommé "BBC". La carrière de Benzema au Real Madrid, c'est un tour de force. Un joueur non espagnol qui s'impose et dure plus d'une décennie au Real Madrid, ça ne mérite que le respect. Ses stats peuvent parfois être sujets à quelques critiques, c'est oublier qu'il a évolué pendant 9 saisons avec l'ogre Cristiano Ronaldo et qu'il s'est servi de ça pour devenir un formidable attaquant capable de créer et produire le jeu, et non pas "juste" une finisseur. C'est une très belle histoire, il aurait même mérité le top 3 ! - 3e Luis Figo : Pouaaaah, le premier Galactique, et quelle première ! Pris au FC Barcelone directement après une sage digne d'une série TV, le premier "trophée" du nouveau président Perez aura été le point de départ d'une phénomène qui aura marqué et fait passer définitvement le football dans une autre dimension. Il devient le transfert le plus cher de l'histoire pour 65 millions d'euros. Gros dribbleur, grosse vision de jeu, il fera les beaux jours du Real pendant 5 ans, le traître le plus célèbre d'Espagne, voir même du monde dans le foot réussira à conquérir de nouveaux titres en Espagne et même une Ligue des Champions. Son Ballon d'Or pris après une grosse saison à Barcelone et dans la foulée d'un formidable Euro 2000 où il aura néanmoins échoué aux portes de la finale, Figo est un des meilleurs joueurs du monde et de sa génération. Il sera poussé vers la sortie en 2005, notamment pour faire de la place à Robinho et signera à l'Inter Milan pour y terminer sa carrière de manière plus discrète, mais quelle carrière ! - 2e Zinedine Zidane : Le divin chauve arrive à Madrid en 2001, Perez en rêvait, il l'a fait. Un an après Figo, Zidane devient à son tour le joueur le plus cher de l'histoire pour 75 millions d'euros, record qui tiendra 8 ans avant une nouvelle arrivée à Madrid... Des premiers mois d'adaptation un peu difficile, Zizou finira par s'imposer logiquement et offrira même la Ligue des Champions au Real avec un but d'anthologie, la première et la seule de son palmarès, lui qui avait échoué par deux fois avec la Juve en finale, il réussi enfin à gagner son Graal manquant avec le Real Madrid. Le Galactique le plus élégant, des gestes et des buts connus de tous, la carrière de Zidane au Real est une belle histoire d'amour. Fait important, il réussi à tenir au Real jusqu'à la fin de sa carrière de joueur avant de raccrocher définitivement avec l'équipe de France quelques semaines plus tard au Mondial allemand. Il est pour l'heure le seul de ce classement à avoir réussi. Figo, Ronaldo, Kaka, Cristiano Ronaldo, tout les autres Ballons d'Or, toutes les autres superstars du foot ont du aller voir ailleurs, pour diverses raisons, Zidane a réussi à terminer à Madrid, au crépuscule de sa carrière, avant de se tourner vers des rêves d'entraîneur... On connait la suite. - 1er Cristiano Ronaldo : Est-ce une surprise ? Cristiano Ronaldo et le Real Madrid, c'était le mariage rêvé et attendu. On le savait, CR7 rêvait de jouer pour ce club, il a repoussé les avances du président de l'époque pour continuer à Manchester United où il est devenu le meilleur joueur du monde. L'histoire de Ronaldo a Madrid fait l'objet de toutes les convoitises et aujourd'hui encore, les deux présidents rivaux Calderon et Perez aiment s'attribuer publiquement la réussite de ce transfert. Mais derrière la politique et l'argent, Ronaldo signe avant tout pour ses rêves de gloire dans le club de ses rêves. Arrivé pour la somme record de 94M aux côtés de Kaka, Benzema et Xabi Alonso, il arrive auréolé d'un Ballon d'Or et d'une Ligue des Champions obtenus avec Manchester United. Le timing était parfait car lorsqu'il signe à Madrid, il vient de perdre une finale de Ligue des Champions face au FC Barcelone de celui qui est devenu son plus grand rival : Lionel Messi. Ronaldo réalise donc son rêve et s'offre également l'ambition d'aller chercher son rival chez lui, sur ses terres, à quelques mois du premier Ballon d'Or de l'argentin pour sa saison 2008-2009. La suite, on la connait tous, les chiffres aussi : 450 buts en 438 matches. Un palmarès XXL, de nouveaux Ballons d'Or conquis avec Madrid pour un homme dont l'ambition n'a pas de limites, il devient l'homme fort du Real Madrid. D'abord CR9 pour sa première saison, il récupère le numéro 7 au départ de Raul et s'offre une pression supplémentaire pour redevenir le CR7 qu'il était à Manchester United et avec la sélection portugaise. On l'aime ou on le déteste, mais tout le monde a un avis sur Cristiano Ronaldo. Il devient le meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des Champions tout en gagnant 4 trophées durant ses 9 ans à Madrid. Décisif dans 3 finales, de nombreux Clasico et autres matches de coupe, Ronaldo réussi à tenir tête à Messi et son Barca pour ce qui est aujourd'hui une des plus grandes rivalités du football. En coulisses, on lui attribue des relations parfois compliquée avec son président, des histoires d'argent entre eux occasionneront quelques fuites faisant les gros titres, mais le portugais est toujours présent et toujours au top sur le terrain. Jamais blessé, jamais absent, toujours là, c'est un athlète qui a offert des buts historiques mais aussi un excellent passeur, ce qu'on a tendance à oublier au vu de ses stats monstrueuses face au but. L'histoire touchera à sa fin après 9 saisons à faire le bonheur du Real. A 33 ans et pendant le Mondial russe, l'annonce est officialisé : Cristiano Ronaldo signe à la Juventus. Un divorce souhaité conjointement par le joueur et la direction du club. Vendu pour 105 millions d'euros, le Real réalise des bénéfices sur un joueur trentenaire. Quant à CR7, il part conquérir l'Italie, toujours avec le rêve d'une 6e Ligue des Champions et la même ambition débordante qu'à 18 ans. A vos claviers !
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..