Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker !

Mercato général


Med

Recommended Posts

Apparemment hier tout était bon entre Messi et le Barça, et ce sont les normes de la Liga qui empêchent la prolongation.

 

Ils parlent "d'obstacles économiques et structurels".

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas la faute de la Liga si le FC Barcelone n'a pas des comptes sains, ça s'appelle juste un bilan négatif, des société ferme pour ce genre de motif ils peuvent s'estimer heureux d'avoir signer des joueurs malgré tout 

 

Et si pour Messi faire un effort c'est 50 Million par / an à 34 ans, qu'il prenne ça retraite 

Edited by Jacky90
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, Neodraken a dit :

Messi ira soit à Manchester City (le plus probable) soit PSG d'après moi.

 

 

Si City peut arriver à le recruter après avoir foutu 118 millions ce soir sur Grealish sans réaliser aucune vente, c'est honteux.
 

Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Sick_Boy a dit :

Si City peut arriver à le recruter après avoir foutu 118 millions ce soir sur Grealish sans réaliser aucune vente, c'est honteux.
 

 

En quoi ? L'indemnité de transfert est 0€ juste le salaire et la prime à la signature qui sera largement couvert par la vente de maillot mais moi je le vois au PSG avec son pote le brésilien ou MLS

 

Mais n'oublié pas que le fairplay sera supprimé d'ici l'année prochaine étant donné son inutilité et le Covid qui à la définitivement enterré

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

On est entrain de créer un football dirigé par les anglais et le PSG, c'est catastrophique

Si Messi va réellement au PSG on aura plus que la Premier League et les derniers matchs de phase d'élimination direct de LdC pour voir un minimum de compétitivité. Et pour la Premier League je doute que City va laisser des miettes aux concurrents

 

Inconcevable que dans un tel contexte les britanniques lâchent mini 50M€ sur des transferts de joueurs corrects et que le PSG va arriver à te faire ramener Messi et son salaire mirobolant, signer des joueurs +50M€ et donner d'énormes primes à la signature.

La Liga va perdre tout son intérêt désormais. Le football va devenir encore plus chiant qu'il était, la Série A agonise rien qu'à voir l'Inter qui vend tout le monde, la Bundesliga est toujours ultra-dominé par le Bayern, la Ligue 1 on va même pas en parler :lol1:

Au final c'est bien fait pour certains clubs qui ont réalisé une gestion catastrophique depuis plusieurs années, de l'autre ça fait mal de voir les super riches et leurs clubs étatiques prendre possession des rênes du monde du foot. 

 

C'est triste, la Superleague était une meilleure option au final 

Edited by Alk.
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Alk. a dit :

On est entrain de créer un football dirigé par les anglais et le PSG, c'est catastrophique

Si Messi va réellement au PSG on aura plus que la Premier League et les derniers matchs de phase d'élimination direct de LdC pour voir un minimum de compétitivité. Et pour la Premier League je doute que City va laisser des miettes aux concurrents

 

Inconcevable que dans un tel contexte les britanniques lâchent mini 50M€ sur des transferts de joueurs corrects et que le PSG va arriver à te faire ramener Messi et son salaire mirobolant, signer des joueurs +50M€ et donner d'énormes primes à la signature.

La Liga va perdre tout son intérêt désormais. Le football va devenir encore plus chiant qu'il était, la Série A agonise rien qu'à voir l'Inter qui vend tout le monde, la Bundesliga est toujours ultra-dominé par le Bayern, la Ligue 1 on va même pas en parler :lol1:

Au final c'est bien fait pour certains clubs qui ont réalisé une gestion catastrophique depuis plusieurs années, de l'autre ça fait mal de voir les super riches et leurs clubs étatiques prendre possession des rênes du monde du foot. 

 

C'est triste, la Superleague était une meilleure option au final 

On est un peu HS j’imagine, mais la Superleague en réalité on est en train de la créer en Premier League... et ce depuis un moment déjà. 
 

La superleague proposée avait énormément de défauts, mais proposait 2-3 choses intéressantes comme un salary cap par exemple. 

"Le football se joue avec la tête, les pieds ne sont que des outils." Andrea Pirlo 

Link to comment
Share on other sites

Le football Anglais est le plus puissant, le PSG a des moyens illimités en effet. Mais on entendait moins les gens râler quand les Italiens puis les Espagnols dominaient outrageusement avec des méthodes douteuses, quils payent aujourdhui.

 

Je serai pour un FPF aussi bien sûr, et des règles bien précises surtout. Un certain nombre de joueurs nationaux, un plafond salariale. 

 

Le départ de Messi c'est bien pour le Barca, ils avaient pas les moyens d'un nouveau deal, Lui rate un peu sa sortie, ça ne sera plus l'homme d'un club.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Alterego 11 a dit :

On est un peu HS j’imagine, mais la Superleague en réalité on est en train de la créer en Premier League... et ce depuis un moment déjà. 
 

La superleague proposée avait énormément de défauts, mais proposait 2-3 choses intéressantes comme un salary cap par exemple. 

On comprend pourquoi le gouvernement anglais a refusé en mettant des pressions noirs aux clubs en questions.

 

 

La superleague aurait aidé les clubs italiens et espagnols de sortir de leurs crises. 

 

 

Très anglais comme mentalité. Qui correspond à celle de sortir de l'euro également. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Alk. a dit :

On est entrain de créer un football dirigé par les anglais et le PSG, c'est catastrophique

Si Messi va réellement au PSG on aura plus que la Premier League et les derniers matchs de phase d'élimination direct de LdC pour voir un minimum de compétitivité. Et pour la Premier League je doute que City va laisser des miettes aux concurrents

 

Inconcevable que dans un tel contexte les britanniques lâchent mini 50M€ sur des transferts de joueurs corrects et que le PSG va arriver à te faire ramener Messi et son salaire mirobolant, signer des joueurs +50M€ et donner d'énormes primes à la signature.

La Liga va perdre tout son intérêt désormais. Le football va devenir encore plus chiant qu'il était, la Série A agonise rien qu'à voir l'Inter qui vend tout le monde, la Bundesliga est toujours ultra-dominé par le Bayern, la Ligue 1 on va même pas en parler :lol1:

Au final c'est bien fait pour certains clubs qui ont réalisé une gestion catastrophique depuis plusieurs années, de l'autre ça fait mal de voir les super riches et leurs clubs étatiques prendre possession des rênes du monde du foot. 

 

C'est triste, la Superleague était une meilleure option au final 

 

Ne dis pas n'importe quoi stp.

 

C'est juste le retour de karma pour tous ces clubs moisis qui ont magouillé depuis des décennies sans jamais être inquiété, le Barça et la Juve en-tête de liste.

 

La Super League leur permettrait de s'affranchir de toutes les règlements et de continuer leurs magouilles de mafieux en toute sérénité.

 

Ce projet n'a absolument aucun intérêt sportif, c'est purement et simplement une porte de sortie pour pouvoir être indépendant et faire leur business sans avoir à rendre de compte à personne. 

 

Là où je te rejoins, c'est que malheureusement il reste City, Chelsea et le PSG, les nouveaux riches avec leurs fonds illimités qui gangrènent le football depuis plus d'une décennie. 

 

C'est bien entendu regrettable, d'autant plus quand on sait que ces trois clubs pourris jusqu'à la moelle sont finalistes des deux dernières éditions de la LDC.

 

Tant que ce sport ne sera pas davantage encadré et qu'on imposera pas des règles strictes et des limites salariales et budgétaires, on continuera dans le grand n'importe quoi. 

 

Au lieu de nous les briser avec leurs HJ au millimètre, ils feraient bien de se bouger pour mettre en place des limites qui garantiraient une véritable équité et ainsi éviter les folies auxquelles on assiste chaque été. 

 

Mais bon, avec des instances toutes plus corrompues les unes que les autres et remplies d'incompétents, j'ai peu d'espoir que ça change un jour. Au contraire, ça risque de s'aggraver. 

  • Like 1

L'espoir survit toujours. C'est pour ça qu'on l'appelle l'espoir.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, papapoupa31 a dit :

Le football Anglais est le plus puissant, le PSG a des moyens illimités en effet. Mais on entendait moins les gens râler quand les Italiens puis les Espagnols dominaient outrageusement avec des méthodes douteuses, quils payent aujourdhui.

 

Je serai pour un FPF aussi bien sûr, et des règles bien précises surtout. Un certain nombre de joueurs nationaux, un plafond salariale. 

 

Le départ de Messi c'est bien pour le Barca, ils avaient pas les moyens d'un nouveau deal, Lui rate un peu sa sortie, ça ne sera plus l'homme d'un club.

 

Il est vrai que les gros clubs espagnols sont très loin de tout reproche et également les italiens notamment avec la Juventus.

Cependant on est entrain de créer encore moins de compétitivité dans un football très peu compétitif

La crise CoVID donnait l'impression "d'assainir" les dépenses folles et montrer les conséquences des gestions désastreuses des clubs européens. Le problème c'est que City et le PSG possèdent des fonds illimités et sont détenus par des États (!), et créent un déséquilibre de plus en plus grandkssant entre eux et le reste du football mondial. On ne parle plus d'une dizaine-quinzaine de clubs de différents pays qui dominent le football qui apportait toujours une certaine compétitivité, là les 4-5 mastodontes anglais et le PSG vont se partager le gâteau entre eux. 

 

Et pour le Barca (et la Liga) c'est juste une descente lente et douloureuse qui débute

 

il y a 11 minutes, Fly a dit :

 

Ne dis pas n'importe quoi stp.

 

C'est juste le retour de karma pour tous ces clubs moisis qui ont magouillé depuis des décennies sans jamais être inquiété, le Barça et la Juve en-tête de liste.

 

La Super League leur permettrait de s'affranchir de toutes les règlements et de continuer leurs magouilles de mafieux en toute sérénité.

 

Ce projet n'a absolument aucun intérêt sportif, c'est purement et simplement une porte de sortie pour pouvoir être indépendant et faire leur business sans avoir à rendre de compte à personne. 

 

Là où je te rejoins, c'est que malheureusement il reste City, Chelsea et le PSG, les nouveaux riches avec leurs fonds illimités qui gangrènent le football depuis plus d'une décennie. 

 

C'est bien entendu regrettable, d'autant plus quand on sait que ces trois clubs pourris jusqu'à la moelle sont finalistes des deux dernières éditions de la LDC.

 

Tant que ce sport ne sera pas davantage encadré et qu'on imposera pas des règles strictes et des limites salariales et budgétaires, on continuera dans le grand n'importe quoi. 

 

Au lieu de nous les briser avec leurs HJ au millimètre, ils feraient bien de se bouger pour mettre en place des limites qui garantiraient une véritable équité et ainsi éviter les folies auxquelles on assiste chaque été. 

 

Mais bon, avec des instances toutes plus corrompues les unes que les autres et remplies d'incompétents, j'ai peu d'espoir que ça change un jour. Au contraire, ça risque de s'aggraver. 

 

Disons que la Superleague est le meilleur entre la peste et le choléra. Le football actuel est juste une Superleague couvert juste d'hypocrisie. Il n'y a plus aucune compétitivité depuis 10 ans, tous les championnats sont dominés par 2-3 clubs, voir 1 seul même pour l'Italie, la France et l'Allemagne (ce qui fait déjà 3 championnats majeurs (!)). Aujourd'hui la Liga est entrain de dégringoler à vitesse grand V, seul l'Angleterre et leur SuperPremierLeague nous donne une illusion d'une équité sportive.

 

La LdC n'en parlons pas, les phases de poules sont pittoresques, le niveau de jeu global est très moyen, on va surement observer une domination anglaise pendant quelques années au niveau européen. Il y a maximum 2 voir 3 matchs plaisant par année. 

 

Puis on est entrain d'observer une fuite des talents et des gros joueurs de tout le continent vers la Premier League. Avec Messi qui part la Liga n'a même plus de star ou de tête d'affiche, pour l'Italie l'Inter va être dépouillé, la Juventus à part un CR7 vieillissant à du mal, la Ligue 1 et la Bundesliga a tout concentré au PSG et au Bayern. Tout est entrain de converger vers l'Angleterre.

 

Le système ne fonctionne plus, personnellement je trouve qu'il faut redonner un nouveau vent de fraîcheur au monde du football. Et quand tu parles des magouilles, déjà le monde du football est gouverné de magouilles des grandes instances aux joueurs et personne n'est innocent. D'ailleurs bizarrement ceux qui se sont opposés à la Superleague à savoir le PSG, le Bayern, et les clubs anglais sont juste les grands gagnants du monde post-CoVID et eux vont également s'affranchir de tout règlement et rendre compte à personne comme tu le dis.

Entre 20 clubs qui se partagent le foot et 5-6 clubs j'en préfère 20.

Edited by Alk.
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, Alk. a dit :

 

Il est vrai que les gros clubs espagnols sont très loin de tout reproche et également les italiens notamment avec la Juventus.

Cependant on est entrain de créer encore moins de compétitivité dans un football très peu compétitif

La crise CoVID donnait l'impression "d'assainir" les dépenses folles et montrer les conséquences des gestions désastreuses des clubs européens. Le problème c'est que City et le PSG possèdent des fonds illimités et sont détenus par des États (!), et créent un déséquilibre de plus en plus grandkssant entre eux et le reste du football mondial. On ne parle plus d'une dizaine-quinzaine de clubs de différents pays qui dominent le football qui apportait toujours une certaine compétitivité, là les 4-5 mastodontes anglais et le PSG vont se partager le gâteau entre eux. 

 

Et pour le Barca (et la Liga) c'est juste une descente lente et douloureuse qui débute

 

 Le déséquilibre était déjà là avant, après que le covid ait encore plus déséquilibré et coule certains clubs c'est sur, notamment les clubs sans mécènes, déjà endettés et lâchés par leur état.

 

La PL est le championnat le plus riche aujourdhui car le plus stable  le plus attractif et je pense le plus suivi. Quand je demande a un pote fan dun club de L1 quel championnat il regarde a cote 8 fois sur 10 cest PL pour le spectacle.

 

Je pense surtout que la politique de certains clubs va changer mais ça va repartir je pense. Le foot est trop universel pour être abandonné dans les grands pays européens.

Edited by papapoupa31
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Alk. a dit :

On est entrain de créer un football dirigé par les anglais et le PSG, c'est catastrophique

Si Messi va réellement au PSG on aura plus que la Premier League et les derniers matchs de phase d'élimination direct de LdC pour voir un minimum de compétitivité. Et pour la Premier League je doute que City va laisser des miettes aux concurrents

 

Inconcevable que dans un tel contexte les britanniques lâchent mini 50M€ sur des transferts de joueurs corrects et que le PSG va arriver à te faire ramener Messi et son salaire mirobolant, signer des joueurs +50M€ et donner d'énormes primes à la signature.

La Liga va perdre tout son intérêt désormais. Le football va devenir encore plus chiant qu'il était, la Série A agonise rien qu'à voir l'Inter qui vend tout le monde, la Bundesliga est toujours ultra-dominé par le Bayern, la Ligue 1 on va même pas en parler :lol1:

Au final c'est bien fait pour certains clubs qui ont réalisé une gestion catastrophique depuis plusieurs années, de l'autre ça fait mal de voir les super riches et leurs clubs étatiques prendre possession des rênes du monde du foot. 

 

C'est triste, la Superleague était une meilleure option au final 

 

Je comprend pas pourquoi tu mets la PL et le PSG/CIty dans le même sac. Les clubs anglais peuvent payer 50M parce qu'ils génèrent plus d'argent avec leur stade, leur contrat télé, etc.

 

La liga a tout gagné ces  10 dernières années, c'est pas la faute aux anglais s'ils ont mal gérer leur argent. Le Barça en a eu des recrues cher, ils se sont endettés avec des joueurs en carton pcq ils ne savent pas gérer. Aujourd'hui, on va pas venir les pleurer. 

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Alk. a dit :

 

Il est vrai que les gros clubs espagnols sont très loin de tout reproche et également les italiens notamment avec la Juventus.

Cependant on est entrain de créer encore moins de compétitivité dans un football très peu compétitif

La crise CoVID donnait l'impression "d'assainir" les dépenses folles et montrer les conséquences des gestions désastreuses des clubs européens. Le problème c'est que City et le PSG possèdent des fonds illimités et sont détenus par des États (!), et créent un déséquilibre de plus en plus grandkssant entre eux et le reste du football mondial. On ne parle plus d'une dizaine-quinzaine de clubs de différents pays qui dominent le football qui apportait toujours une certaine compétitivité, là les 4-5 mastodontes anglais et le PSG vont se partager le gâteau entre eux. 

 

Et pour le Barca (et la Liga) c'est juste une descente lente et douloureuse qui débute

 

 

Disons que la Superleague est le meilleur entre la peste et le choléra. Le football actuel est juste une Superleague couvert juste d'hypocrisie. Il n'y a plus aucune compétitivité depuis 10 ans, tous les championnats sont dominés par 2-3 clubs, voir 1 seul même pour l'Italie, la France et l'Allemagne (ce qui fait déjà 3 championnats majeurs (!)). Aujourd'hui la Liga est entrain de dégringoler à vitesse grand V, seul l'Angleterre et leur SuperPremierLeague nous donne une illusion d'une équité sportive.

 

La LdC n'en parlons pas, les phases de poules sont pittoresques, le niveau de jeu global est très moyen, on va surement observer une domination anglaise pendant quelques années au niveau européen. Il y a maximum 2 voir 3 matchs plaisant par année. 

 

Puis on est entrain d'observer une fuite des talents et des gros joueurs de tout le continent vers la Premier League. Avec Messi qui part la Liga n'a même plus de star ou de tête d'affiche, pour l'Italie l'Inter va être dépouillé, la Juventus à part un CR7 vieillissant à du mal, la Ligue 1 et la Bundesliga a tout concentré au PSG et au Bayern. Tout est entrain de converger vers l'Angleterre.

 

Le système ne fonctionne plus, personnellement je trouve qu'il faut redonner un nouveau vent de fraîcheur au monde du football. Et quand tu parles des magouilles, déjà le monde du football est gouverné de magouilles des grandes instances aux joueurs et personne n'est innocent. D'ailleurs bizarrement ceux qui se sont opposés à la Superleague à savoir le PSG, le Bayern, et les clubs anglais sont juste les grands gagnants du monde post-CoVID et eux vont également s'affranchir de tout règlement et rendre compte à personne comme tu le dis.

Entre 20 clubs qui se partagent le foot et 5-6 clubs j'en préfère 20.

 

Ce que tu dis est totalement faux. Oui il y a une domination nette de la Juve en Série A, du Bayern en Bundesliga et du PSG en France, mais historiquement, si on exclue la France où le phénomène est totalement nouveau et correspond à l'arrivée des Qataris à la tête du club, on retrouve cette domination absolument partout. C'est simplement une question de cycle.

 

Pour autant, il arrive qu'on ait des surprises et c'est ce qui fait la beauté de ce sport. Monaco, Montpellier et Lille ont réussi à remporter le championnat malgré l'écrasante supériorité du PSG. L'Atletico a remporté la Liga cette saison. L'Inter a remporté la Série A. Leicester et Blackburn ont réussi à remporter la PL face à des mastodontes. 

 

Historiquement, tous les grands championnats sont dominés par un club sur une certaine période, y compris les championnats mineurs. En Écosse, le Celtic a la main depuis 10 ans. Les Rangers ont remporté leur premier titre depuis plus d'une décennie. Aux Pays-Bas, l'Ajax surdomine depuis des décennies, ce qui n'empêche pas le Feyenoord et le PSV de venir gratter un titre occasionnel. 

 

En Italie, avant la Juve, le Milan dominait le championnat. Même en Angleterre, Liverpool a écrasé la concurrence pendant longtemps, puis MU. Au Portugal, c'est le Benfica. Le Sporting et Porto gratte un titre de temps à autre.

 

Il en a toujours été ainsi. Même en France, on a connu la période OL qui a duré 7 ans avant le PSG.

 

Dans les années 90, la Série A était le championnat le plus attractif, toutes les grandes stars jouaient là-bas. Ensuite y'a eu la période Liga avec Messi et Cristiano, tout le monde voulait jouer au Real ou au Barça pour les côtoyer. 

 

Maintenant, c'est le tour de la PL, bien aidé par son attractivité financière,  mais pas que. Y'a une bagarre qui n'existe pas ailleurs, mais c'est relativement récent. Fin des années 90, début 2000, le titre se jouait entre Arsenal et MU. 

 

L'émergence des clubs détenus par des milliardaires a changé la donne. 

 

Tout ça pour dire que non, la Super League n'apportera rien de plus. Y'a toujours eu des phases de domination par certains grands clubs et cela dans tous les championnats. Ce n'est en rien une nouveauté. 

  • Like 2

L'espoir survit toujours. C'est pour ça qu'on l'appelle l'espoir.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, weley a dit :

Le PSG a enrichi le Barca avec l’achat de Neymar et derrière c’est eux qui on déboursé 450 millions pour 3 joueur presque indésirable .

Couthino , Dembele et Griezmann 

 

Et le salaire de Messi les a bien plombé aussi. 

C'était du délire ce qu'il prenait chez eux, et c'était de toute manière intenable. 

 

Le joueur argentin fait tout autant parti du problème. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Nujabes a dit :

 

Et le salaire de Messi les a bien plombé aussi. 

C'était du délire ce qu'il prenait chez eux, et c'était de toute manière intenable. 

 

Le joueur argentin fait tout autant parti du problème. 

 

 

 

 

C'est plus compliqué que ça il coûte beaucoup en masse salariale mais génère beaucoup de revenus.

 

https://www.lequipe.fr/Football/Article/Ce-que-lionel-messi-rapporte-au-barca/1223717

 

Ce que Lionel Messi rapporte au Barça

Malgré un contrat XXL estimé à 555 millions d'euros brut sur quatre ans, Lionel Messi n'est pas un poids financier pour le Barça. Selon plusieurs experts, l'Argentin génère même plus d'argent qu'il n'en coûte au club.

 
 

Avec 550 millions d'euros, on peut s'acheter environ 160 Bugatti Chiron, l'une des supercars les plus chères au monde. Ou encore un satellite militaire de chez Airbus, comme vient récemment de s'offrir le gouvernement britannique. C'est aussi ce qu'a coûté la présence de Lionel Messi dans les rangs du FC Barcelone, ces quatre dernières années. Le montant du contrat astronomique de Messi, pour la période 2017-2021 - atteint en effet 555,2 M€, selon les révélations du quotidien espagnol El Mundo. L'attaquant argentin gagne donc 138,8 M€ brut par an soit 74,9 M€ net, ce qui fait de lui le joueur le plus cher de la planète football.

 
 

Des sommes colossales qui avaient fait grand bruit lors de leur divulgation, au début du mois de février, mais qui ont très vite été relativisées et mises en perspective avec d'autres données par certaines figures du Barça. « Leo (Messi) génère beaucoup plus de revenus qu'il ne coûte », avait assuré Joan Laporta, l'ancien président et candidat à l'élection pour la présidence du FC Barcelone, à la radio catalane Rac1. Même son de cloche du côté de Victor Font, autre candidat à la présidence : « Messi génère beaucoup (d'argent) pour le club. Laisser entendre que le Barça est ruiné à cause de lui est une conclusion absolument erronée », avait-t-il déclaré à la radio Onda Cero.

« Lionel Messi n'a pas de prix »

Le professeur en marketing du sport à l'université de Rouen, Nicolas Chanavat, poursuit aussi dans ce sens : « Dans l'économie actuelle du football, il y a beaucoup de joueurs moyens que l'on va payer très cher. Quand on parle d'un des meilleurs joueurs de tous les temps du sport le plus populaire au monde, Lionel Messi n'a pas de prix. C'est la Joconde, une icône, c'est pourquoi je trouve qu'il n'est pas si cher que ça ».

Mais comment savoir si le joueur génère plus d'argent qu'il n'en coûte au club ? « C'est très complexe voire impossible d'isoler une variable en marketing, comment peut-on être sûr que cette action ou cette personne est à l'origine de tel ou tel contrat ? », avertit Nicolas Chanavat. Certains experts se sont, malgré tout, récemment essayés à l'exercice. Selon Ivan Cabeza, économiste et fondateur associé de Laudem Partners, Messi génère « entre 130 et 200 M€ chaque saison », comme il l'a affirmé au journal Marca. Soit plus que les 138,8 M€ brut annuels qu'il ne coûte au club.

Autre estimation de la part de Marc Ciria, PDG de la société Diagonal Inversiones et partenaire du Barça (aidé par le financier Josep Fabra et de l'économiste Ivan Cabeza). Comme il l'a expliqué pour le quotidien Sport, « Leo Messi a coûté 383 655 000 € ces trois dernières saisons (de 2017 à 2020 avec un salaire amputé en 2020 à cause de la crise sanitaire du Covid-19) mais a généré 619 265 000 € sur la même période ». Soit un solde positif de 235 M€ pour le Barça. Marc Ciria a cependant ajouté qu'il existe différentes méthodologies et qu'ils « manquaient d'informations sur le club ». Des chiffres à prendre avec des pincettes.

 
 
Messi a remporté le Ballon d'Or à six reprises. (B. Papon/L'Equipe)

Un tiers des revenus du Barça ?

Depuis l'arrivée de Leo Messi en 2005 au Barça, les revenus du club ont plus que triplé en 15 ans. Le Barça, vainqueur de quatre Ligue des champions durant cette période, a généré 840 M€ lors de la saison 2018-2019, selon le cabinet d'audit Deloitte, contre 259 M€ lors de la saison 2005-2006. Ce qui le place aujourd'hui comme le club européen qui génère le plus de revenus devant le Real Madrid (757 M€ en 2019) et Manchester United (712 M€).

Selon Joan Laporta, le sextuple vainqueur du Ballon d'or représente un tiers des revenus du Barça. « Cela fait 15 ans que toute la stratégie du Barça, de la communication à la partie commerciale, repose sur Lionel Messi, sa présence a bien sûr une incidence significative sur les recettes du club », ajoute Nicolas Chanavat.

En 2016, lors du renouvellement du contrat entre l'équipementier Nike et le club à hauteur de 155 M€ par saison (hors bonus), le président d'alors Josep Maria Bartomeu (2015-2020) avait déclaré, avant la prolongation du joueur en 2017 : « Nous voulons que Messi reste avec nous, bien sûr. Il est le catalyseur, celui qui fait fonctionner tout le reste. » Sur et largement en dehors des terrains.

Une clause Messi dans les contrats

C'est pourquoi, comme l'a expliqué Marc Ciria dans Sport, les contrats de sponsoring possèdent un prix avec Messi et un autre sans lui. « C'est « la clause Messi » et elle peut atteindre 50 % du total des contrats (si le joueur n'est pas présent sur le terrain). » La Messi dépendance se retrouve aussi du côté de la vente de maillots et des produits à l'effigie du club. « L'impact de l'Argentin sur l'activité merchandising et licensing est d'environ 40 M€ net sur une moyenne de 200 M€ de revenus par saison (hors période covid), souligne Christophe Rousseau, expert licensing de l'agence en marketing sportif Sportfive. Cela comprend la marge dégagée par la vente de produits Messi X Barça dans les points de vente officiels ainsi que les redevances sur les produits au nom du joueur. »

Le journal Marca estime aussi que 5 à 10 % des touristes débarquant dans la ville phare de la Catalogne - plus de 19 millions en 2019 - ont déterminé ce voyage en raison du Barça et Messi. Et que 90 % d'entre aux repartent avec un maillot floqué du nom de l'Argentin, selon l'étude de Marc Ciria.

La Pulga a aussi grandement contribué à la popularité du club à travers le monde. Le FC Barcelone se place aujourd'hui comme le deuxième club de football le plus suivi au monde sur les réseaux sociaux, avec 232,6 millions d'abonnés (Facebook, Instagram, Twitter), derrière le Real Madrid (242 millions). Selon la société spécialiste du marketing sportif en Chine Mailman, le Barça est le club de football le plus populaire dans le plus grand pays d'Asie. Sur ses médias en ligne, le club exploite largement l'image du sextuple Ballon d'or, les photos de la Pulga sont d'ailleurs bien plus aimées et commentées que celles des autres joueurs barcelonais.

 
 
De nombreux touristes repartent avec le maillot de Messi. (S. Mantey/L'Equipe)

Un départ couterait beaucoup au Barça ?

L'influence de Messi hors des terrains s'avère donc colossale pour le club mais aussi pour la Liga - le deal autour des droits télés du Championnat espagnol prend fin en 2022 - et pour la ville de Barcelone. Un départ du joueur, à la fin de la saison, ne serait donc pas sans conséquence. « Cela serait une catastrophe pour le club, estime Nicolas Chanavat, professeur en marketing sportif. Si Messi n'est plus sur la pelouse, cela impacterait négativement l'ensemble des activités du club. Mécaniquement, la valeur des contrats en sponsoring serait revue à la baisse, certains sponsors ne renouvelleraient peut-être pas (le sponsor maillot Rakuten n'a récemment prolongé que d'une année, jusqu'en 2022). Nombreux seraient aussi les supporters à ne plus se rendre aux matches, et à se reporter sur le nouveau club de Messi. Les marques athlètes puissantes comme Messi amènent ce genre de comportements. La marque Barça prendrait un gros coup. »

Le trésor public espagnol perdrait aussi un de ses plus importants contribuables. Selon le quotidien catalan El Periodico, Messi doit s'acquitter d'une somme de 370 M€ pour la période 2017-2021. Un montant qui regroupe l'impôt sur les revenus l'impôt sur la fortune ou encore l'impôt sur les sociétés de droit d'image et de redevances publicitaires.

Luc Arrondel, économiste du football, tient cependant à relativiser un possible départ de l'Argentin : « Le Barça est quand même un club très endetté (à hauteur de 1,173 milliard d'euros). Messi arrive à la fin de sa carrière, on est à la fin d'un cycle, cela pourrait être un mal pour un bien de construire un autre projet. La question est de savoir si Messi pourrait être rentable pour un autre club comme le PSG ou Manchester City ? »

Edited by Micah
Link to comment
Share on other sites

Oui le problème n'est pas le salaire de Messi, mais le salaire de tout les joueurs... Sergi Roberto touche plus de 8m par an les gars, il est aussi nul que Bellerin. 

 

Barto et sa clique on détruit le club, c'est quand même hyper triste quand on y pense. Mention spécial au deal Coutinho, joueur surcoté par excellence qui a coûté 180 millions et un salaire monstre. Tu prends Griezmann alors que son meilleur poste c'est celui de Messi, Dembélé à plus de 100m, y'a tellement à dire... Le Barça est encore plus mal géré que Arsenal c'est dire. 

  • Like 1

"Behind every kick of the ball there has to be a thought." Dennis Bergkamp

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Micah a dit :

 

 

 

 

C'est plus compliqué que ça il coûte beaucoup en masse salariale mais génère beaucoup de revenus.

 

https://www.lequipe.fr/Football/Article/Ce-que-lionel-messi-rapporte-au-barca/1223717

 

Ce que Lionel Messi rapporte au Barça

Malgré un contrat XXL estimé à 555 millions d'euros brut sur quatre ans, Lionel Messi n'est pas un poids financier pour le Barça. Selon plusieurs experts, l'Argentin génère même plus d'argent qu'il n'en coûte au club.

 
 

Avec 550 millions d'euros, on peut s'acheter environ 160 Bugatti Chiron, l'une des supercars les plus chères au monde. Ou encore un satellite militaire de chez Airbus, comme vient récemment de s'offrir le gouvernement britannique. C'est aussi ce qu'a coûté la présence de Lionel Messi dans les rangs du FC Barcelone, ces quatre dernières années. Le montant du contrat astronomique de Messi, pour la période 2017-2021 - atteint en effet 555,2 M€, selon les révélations du quotidien espagnol El Mundo. L'attaquant argentin gagne donc 138,8 M€ brut par an soit 74,9 M€ net, ce qui fait de lui le joueur le plus cher de la planète football.

 
 

Des sommes colossales qui avaient fait grand bruit lors de leur divulgation, au début du mois de février, mais qui ont très vite été relativisées et mises en perspective avec d'autres données par certaines figures du Barça. « Leo (Messi) génère beaucoup plus de revenus qu'il ne coûte », avait assuré Joan Laporta, l'ancien président et candidat à l'élection pour la présidence du FC Barcelone, à la radio catalane Rac1. Même son de cloche du côté de Victor Font, autre candidat à la présidence : « Messi génère beaucoup (d'argent) pour le club. Laisser entendre que le Barça est ruiné à cause de lui est une conclusion absolument erronée », avait-t-il déclaré à la radio Onda Cero.

« Lionel Messi n'a pas de prix »

Le professeur en marketing du sport à l'université de Rouen, Nicolas Chanavat, poursuit aussi dans ce sens : « Dans l'économie actuelle du football, il y a beaucoup de joueurs moyens que l'on va payer très cher. Quand on parle d'un des meilleurs joueurs de tous les temps du sport le plus populaire au monde, Lionel Messi n'a pas de prix. C'est la Joconde, une icône, c'est pourquoi je trouve qu'il n'est pas si cher que ça ».

Mais comment savoir si le joueur génère plus d'argent qu'il n'en coûte au club ? « C'est très complexe voire impossible d'isoler une variable en marketing, comment peut-on être sûr que cette action ou cette personne est à l'origine de tel ou tel contrat ? », avertit Nicolas Chanavat. Certains experts se sont, malgré tout, récemment essayés à l'exercice. Selon Ivan Cabeza, économiste et fondateur associé de Laudem Partners, Messi génère « entre 130 et 200 M€ chaque saison », comme il l'a affirmé au journal Marca. Soit plus que les 138,8 M€ brut annuels qu'il ne coûte au club.

Autre estimation de la part de Marc Ciria, PDG de la société Diagonal Inversiones et partenaire du Barça (aidé par le financier Josep Fabra et de l'économiste Ivan Cabeza). Comme il l'a expliqué pour le quotidien Sport, « Leo Messi a coûté 383 655 000 € ces trois dernières saisons (de 2017 à 2020 avec un salaire amputé en 2020 à cause de la crise sanitaire du Covid-19) mais a généré 619 265 000 € sur la même période ». Soit un solde positif de 235 M€ pour le Barça. Marc Ciria a cependant ajouté qu'il existe différentes méthodologies et qu'ils « manquaient d'informations sur le club ». Des chiffres à prendre avec des pincettes.

 
 
Messi a remporté le Ballon d'Or à six reprises. (B. Papon/L'Equipe)

Un tiers des revenus du Barça ?

Depuis l'arrivée de Leo Messi en 2005 au Barça, les revenus du club ont plus que triplé en 15 ans. Le Barça, vainqueur de quatre Ligue des champions durant cette période, a généré 840 M€ lors de la saison 2018-2019, selon le cabinet d'audit Deloitte, contre 259 M€ lors de la saison 2005-2006. Ce qui le place aujourd'hui comme le club européen qui génère le plus de revenus devant le Real Madrid (757 M€ en 2019) et Manchester United (712 M€).

Selon Joan Laporta, le sextuple vainqueur du Ballon d'or représente un tiers des revenus du Barça. « Cela fait 15 ans que toute la stratégie du Barça, de la communication à la partie commerciale, repose sur Lionel Messi, sa présence a bien sûr une incidence significative sur les recettes du club », ajoute Nicolas Chanavat.

En 2016, lors du renouvellement du contrat entre l'équipementier Nike et le club à hauteur de 155 M€ par saison (hors bonus), le président d'alors Josep Maria Bartomeu (2015-2020) avait déclaré, avant la prolongation du joueur en 2017 : « Nous voulons que Messi reste avec nous, bien sûr. Il est le catalyseur, celui qui fait fonctionner tout le reste. » Sur et largement en dehors des terrains.

Une clause Messi dans les contrats

C'est pourquoi, comme l'a expliqué Marc Ciria dans Sport, les contrats de sponsoring possèdent un prix avec Messi et un autre sans lui. « C'est « la clause Messi » et elle peut atteindre 50 % du total des contrats (si le joueur n'est pas présent sur le terrain). » La Messi dépendance se retrouve aussi du côté de la vente de maillots et des produits à l'effigie du club. « L'impact de l'Argentin sur l'activité merchandising et licensing est d'environ 40 M€ net sur une moyenne de 200 M€ de revenus par saison (hors période covid), souligne Christophe Rousseau, expert licensing de l'agence en marketing sportif Sportfive. Cela comprend la marge dégagée par la vente de produits Messi X Barça dans les points de vente officiels ainsi que les redevances sur les produits au nom du joueur. »

Le journal Marca estime aussi que 5 à 10 % des touristes débarquant dans la ville phare de la Catalogne - plus de 19 millions en 2019 - ont déterminé ce voyage en raison du Barça et Messi. Et que 90 % d'entre aux repartent avec un maillot floqué du nom de l'Argentin, selon l'étude de Marc Ciria.

La Pulga a aussi grandement contribué à la popularité du club à travers le monde. Le FC Barcelone se place aujourd'hui comme le deuxième club de football le plus suivi au monde sur les réseaux sociaux, avec 232,6 millions d'abonnés (Facebook, Instagram, Twitter), derrière le Real Madrid (242 millions). Selon la société spécialiste du marketing sportif en Chine Mailman, le Barça est le club de football le plus populaire dans le plus grand pays d'Asie. Sur ses médias en ligne, le club exploite largement l'image du sextuple Ballon d'or, les photos de la Pulga sont d'ailleurs bien plus aimées et commentées que celles des autres joueurs barcelonais.

 
 
De nombreux touristes repartent avec le maillot de Messi. (S. Mantey/L'Equipe)

Un départ couterait beaucoup au Barça ?

L'influence de Messi hors des terrains s'avère donc colossale pour le club mais aussi pour la Liga - le deal autour des droits télés du Championnat espagnol prend fin en 2022 - et pour la ville de Barcelone. Un départ du joueur, à la fin de la saison, ne serait donc pas sans conséquence. « Cela serait une catastrophe pour le club, estime Nicolas Chanavat, professeur en marketing sportif. Si Messi n'est plus sur la pelouse, cela impacterait négativement l'ensemble des activités du club. Mécaniquement, la valeur des contrats en sponsoring serait revue à la baisse, certains sponsors ne renouvelleraient peut-être pas (le sponsor maillot Rakuten n'a récemment prolongé que d'une année, jusqu'en 2022). Nombreux seraient aussi les supporters à ne plus se rendre aux matches, et à se reporter sur le nouveau club de Messi. Les marques athlètes puissantes comme Messi amènent ce genre de comportements. La marque Barça prendrait un gros coup. »

Le trésor public espagnol perdrait aussi un de ses plus importants contribuables. Selon le quotidien catalan El Periodico, Messi doit s'acquitter d'une somme de 370 M€ pour la période 2017-2021. Un montant qui regroupe l'impôt sur les revenus l'impôt sur la fortune ou encore l'impôt sur les sociétés de droit d'image et de redevances publicitaires.

Luc Arrondel, économiste du football, tient cependant à relativiser un possible départ de l'Argentin : « Le Barça est quand même un club très endetté (à hauteur de 1,173 milliard d'euros). Messi arrive à la fin de sa carrière, on est à la fin d'un cycle, cela pourrait être un mal pour un bien de construire un autre projet. La question est de savoir si Messi pourrait être rentable pour un autre club comme le PSG ou Manchester City ? »

 

C'est le principe même d'un modèle intenable et pas sain. 

Tant que ça marche, que les conditions sont favorables, tout est ok. 

Mais a la moindre crise, tout s'écroule tel un château de carte. Et c'est ce qui est en train de se passer.  

 

Son salaire c'est du délire absolu. Il gagne plus du double du 2e joueur le mieux payé du monde d'après ce que j'ai vu a droite a gauche. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, Fly a dit :

 

Ce que tu dis est totalement faux. Oui il y a une domination nette de la Juve en Série A, du Bayern en Bundesliga et du PSG en France, mais historiquement, si on exclue la France où le phénomène est totalement nouveau et correspond à l'arrivée des Qataris à la tête du club, on retrouve cette domination absolument partout. C'est simplement une question de cycle.

 

Bah tu confirmes ce que je dis au final il y a une domination de 5-6 clubs qui s'est encore plus accentué ces dix dernières années avec le Bayern et la Juve qui ont remporté le championnat plus de neufs années consécutives ! Le PSG gagne 7 des 9 derniers championnats, seul la Liga et la Premier League offre un certain suspense entre 3-4 clubs à la fin. Des championnats qui sont pliés au mois de mars c'est complètement aberrant 

 

il y a 35 minutes, Fly a dit :

Pour autant, il arrive qu'on ait des surprises et c'est ce qui fait la beauté de ce sport. Monaco, Montpellier et Lille ont réussi à remporter le championnat malgré l'écrasante supériorité du PSG. L'Atletico a remporté la Liga cette saison. L'Inter a remporté la Série A. Leicester et Blackburn ont réussi à remporter la PL face à des mastodontes. 

 

Mais c'est justement le fait que ce soit des "surprises" que c'est un problème. Monaco et Leicester se sont fait dépouillés par tous les gros clubs après leur année de champion, Lille c'est pareil dans une moindre mesure. L'Atletico je vois pas en quoi c'est une surprise, ils font parti des clubs qui sont capables de débourser +100M€ pour Joao Felix. Blackburn je vois pas ce qu'il fout ici, ça date de plusieurs dizaines d'années.

C'est pareil en LdC, l'Ajax, Monaco, voir l'Atalanta, à quoi ça sert que ces équipes font un beau parcours et qu'on nous parle de conte de fée pour qu'au mercato suivant tout le monde les dépouille de leurs meilleurs joueurs? Et ces surprises sont très rares qu'on les compte sur les doigts de la main, encore une fois ça souligne juste le gouffre géant entre les gros clubs et les "petits" clubs.

 

il y a 39 minutes, Fly a dit :

En Italie, avant la Juve, le Milan dominait le championnat. Même en Angleterre, Liverpool a écrasé la concurrence pendant longtemps, puis MU. Au Portugal, c'est le Benfica. Le Sporting et Porto gratte un titre de temps à autre.

 

Il en a toujours été ainsi. Même en France, on a connu la période OL qui a duré 7 ans avant le PSG.

 

Dans les années 90, la Série A était le championnat le plus attractif, toutes les grandes stars jouaient là-bas. Ensuite y'a eu la période Liga avec Messi et Cristiano, tout le monde voulait jouer au Real ou au Barça pour les côtoyer. 

 

Maintenant, c'est le tour de la PL, bien aidé par son attractivité financière,  mais pas que. Y'a une bagarre qui n'existe pas ailleurs, mais c'est relativement récent. Fin des années 90, début 2000, le titre se jouait entre Arsenal et MU. 

 

L'émergence des clubs détenus par des milliardaires a changé la donne. 

 

Tout ça pour dire que non, la Super League n'apportera rien de plus. Y'a toujours eu des phases de domination par certains grands clubs et cela dans tous les championnats. Ce n'est en rien une nouveauté. 

 

Dans les années 90 tu n'as pas trois clubs qui dominent trois championnats et qui gagnent 9 trophées sur 10 pendant 10 ans. Et certes un grand nombre de star jouait là-bas mais beaucoup de clubs autres que les mastodontes italiens avaient toujours des grands noms du football, et pas que les grands clubs historiques. Aujourd'hui tout le monde commence à bouger en Premier League, qui reste-t-il en dehors des anglais? La Liga est dépouillée et va nous offrir un Classico Dembele vs Vinicius, le Bayern concentre tous les stars allemands dès qu'il y en a un qui éclot, la Ligue 1 n'en parlons même pas avec le PSG. L'époque où l'Espagne dominait le foot on avait pas autant d'exode de gros stars vers l'Espagne comme on le voit aujourd'hui en Premier League. L'époque où la Liga dominait le football tu n'avais pas ce monopole des clubs espagnols sur le reste de l'Europe. Aujourd'hui même des clubs de milieu de tableau anglais peuvent t'aligner 40M€ sur des joueurs prometteurs.

 

 Pourquoi ne pas réfléchir à une idée de Superleague quand on voit justement comme tu le soulignes bien qu'il y a toujours des phases de domination par certains grands clubs? D'autant plus qu'aujourd'hui on voit l'avénèment de la SuperLeague anglaise et que personne ne bronche, c'est extrêmement hypocrite

il y a une heure, Sheldon a dit :

 

Je comprend pas pourquoi tu mets la PL et le PSG/CIty dans le même sac. Les clubs anglais peuvent payer 50M parce qu'ils génèrent plus d'argent avec leur stade, leur contrat télé, etc.

 

La liga a tout gagné ces  10 dernières années, c'est pas la faute aux anglais s'ils ont mal gérer leur argent. Le Barça en a eu des recrues cher, ils se sont endettés avec des joueurs en carton pcq ils ne savent pas gérer. Aujourd'hui, on va pas venir les pleurer. 

 

 

 

Ah mais pour les clubs espagnols et la Juventus je te rejoins c'est bien fait pour eux.

Je veux pas spécialement mettre le PSG et les clubs anglais dans le même sac, le PSG est un club très spécial qui investit uniquement dans le but de gagner la LdC, le fait que Messi arrive va pas changer grand chose hormis le fait qu'ils se rapprocheront plus tôt de cette coupe, ce qui finira par arriver tôt ou tard vu les sommes investies. Moi ce qui me fait mal c'est qu'il y a quelques mois tout le monde du football était halluciné face à l'idée de Florentino Perez avec tous les consultants du football aux aguets (Gary Neville notamment), le PSG et les clubs anglais érigés en sauveur du football pour s'être retirer ou non inclus dans le deal, pour voir au final aujourd'hui juste une passation de pouvoir entre les anciens mafieux et nouveaux mafieux avec l'aval de l'UEFA. 

 

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..