Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker !

Actualités


MissArsenal
 Share

Recommended Posts

La twitter money est arrivé

 

 

Par contre certains journalistes n'ont pas l'air d'être content vu que c'est un compte qui relaie les infos de ces derniers et qui gagne de l'argent la dessus.

 

 

Edited by Neodraken

insta : @multimedianewsfr

fb : https://www.facebook.com/multimedianews972

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

 

 

Après les milliers de morts du Qatar pour la construction des stades, les saoudiens assassineraient en toute impunité des migrants. 

 

Mais continuons à faire comme si de rien n'était parce que ces états criminels balancent le fric à gogo.

 

L'espoir survit toujours, c'est pour cette raison qu'on l'appelle l'espoir.

Link to comment
Share on other sites

S'il n'y avait que ça... ils ont bien assassinés jamais khashoggi en toute impunité.

Ça a chouiné 5 minutes et les pétrodollars ont pris le dessus.

 

Nous sommes des pignoufs, on fait mine de se préoccuper des droits de l'homme mais on n'est pas capable de se priver d'un peu de confort pour garder nos valeurs ...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
Le 21/08/2023 à 10:02, Fly a dit :

 

 

Après les milliers de morts du Qatar pour la construction des stades, les saoudiens assassineraient en toute impunité des migrants. 

 

Mais continuons à faire comme si de rien n'était parce que ces états criminels balancent le fric à gogo.

 

 

Ils ont du pétrole qui fait qu'ils sont indispensables, et l'influence de ce pays ne fera que grandir avec les années.

Après ne pensons pas que seuls ses pays comme le Qatar sont coupables d'attrocités, les USA et la France aussi, malheureusement il n'y en as pas un pour rattraper l'autre.

 

 

https://x.com/AfterRMC/status/1700970943768572106?s=20

 

Persuadé que le match  se passera bien, s'il est joué en Algerie, et au dela de ce cas c'est quand même dommage qu'on ne peux plus faire grand chose en terme d'évenements en France concernant le football, je pense au PSG qui ne fête jamais ses titres en dehors de son stade, alors qu'ils ont l'une des plus belles avenues du monde juste à côté.

 

<p><a data-ipb='nomediaparse' href='[url="http://static.goal.com/330100/330157_heroa.jpg"]http://static.goal.com/330100/330157_heroa.jpg[/url]'>[url="http://static.goal.com/330100/330157_heroa.jpg"]http://static.goal.com/330100/330157_heroa.jpg[/url]</a></p>
<p>

Link to comment
Share on other sites

Et le pauvre gynécologue qui se retrouve dans la tourmente médiatique parce qu'il a refusé de prendre en charge un transexuel, on en parle de ça ?

 

Même les gynéco ne peuvent plus être tranquilles maintenant ! Un mauvais commentaire sur google, relayé par quelques médias et boum, ça fini sur BFM.

 

Marre de ce lobby LGBT+++ aussi !

 

 

Edited by Axelou

Ricqo.png

Link to comment
Share on other sites

"Pauvre gynécologue", tu y vas un peu fort pour quelqu'un qui a commis un acte transphobe.

 

Je ne cautionne pas l'emballement sur les réseaux et les menaces qu’il peut recevoir mais pour le coup, son acte est transphobe et que tu viennes parler de cette histoire en le posant en victime, je ne comprends pas.

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, SkyMan a dit :

"Pauvre gynécologue", tu y vas un peu fort pour quelqu'un qui a commis un acte transphobe.

 

Je ne cautionne pas l'emballement sur les réseaux et les menaces qu’il peut recevoir mais pour le coup, son acte est transphobe et que tu viennes parler de cette histoire en le posant en victime, je ne comprends pas.

 

Il refuse la consultation car il a estimé ne pas avoir les compétences pour s'occuper de patients trans.

C'est aussi son droit.

 

S'occuper de femmes ou d'hommes transformés par de la chirurgie et des traitements hormonaux, ça n'est pas la même chose.

 

De la même manière que tu as des garages qui ne savent pas s'occuper de certaines marques ou certains types de véhicules.

Certains vétérinaires qui ne s'occupent pas de certaines races de chiens ou certains animaux etc...

 

Que ce soit un réel problème de compétence ou par conviction personnelle, il me semble qu'il est dans son droit.

 

Et oui, c'est terrible de voir le nom et la réputation d'un médecin trainés dans la boue à cause d'une tendance de la société actuelle. Son nom a fuité sur internet, et quand on connait la bêtise humaine, en plus de la mauvaise pub (injuste) que ça peut lui entraîner, il est maintenant potentiellement exposé à des actes de repressions plus violents si jamais certains défenseurs de la "cause" avaient envie de lui faire passer un petit message...

 

Ce mec va être qualifié de transphobe, de facho ou d'intolérant alors que c'est peut-être un super médecin qui s'occupe parfaitement de ses patients à côté de ça.

Edited by Axelou

Ricqo.png

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Axelou a dit :

 

Il refuse la consultation car il a estimé ne pas avoir les compétences pour s'occuper de patients trans.

C'est aussi son droit.

 

S'occuper de femmes ou d'hommes transformés par de la chirurgie et des traitements hormonaux, ça n'est pas la même chose.

 

De la même manière que tu as des garages qui ne savent pas s'occuper de certaines marques ou certains types de véhicules.

Certains vétérinaires qui ne s'occupent pas de certaines races de chiens ou certains animaux etc...

 

Que ce soit un réel problème de compétence ou par conviction personnelle, il me semble qu'il est dans son droit.

 

Et oui, c'est terrible de voir le nom et la réputation d'un médecin trainés dans la boue à cause d'une tendance de la société actuelle. Son nom a fuité sur internet, et quand on connait la bêtise humaine, en plus de la mauvaise pub (injuste) que ça peut lui entraîner, il est maintenant potentiellement exposé à des actes de repressions plus violents si jamais certains défenseurs de la "cause" avaient envie de lui faire passer un petit message...

 

Ce mec va être qualifié de transphobe, de facho ou d'intolérant alors que c'est peut-être un super médecin qui s'occupe parfaitement de ses patients à côté de ça.

 

Non, c'est lui qui est venu répondre au commentaire sur Google, son nom n'a pas fuité. Bien que je ne supporte pas que l'on puisse noter des médecins sur Google ou ailleurs. Dans ce commentaire, il a parlé de "vraies femmes", pour un gynécologue, c'est un peu dérisoire. Il doit être au fait de ces évolutions.

 

Bref, il aurait pu réfléchir à deux fois avant de poster quelque chose qui est public qu'il vient maintenant à regretter et à s'excuser. Que ce soit mis en avant, tant mieux, ça fait parler de la cause et fait évoluer les mentalités, dont celles de ce gynéco. Beaucoup trop de personnes souffrent d'actes qui sont invisibles ou insignifiants à nos yeux.

 

Après l'emballement médiatique, dont la reprise BFM, qui est quand même très friand de ces histoires (la même trempe que Hanouna d'ailleurs), ça m'étonne pas. Charles Consigny qui parle des questions de genre à une heure de grande écoute, magnifique :ph34r:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, SkyMan a dit :

 

Non, c'est lui qui est venu répondre au commentaire sur Google, son nom n'a pas fuité. Bien que je ne supporte pas que l'on puisse noter des médecins sur Google ou ailleurs. Dans ce commentaire, il a parlé de "vraies femmes", pour un gynécologue, c'est un peu dérisoire. Il doit être au fait de ces évolutions.

 

Bref, il aurait pu réfléchir à deux fois avant de poster quelque chose qui est public qu'il vient maintenant à regretter et à s'excuser. Que ce soit mis en avant, tant mieux, ça fait parler de la cause et fait évoluer les mentalités, dont celles de ce gynéco. Beaucoup trop de personnes souffrent d'actes qui sont invisibles ou insignifiants à nos yeux.

 

Après l'emballement médiatique, dont la reprise BFM, qui est quand même très friand de ces histoires (la même trempe que Hanouna d'ailleurs), ça m'étonne pas. Charles Consigny qui parle des questions de genre à une heure de grande écoute, magnifique :ph34r:

 

Si il répond au commentaire sur Google, ça veut dire que le commentaire a été posté sur son cabinet au préalable. Tu ne peux pas répondre aux avis sur Google, sauf les gérants des établissements ou sites concernés qui ont la main dessus. Donc il répond à un commentaire qui était publié sur son établissement, comme le font des milliers de "patrons" sur Google.

 

Je trouve qu'on inverse trop les rôles. Cette personne "trans" (je ne me risquerais pas à dire un homme) a fait son choix de vie, personne ne lui a interdit de penser qu'il est une femme, de se faire opérer, de prendre des traitements pour que son corps RESSEMBLE à celui d'une femme, mais il n'en sera jamais une biologiquement parlant. La société et notre pays lui donne ce droit. Pourquoi vouloir l'imposer ? Où est la tolérance ?

 

D'ailleurs, j'aurai bien aimé savoir dans quelles conditions a eu lieu cette consultation. Une visite directe sans prise de rendez-vous ? Ca semble peu probable vu que les femmes doivent généralement prendre rendez-vous pour leurs consultations.

Auquel cas, est-ce qu'il n'aurait pas été honnête de préciser que cette personne était transformée lors de la prise de rendez-vous plutôt que de mettre le médecin devant le fait accompli une fois sur place ?

 

La souffrance, ça va deux minutes. C'est aussi oublier que la souffrance et les problèmes qu'on peut avoir dans la vie ne sont pas réservés aux communautés. Ce médecin aussi a peut-être des problèmes dans sa vie, il a peut-être des souffrances invisibles également.

 

Il y a des pays où l'homosexualité et les sexualités "alternatives" ne sont ni reconnues, ni autorisées, et mêmes punies par la loi, et parfois même de peine de mort.

 

Cette personne a la chance de vivre en France, de pouvoir se sentir "femme" et d'avoir modifié son corps de manière totalement artificielle. Jusqu'à preuve du contraire, cette personne a donc le droit au travail, au logement, aux loisirs, comme n'importe qui d'autres.

Et il faut en plus imposer sa transformation aux gens qui n'ont rien demandé ? 

 

Il me semble qu'avec internet, on doit pouvoir trouver des praticiens adaptés à nos problèmes ou suivis de santé.

 

En plus, dans ce genre de cas de figure, c'est d'autant plus malhonnête qu'on remet forcément en cause l'intégrité du médecin et que finalement, les biens pensants auraient préféré qu'il prenne la consultation avec le risque d'erreur médicale que ça entraîne puisque lui déclare ne pas être compétent pour traiter les trans. Et bien, selon cette "logique", il aurait mieux valu qu'il "force", quitte à avoir une mauvaise consultation, et donc potentiellement un mauvais examen, un mauvais bilan et donc, de mauvais conseils médicaux au nom de la pseudo-tolérance LGBT.

 

Pour cela, je considère que cet homme n'a pas été totalement honnête dans sa démarche, qu'il a forcé quelqu'un à accepter son choix de vie plutôt que de chercher un autre médecin. Quid des médecins ou chirurgiens qui ont opéré cette personne et qui lui ont prescrits les traitements hormonaux pour "devenir" une femme ? Pourquoi eux n'assurent pas le suivi de leur patient ?

 

Edited by Axelou

Ricqo.png

Link to comment
Share on other sites

Mais il a des propos transphobe dans son commentaire lol. Il la mégenre et emploie le répertoire classique de clichés transphobes. Il ne s'est pas simplement déclaré incompétent sur la question (ce qui serait aussi potentiellement un problème, ça fait partie du métier de médecin de continuer de se former), il a été particulièrement désagréable dans son commentaire et visiblement dans sa façon de les recevoir aussi. Qu'il ait le droit légalement je sais pas, mais ça me paraît de façon assez évidente être un acte discriminatoire. D'autant que je suppose que la meuf n'est pas allée consulter un gynéco au pif pour le plaisir, elle savait sans doute qu'elle avait, effectivement, besoin d'une consultation en gynécologie. 

 

Et puis le "Lobby LGBT", franchement ?

 

Image

Edited by Graciak
  • Like 1

[url="http://i382.photobucket.com/albums/oo265/mpolamide/wilshere.gif"]http://i382.photobuc...de/wilshere.gif[/url]

[url="http://www.total-futbol.com/"]http://www.total-futbol.com/[/url]

Link to comment
Share on other sites

@Graciak Le commentaire de son patient, il l'a aussi encaissé et pris pour lui, logiquement.

Tu postes un commentaire, il faut t'attendre à recevoir une réponse et pas forcément plaisante. Il cherchait quoi le patient quand il a posté son commentaire ? Surement à se défouler après la frustration de ne pas avoir eu sa consultation. Donc lui a le droit, mais le médecin n'a pas le droit de lui répondre ?

 

Et oui, c'est un lobby, on nous bourre le crâne maintenant avec ces sexualités alternatives, c'est même à l'école dès la primaire aujourd'hui où on fait comprendre aux garçons qu'ils ne sont pas garçons et que les filles ne sont pas des filles, si ils le souhaitent. C'est validé dans notre société.

 

Le problème avec ce genre de cause communautaire, c'est que t'as même pas besoin d'être contre, si tu n'es pas pour, si tu n'es pas un défenseur de ces causes, t'es forcément un raciste, un facho, un intolérant, un réactionnaire etc...

 

Qui fixe les limites au juste ? Aujourd'hui, sous prétexte de la tolérance, on accepte que des hommes se sentent femmes et que des femmes se sentent hommes, la science permet même de modifier les corps pour changer artificiellement, mais nos codes génétiques et nos chromosomes restent les mêmes depuis la naissance, non ?

 

Demain, la médecine permet à un humain de se greffer des organes de chiens et il se trouve que moi j'estime que je me sens Labrador dans ma tête, ça me donnera donc le droit d'aller faire mes besoins dehors, de me reproduire avec mes "congénères", on est bien d'accord ? La société se doit d'être tolérante et d'accepter les choix de chacun, donc si moi j'estime que je suis un Labrador, alors vous n'avez pas à me dire que je n'en suis pas un. Et si un vétérinaire me refuse une consultation, je n'aurai qu'à le balancer sur les réseaux, et éventuellement l'attaquer en justice.

 

OUAF !

Edited by Axelou
  • Haha 2
  • WTF 1

Ricqo.png

Link to comment
Share on other sites

Je pense que le patient, ayant eu une mauvaise expérience avec un professionnel de santé, à voulu prévenir ses autres patients futurs de ne pas perdre leur temps, et notamment les femmes trans. Mais oui, le médecin a le droit de lui répondre. Et on a le droit de considérer que sa réponse est transphobe et son comportement discriminatoire. C'est bon, on a établi que tout le monde avait le droit de penser ce qu il voulait ?

 

Pour le reste, tu empiles des clichés assez grossiers et semble assez mal renseigné sur la question. Mais je vais quand même tâcher de te répondre. 

 

Déjà si c était un lobby quel serait son but ? Si je suis lobbyiste pour total à l union européenne, mon but c est de faire gagner plus d argent à total. Donc, au delà de ses actions supposées, c est quoi le but du """"Lobby LGBT""" ?

 

Ensuite tu confonds quand même sexe et genre la. Une personne trans n est pas une femme un jour et, après 3heures d opération, devient soudainement un homme. Elle est un homme a minima depuis qu elle a entamé sa transition de genre, généralement assez longuement avant l opération, par laquelle pas mal de personnes trans ne passent d ailleurs jamais.

 

Le genre est une identité sociale, pas biologique. 

 

Je passe sur la comparaison avec un chien qui est particulièrement malveillante et transphobe.

  • Like 3

[url="http://i382.photobucket.com/albums/oo265/mpolamide/wilshere.gif"]http://i382.photobuc...de/wilshere.gif[/url]

[url="http://www.total-futbol.com/"]http://www.total-futbol.com/[/url]

Link to comment
Share on other sites

Le genre est une identité sociale parce qu'on l'intègre et qu'on l'accepte comme ça dans notre société aujourd'hui.

 

On doit être dans les mêmes ages, je crois. Pas besoin de remonter à la préhistoire, mais il me semble bien que jusqu'à l'époque de nos parents, on ne se préoccupait pas de savoir si un garçon était un garçon ou si une fille était une fille. Le genre est défini à la naissance, ça n'est discutable que depuis quelques années en raison d'une pensée qui change dans la société, pas le résultat d'une découverte scientifique ou biologique qui permettrait d'affirmer le contraire.

 

Peut-être que demain, la race ne sera plus qu'une identité sociale également. Pourquoi se limiter au genre si les progrès technologiques le permettent ?

 

L'homme est sur terre depuis combien de millions d'années ? Et ça fait quoi, 20-30 ans qu'on peut "changer" de genre via la chirurgie et des traitement médicaux ? C'est artificiel.

De la même manière qu'on peut voler ou rester sous l'eau de manière artificielle grâce à la technologie. Pourtant, tu n'as pas plus d'ailes, de nageoires ou de branchies que n'importe lequel de tes ancêtres il y a 200 ou 2000 ans. Mais tu peux voler dans les airs ou respirer sous l'eau alors qu'eux ne le pouvaient pas. Pourtant, vous êtes nés avec le même corps, les mêmes organes, les mêmes contraintes biologiques.

 

Et bien de cette même manière, grâce aux progrès technologiques, tu peux transformer ton corps si tu le veux. Ce n'est pas le résultat d'une évolution naturelle, tu as besoin de passer par de la chirurgie et des traitements tout au long de ta vie pour que ton corps artificiel corresponde à "ton" idée de genre, celle que tu as choisi en tant qu'individu.

 

Ca passe donc par une liberté de penser et la liberté de faire ce qu'on veut de son corps. Donc oui, très bien. On ne juge pas un homme qui veut devenir et se penser femme, pourquoi on me jugerait et on me condamnerait si je veux devenir un labrador ?

 

Bien évidemment qu'il y a un lobby, comment ne pas le voir ? C'est intégré partout dans tout nos codes de société et nos consommations culturelles (musique, littérature, cinéma, éducation etc...).

D'ailleurs, si ça n'était pas le cas, on vivrait probablement dans un pays beaucoup plus répressif sur la question des transgenres.

 

J'ai des principes assez libertaires, pour ma part. J'aime ce dicton "vivre et laisser vivre", ce n'est pas pour autant que je cautionne tout ce qui se fait uniquement parce que le progrès technologique permet de le faire. Je ne vais pas dans la rue traquer les personnes transgenre, je ne milite pas contre elles, je ne milite pas pour qu'elles n'aient pas le droit de travailler et de vivre comme n'importe qui d'autre, ça serait de l'intolérance. Maintenant, ça ne m'empêche pas d'être en désaccord avec ce phénomène de société qui consiste à dire qu'un homme peut "être" une femme et inversement, même si eux le pensent pour eux-mêmes en tant qu'individus. Personne ne leur enlève ce droit d'ailleurs, pas même ce gynécologue.

 

Il ne souhaite tout simplement pas s'occuper de personnes qui se considèrent femmes alors que lui ne les considère pas ainsi. Et donc, dans une logique de paix et de tolérance, est-ce qu'il ne serait pas plus logique de chercher et se renseigner à trouver un praticien qui peut traiter un patient transgenre plutôt que d'en forcer un qui ne le peut pas ou ne le souhaite pas ? Qui fait du forcing ?

Edited by Axelou
  • Like 1

Ricqo.png

Link to comment
Share on other sites

Le débat dévie.

 

Le fait est que le gynécologue a fauté publiquement en répondant à un commentaire d'une patiente mécontente en lui disant qu'elle n'était pas "une vraie femme" (totalement transphobe), il l'a reconnu et s'en est excusé. S'il ne sait pas la recevoir, il peut au moins lui expliquer physiquement pourquoi et l'orienter vers des professionnels de santé qui savent la recevoir. Il faut se mettre à la place de la patiente qui a reçu une fin de non-recevoir sans explication claire et argumentée alors qu'elle était dans son droit d'avoir un accès aux soins.

 

J'espère que tu es d'accord avec ça @Axelou. Et c'est totalement logique que les associations se penchent sur cette situation qui est un véritable cas concret de discrimination.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, SkyMan a dit :

Le débat dévie.

 

Le fait est que le gynécologue a fauté publiquement en répondant à un commentaire d'une patiente mécontente en lui disant qu'elle n'était pas "une vraie femme" (totalement transphobe), il l'a reconnu et s'en est excusé. S'il ne sait pas la recevoir, il peut au moins lui expliquer physiquement pourquoi et l'orienter vers des professionnels de santé qui savent la recevoir. Il faut se mettre à la place de la patiente qui a reçu une fin de non-recevoir sans explication claire et argumentée alors qu'elle était dans son droit d'avoir un accès aux soins.

 

J'espère que tu es d'accord avec ça @Axelou. Et c'est totalement logique que les associations se penchent sur cette situation qui est un véritable cas concret de discrimination.

 

Je suis d'accord.

Maintenant, puisqu'on oppose deux commentaires, je serais curieux de connaître le contexte dans lequel s'est fait ce déplacement.

 

Tu m'étonnes qu'il s'est excusé, son nom est passé sur les réseaux et sur un média de grande écoute. Il n'est pas fou.

 

Les professionnels prennent assez au sérieux les notes et avis Google, pour avoir moi-même été manager dans un commerce, je peux t'assurer que cet indicateur est à surveiller puisque c'est le plus populaire dans le sens où c'est une note que tout le monde regarde maintenant pour se faire un premier avis.

 

De plus, on poste plus facilement un avis défavorable lorsqu'on est énervé. Toutefois, on donne rarement des détails quand on est en tort. 

 

Et je maintiens qu'il est assez peu probable que ce patient soit allé chez ce gynécologue comme ça, au pif sans rendez-vous. Je n'ai jamais vu ma femme débarquer chez le gynéco comme ça entre deux bricoles, c'est comme pour un médecin généraliste. Ils ont généralement beaucoup de demandes en continu, et les consultations se font sur rendez-vous. Ce qui me laisse supposer que le "détail" transgenre n'a peut-être pas été précisé.

 

Parce que oui, quel intérêt pour le médecin et sa secrétaire de dire oui au téléphone pour dire non sur place ? Ca lui occasionne un litige devant ses autres client(e)s, et donc un avis défavorable publique, à la vue de tous, sur son cabinet. Vous allez me dire que c'était pour le simple plaisir d'humilier un transgenre et de le foutre à la porte ?

 

C'est facile pour ce patient de le faire passer pour le méchant. Mais si la nature transgenre du patient n'est pas révélé lors de la demande de rendez-vous, qui est malhonnête dans l'histoire ?

Edited by Axelou
  • Like 1

Ricqo.png

Link to comment
Share on other sites

Faudra m'expliquer ce que peut faire un gynéco pour une personne trans équipée comme un homme. Ça m'intéresse fortement. C'est bien beau de se sentir femme ou homme dans sa tête, mais à un moment, faut aussi savoir rester lucide physiologiquement parlant.

 

Puis bon, ça va deux minutes les pleurnicheries et la victimisation permanente. Tu dis le moindre truc maintenant, tout prend des proportions démentielles à cause des réseaux sociaux (une vraie plaie). Tout le monde chouine tout le temps, pour tout, c'est insupportable. Ça ne poserait pas de souci si pendant ce temps on s'occupait des vrais problèmes, mais ce n'est absolument pas le cas.

 

Des gamins se font tuer tous les jours en France, et je n'ai vu aucune révolution dans le pays. Une racaille se fait tuer par un flic, le pays entier explose. Un type se fait tuer parce qu'il demande à des jeunes d'arrêter d'uriner sur sa façade, tout le monde s'en tamponne. Une femme se fait violer à son domicile par un taré et finit à l'hôpital complètement fracassée, personne ne bronche. Tous ces gosses qui se suicident parce qu'ils sont harcelés à l'école, on fait quoi pour eux ? Tous ces flics qui se suicident parce que leurs conditions de travail sont devenus un véritable enfer au quotidien, on fait quoi pour eux ? Par contre, Hervé, 35 ans, transgenre, qui se fait refouler par un gynéco, ça vire à la polémique nationale. 

 

Y'a pas un souci ?

 

Je trouve que cette société dérive dangereusement vers le très grand n'importe quoi depuis plus d'une décennie maintenant et à vitesse grand V. On ne résout aucun problème et on s'en rajoute en permanence. Ça va s'arrêter quand ? Les non binaires et toutes ces conneries, c'est d'une absurdité sans nom. Faut consulter un psychiatre, faire du shiatsu etc, identifier ce qui ne va pas et travailler sur soi-même plutôt que d'emmerder la Terre entière en inventant des trucs qui n'ont absolument aucun sens.

 

Madame est transgenre et se présente chez un gynéco avec l'appareil génital d'un mec, qu'est-ce que vous voulez qu'il fasse pour elle franchement ? Et derrière son compagnon vient chouiner sur son site pour ruiner la réputation de ce professionnel de santé. Et derrière tout est interprété à consonnance négative évidemment. Le gynéco est le grand méchant de l'histoire, alors que quand il parle de "vraies femmes", j'imagine qu'il faisait référence aux femmes avec un appareil génital féminin, mais non, c'est tellement plus sympa de le fustiger en place publique comme on adore le faire dans ce pays. 

 

Mais bon, continuons d'encourager ce genre de ringardise, déjà qu'on a plus de médecins ni de spécialistes en France, ça va certainement encourager les jeunes à se lancer dans ces professions.  

 

  • Thanks 1
  • WTF 1

L'espoir survit toujours, c'est pour cette raison qu'on l'appelle l'espoir.

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, Fly a dit :

Faudra m'expliquer ce que peut faire un gynéco pour une personne trans équipée comme un homme. Ça m'intéresse fortement. C'est bien beau de se sentir femme ou homme dans sa tête, mais à un moment, faut aussi savoir rester lucide physiologiquement parlant.

 

Puis bon, ça va deux minutes les pleurnicheries et la victimisation permanente. Tu dis le moindre truc maintenant, tout prend des proportions démentielles à cause des réseaux sociaux (une vraie plaie). Tout le monde chouine tout le temps, pour tout, c'est insupportable. Ça ne poserait pas de souci si pendant ce temps on s'occupait des vrais problèmes, mais ce n'est absolument pas le cas.

 

Des gamins se font tuer tous les jours en France, et je n'ai vu aucune révolution dans le pays. Une racaille se fait tuer par un flic, le pays entier explose. Un type se fait tuer parce qu'il demande à des jeunes d'arrêter d'uriner sur sa façade, tout le monde s'en tamponne. Une femme se fait violer à son domicile par un taré et finit à l'hôpital complètement fracassée, personne ne bronche. Tous ces gosses qui se suicident parce qu'ils sont harcelés à l'école, on fait quoi pour eux ? Tous ces flics qui se suicident parce que leurs conditions de travail sont devenus un véritable enfer au quotidien, on fait quoi pour eux ? Par contre, Hervé, 35 ans, transgenre, qui se fait refouler par un gynéco, ça vire à la polémique nationale. 

 

Y'a pas un souci ?

 

Je trouve que cette société dérive dangereusement vers le très grand n'importe quoi depuis plus d'une décennie maintenant et à vitesse grand V. On ne résout aucun problème et on s'en rajoute en permanence. Ça va s'arrêter quand ? Les non binaires et toutes ces conneries, c'est d'une absurdité sans nom. Faut consulter un psychiatre, faire du shiatsu etc, identifier ce qui ne va pas et travailler sur soi-même plutôt que d'emmerder la Terre entière en inventant des trucs qui n'ont absolument aucun sens.

 

Madame est transgenre et se présente chez un gynéco avec l'appareil génital d'un mec, qu'est-ce que vous voulez qu'il fasse pour elle franchement ? Et derrière son compagnon vient chouiner sur son site pour ruiner la réputation de ce professionnel de santé. Et derrière tout est interprété à consonnance négative évidemment. Le gynéco est le grand méchant de l'histoire, alors que quand il parle de "vraies femmes", j'imagine qu'il faisait référence aux femmes avec un appareil génital féminin, mais non, c'est tellement plus sympa de le fustiger en place publique comme on adore le faire dans ce pays. 

 

Mais bon, continuons d'encourager ce genre de ringardise, déjà qu'on a plus de médecins ni de spécialistes en France, ça va certainement encourager les jeunes à se lancer dans ces professions.  

 

 

Tu mélanges et extrapoles tout pour dire n'importe quoi sur les questions de genre et de sexe mais ce n'est pas étonnant. Qu'est-ce que vienne faire les flics là-dedans ? Et le harcèlement scolaire ? On en est à classer les problématiques sociales maintenant ?

 

Si nous en sommes là aujourd'hui, c'est aussi parce que des personnes LGBT préfèrent se suicider car ils ne se sentent pas à l'aise ou alors se font agresser verbalement comme physiquement dans cette société où la différence n'est toujours pas acceptée. Fais preuve un peu d'ouverture au lieu de parler en leur nom en sous-entendant des problèmes de psychologiques. On se croirait revenu au Moyen-Âge à lire des propos comme ça.

 

Les médias ont sans doute repris cette histoire car elle sort du quotidien des faits divers (meurtres, viols, etc.) et met en avant la transphobie, on devrait se réjouir de pouvoir mettre en lumière ce problème, bien qu'il peut être minoritaire en France j'en conviens. Mais au lieu d'encourager la tolérance et la différence, c'est plus facile de les traiter de cinglés et dire que c'est un faux problème.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Axelou a dit :

Le genre est une identité sociale parce qu'on l'intègre et qu'on l'accepte comme ça dans notre société aujourd'hui.

 

On doit être dans les mêmes ages, je crois. Pas besoin de remonter à la préhistoire, mais il me semble bien que jusqu'à l'époque de nos parents, on ne se préoccupait pas de savoir si un garçon était un garçon ou si une fille était une fille. Le genre est défini à la naissance, ça n'est discutable que depuis quelques années en raison d'une pensée qui change dans la société, pas le résultat d'une découverte scientifique ou biologique qui permettrait d'affirmer le contraire.

 

Peut-être que demain, la race ne sera plus qu'une identité sociale également. Pourquoi se limiter au genre si les progrès technologiques le permettent ?

 

L'homme est sur terre depuis combien de millions d'années ? Et ça fait quoi, 20-30 ans qu'on peut "changer" de genre via la chirurgie et des traitement médicaux ? C'est artificiel.

De la même manière qu'on peut voler ou rester sous l'eau de manière artificielle grâce à la technologie. Pourtant, tu n'as pas plus d'ailes, de nageoires ou de branchies que n'importe lequel de tes ancêtres il y a 200 ou 2000 ans. Mais tu peux voler dans les airs ou respirer sous l'eau alors qu'eux ne le pouvaient pas. Pourtant, vous êtes nés avec le même corps, les mêmes organes, les mêmes contraintes biologiques.

 

Et bien de cette même manière, grâce aux progrès technologiques, tu peux transformer ton corps si tu le veux. Ce n'est pas le résultat d'une évolution naturelle, tu as besoin de passer par de la chirurgie et des traitements tout au long de ta vie pour que ton corps artificiel corresponde à "ton" idée de genre, celle que tu as choisi en tant qu'individu.

 

Ca passe donc par une liberté de penser et la liberté de faire ce qu'on veut de son corps. Donc oui, très bien. On ne juge pas un homme qui veut devenir et se penser femme, pourquoi on me jugerait et on me condamnerait si je veux devenir un labrador ?

 

Bien évidemment qu'il y a un lobby, comment ne pas le voir ? C'est intégré partout dans tout nos codes de société et nos consommations culturelles (musique, littérature, cinéma, éducation etc...).

D'ailleurs, si ça n'était pas le cas, on vivrait probablement dans un pays beaucoup plus répressif sur la question des transgenres.

 

J'ai des principes assez libertaires, pour ma part. J'aime ce dicton "vivre et laisser vivre", ce n'est pas pour autant que je cautionne tout ce qui se fait uniquement parce que le progrès technologique permet de le faire. Je ne vais pas dans la rue traquer les personnes transgenre, je ne milite pas contre elles, je ne milite pas pour qu'elles n'aient pas le droit de travailler et de vivre comme n'importe qui d'autre, ça serait de l'intolérance. Maintenant, ça ne m'empêche pas d'être en désaccord avec ce phénomène de société qui consiste à dire qu'un homme peut "être" une femme et inversement, même si eux le pensent pour eux-mêmes en tant qu'individus. Personne ne leur enlève ce droit d'ailleurs, pas même ce gynécologue.

 

Il ne souhaite tout simplement pas s'occuper de personnes qui se considèrent femmes alors que lui ne les considère pas ainsi. Et donc, dans une logique de paix et de tolérance, est-ce qu'il ne serait pas plus logique de chercher et se renseigner à trouver un praticien qui peut traiter un patient transgenre plutôt que d'en forcer un qui ne le peut pas ou ne le souhaite pas ? Qui fait du forcing ?

Non, le genre est une identité sociale parce que...ben, c est ce que c est et ça a toujours été, ça n aurait pas de sens que ce soit autre chose. Ce que tu veux peut être dire c est que la decorrelation du genre et du sexe est un phénomène recent et constrit aux sociétés modernes. 

 

Si c est bien ce que tu veux dire, eh bien c est faux. De nombreuses sociétés ont eu des rapports au genre différent de la notre, et si la transidentité en tant que concept et mouvement communautaire est relativement récente, ce n est pas le cas de l existence des personnes trans.

 

Concernant la race, je comprends mal ton argument. La race est déjà une identité sociale assignée, dont les limites et définitions sont mouvantes et évidemment pas constrites à des réalités biologiques. 

 

Encore une fois, tu n'as pas besoin de passer par une chirurgie pour être trans, et les personnes trans existaient avant ces procédures. 

 

Tu ne m'as pas vraiment répondu sur la question du Lobby. Mais tu admets que le mouvement LGBT réduit l oppression qu ils subissent. En quoi serait ce une mauvaise chose ? 

 

Tu dis que tu ne millites pas contre les personnes trans, mais tu es visiblement tout à fait d accord pour réduire leur accès aux soins.

  • Like 1

[url="http://i382.photobucket.com/albums/oo265/mpolamide/wilshere.gif"]http://i382.photobuc...de/wilshere.gif[/url]

[url="http://www.total-futbol.com/"]http://www.total-futbol.com/[/url]

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Axelou a dit :

 

C'est facile pour ce patient de le faire passer pour le méchant. Mais si la nature transgenre du patient n'est pas révélé lors de la demande de rendez-vous, qui est malhonnête dans l'histoire ?

 

Qu'elle soit révélée ou non, on s'en fiche un peu non ? Le traitement est le même, toute cette histoire n'aurait pas existé si cette personne n'avait pas été rejeté de la sorte lors de sa venue.

 

La personne transgenre se présente, la secrétaire lui dit que le gynéco ne souhaite pas la recevoir à cause de ce qu'elle est. Commentaire mécontent sur Google et le gynéco répond en connaissance de cause en disant qu'il soigne "les vrais femmes". Si le gynéco était honnête et voulait être bienveillant envers elle, le traitement médiatique aurait été largement différent. Fin de l'histoire...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

@SkyMan Il s'agit du problème d'un individu.

Toi-même, je ne connais ni ta situation, ni ta couleur de peau, ni ton orientation sexuelle etc... mais il t'es déjà arrivé d'avoir un désaccord ou une mauvaise expérience, je suppose. Que ce soit dans un restaurant, en vacances, pour rentrer en boite de nuit etc... Tu as forcément eu des accrochages.

 

Est-ce qu'il faut forcément en faire une affaire d'état pour autant ? 

 

Pourquoi ce gynécologue devrait être jeté aux médias pour UN différent avec un patient ? Est-ce que ça remet en cause toute sa carrière et toutes les femmes qu'il a pu prendre en charge jusqu'à présent pour CE litige spécifique avec un transgenre ?

 

Ce n'est pas ce médecin qui est allé militer contre la cause transgenre. C'est ce patient qui est allé dans ce cabinet dans des conditions qui ne sont pas évoquées (peut-être car pas à l'avantage du patient en question...) et qui est allé s'en plaindre.

 

Après, je ne pense pas qu'on puisse lui mettre l'emballement médiatique sur le dos, c'est probablement hors de son contrôle, mais ça part de là.

 

D'ailleurs, même si on prend la réponse du médecin sans son ensemble et pas juste les passages "transphobe", il évoque aussi le fait que cette personne doit faire l'effort de s'orienter vers des spécialistes plus compétents en la matière. C'est du bon sens qu'aurait du avoir cet homme (ou cette femme, comme vous voulez) dans sa démarche.

Ricqo.png

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, SkyMan a dit :

 

Tu mélanges et extrapoles tout pour dire n'importe quoi sur les questions de genre et de sexe mais ce n'est pas étonnant. Qu'est-ce que vienne faire les flics là-dedans ? Et le harcèlement scolaire ? On en est à classer les problématiques sociales maintenant ?

 

Si nous en sommes là aujourd'hui, c'est aussi parce que des personnes LGBT préfèrent se suicider car ils ne se sentent pas à l'aise ou alors se font agresser verbalement comme physiquement dans cette société où la différence n'est toujours pas acceptée. Fais preuve un peu d'ouverture au lieu de parler en leur nom en sous-entendant des problèmes de psychologiques. On se croirait revenu au Moyen-Âge à lire des propos comme ça.

 

Les médias ont sans doute repris cette histoire car elle sort du quotidien des faits divers (meurtres, viols, etc.) et met en avant la transphobie, on devrait se réjouir de pouvoir mettre en lumière ce problème, bien qu'il peut être minoritaire en France j'en conviens. Mais au lieu d'encourager la tolérance et la différence, c'est plus facile de les traiter de cinglés et dire que c'est un faux problème.

 

Je mélange et n'extrapole rien du tout. C'est pourtant très clair. J'explique clairement que y'a des vrais problèmes dans notre pays qui devraient davantage attiser notre intérêt que ce genre de conneries. 

 

Bizarrement, tu te fais l'avocat de ce couple, mais tu ne réponds pas à ma question. Qu'est-ce qu'un gynéco peut bien faire pour une personne transsexuelle équipée comme un homme ? La réponse est simple, absolument rien. A partir de là, y'a pas à discutailler pendant trois heures. 

 

La différence n'est pas acceptée ? Arrête un peu, y'en a partout des transgenre de nos jours et la majorité ne sont ni jugés, ni harcelés. Ceux qui le sont doivent être prises en charge en tant que victimes et les auteurs sanctionnés, comme pour tout le reste. C'est ce qui se passe pour l'ensemble des discriminations. 

 

J'encourage la tolérance jusqu'à un certain point. Ma tolérance s'arrête généralement quand la bêtise prend le pas sur la différence. Et aujourd'hui, quand un individu me sort qu'il est non binaire et autre délire du même genre, j'ai pas envie de discuter avec lui, sauf pour lui indiquer l'hôpital psychiatrique le plus proche. Et si une personne transsexuelle avec un appareil génital masculin veut faire appel à un gynéco, je lui donnerais la même réponse. 

 

Je veux bien être tolérant, mais à un moment, faut savoir dire stop à la bêtise humaine et aux moralisateurs à deux sous des réseaux sociaux. Le Moyen-Âge, c'est ce qui se passe en Iran et dans tous ces pays arriérés. Tu confonds tout décidément. 

 

 

Edited by Fly

L'espoir survit toujours, c'est pour cette raison qu'on l'appelle l'espoir.

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Axelou a dit :

@SkyMan Il s'agit du problème d'un individu.

Toi-même, je ne connais ni ta situation, ni ta couleur de peau, ni ton orientation sexuelle etc... mais il t'es déjà arrivé d'avoir un désaccord ou une mauvaise expérience, je suppose. Que ce soit dans un restaurant, en vacances, pour rentrer en boite de nuit etc... Tu as forcément eu des accrochages.

 

Est-ce qu'il faut forcément en faire une affaire d'état pour autant ? 

 

Pourquoi ce gynécologue devrait être jeté aux médias pour UN différent avec un patient ? Est-ce que ça remet en cause toute sa carrière et toutes les femmes qu'il a pu prendre en charge jusqu'à présent pour CE litige spécifique avec un transgenre ?

 

Ce n'est pas ce médecin qui est allé militer contre la cause transgenre. C'est ce patient qui est allé dans ce cabinet dans des conditions qui ne sont pas évoquées (peut-être car pas à l'avantage du patient en question...) et qui est allé s'en plaindre.

 

Après, je ne pense pas qu'on puisse lui mettre l'emballement médiatique sur le dos, c'est probablement hors de son contrôle, mais ça part de là.

 

D'ailleurs, même si on prend la réponse du médecin sans son ensemble et pas juste les passages "transphobe", il évoque aussi le fait que cette personne doit faire l'effort de s'orienter vers des spécialistes plus compétents en la matière. C'est du bon sens qu'aurait du avoir cet homme (ou cette femme, comme vous voulez) dans sa démarche.

 

Ce problème "d'un individu" n'est pas nouveau ! C'est là où est tout le problème. La France est en retard sur ces questions et se plaindre d'une mise en lumière de la transphobie (elle est ici caractérisée par un rejet), c'est quand même incroyable à notre époque. On devrait se réjouir de faire avancée les consciences en racontant ces histoires. On constate d'ailleurs les modes de pensée de chacun sur ces questions.

 

L'emballement médiatique est là, je n'en suis pas ravi et je suis sûr que ce médecin fait très bien son travail le reste du temps. Il ne mérite pas un tel acharnement.

Mais quand même ! On doit progresser sur les mentalités et ce n'est pas en taisant cette discrimination, qui existe tous les jours mais dont on ne fais pas la publicité, qu'on y arrivera.

 

il y a 11 minutes, Fly a dit :

 

Je mélange et n'extrapole rien du tout. C'est pourtant très clair. J'explique clairement que y'a des vrais problèmes dans notre pays qui devraient davantage attiser notre intérêt que ce genre de conneries

 

Bizarrement, tu te fais l'avocat de ce couple, mais tu ne réponds pas à ma question. Qu'est-ce qu'un gynéco peut bien faire pour une personne transsexuelle équipée comme un homme ? La réponse est simple, absolument rien. A partir de là, y'a pas à discutailler pendant trois heures. 

 

La différence n'est pas acceptée ? Arrête un peu, y'en a partout des transgenre de nos jours et la majorité ne sont ni jugés, ni harcelés. Ceux qui le sont doivent être prises en charge en tant que victimes et les auteurs sanctionnés, comme pour tout le reste. C'est ce qui se passe pour l'ensemble des discriminations. 

 

J'encourage la tolérance jusqu'à un certain point. Ma tolérance s'arrête généralement quand la bêtise prend le pas sur la différence. Et aujourd'hui, quand un individu me sort qu'il est non binaire et autre délire du même genre, j'ai pas envie de discuter avec lui, sauf pour lui indiquer l'hôpital psychiatrique le plus proche. Et si une personne transsexuelle avec un appareil génital masculin veut faire appel à un gynéco, je lui donnerais la même réponse. 

 

Je veux bien être tolérant, mais à un moment, faut savoir dire stop à la bêtise humaine et aux moralisateurs à deux sous des réseaux sociaux. Le Moyen-Âge, c'est ce qui se passe en Iran et dans tous ces pays arriérés. Tu confonds tout décidément. 

 

 

 

Ce sont "tes vrais problèmes". Tu parles comme si tu étais le peuple français.

 

Accepte que dans ce pays des personnes soient différentes et qu'elles souffrent de cette situation sans pour autant être obligé de dire que leur souffrance est moins forte que celle d'un harcèlement par exemple. Ça veut dire quoi que la majorité des trans n'est ni jugée, ni harcelée ? Parce que la majorité ne l'est pas, alors on doit dire que ce n'est pas important et qu'on ne doit pas combattre les antis ?

 

Ce fait divers est peut-être "une connerie" à tes yeux, mais elle met en lumière ce que vivent beaucoup de personnes par jour à cause de leurs choix et de ce qu'elles sont. Mais cette réaction est tellement symptomatique des évolutions dans une société. Au début c'est ridicule, ensuite c'est dangereux et enfin ça devient une évidence. Hâte d'arriver à la 3ème étape.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..