Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker !

Recommended Posts

C'est même pas ça l'idée.

Sans les réfractaires à la vaccination, on en serait sorti de cette pandémie.

 

Plus il y a de personnes non vaccinés, plus la virus se développe et a de chances de muter,  s'il muter suffisamment pour rendre tout vaccin inopérant, on repars de zéro.

 

Sachant qu'il est entre temps devenu plus contagieux. S'il continu à muter pour devenir encore plus contagieux mais aussi plus mortel, on fait quoi ?

 

C'est une honte de refuser de se faire vacciner, un manque de respect à tous ceux qui se sont battus contre l'épidémie,  un manque de civisme énorme.

 

Il nous prends pas de court du tout, c'était annoncé depuis deux semaines que l'obligation ne serait pas prononcé mais qu'il allait contraindre fortement les non vaccinés. Tant qu'il ne touchait pas au porte monnaie, ça ne bougerait pas.

 

Bizarrement des qu'on parle de pognon et de loisirs, les gens changent complètement de "principes qui pouvait les pousser à démissionner si on les obligeaient" ... hier soir on a connu un record de demandes de rdv de vaccination....

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Hamza59 a dit :

Dites moi vos ressentis et avis sur le vaccin svp, ça m'intéresse. 

Ni pro ni anti. De base je suis pas un pro médicament, je suis pas le genre de type a courir m'acheter du fervex a chaque début de toux ou a prendre un truc au moindre mal de tête 

Je ne voulais pas forcément me faire vacciner au départ, je trouvais qu'il avait été développé un peu vite et que ça se fait forcément au détriment de certains contrôles. 

Maintenant, il faut combien de temps pour vraiment avoir du recul sur une prise de médicaments (quelqu'il soit), je dirais plusieurs années ? 

J'ai bien conscience que le retour a une vie normale semble passait par le vaccin, donc je l'ai fait. 

Perso, j'en ai marre de jongler entre les différents grades de restrictions. 

 

J'ai certains potes qui ne veulent pas se faire vacciner, je ne suis pas là à leur faire la leçon, chaqun est libre de faire ce qu'il veut.

Mais fallait s'y attendre, a voir des restrictions pour les non vacciner en cas de nouvelle hausse. Les gens vaccinés n'allaient pas accepter des mesures coercitives pour eux qui ont "joué le jeu" de la vaccination

[img]http://gifrific.com/wp-content/uploads/2012/06/2mi5v.gif[/img]

Link to post
Share on other sites

Je suis soignant et non vacciné. Je ne supporte pas que l’on m’insulte à ce point en parlant de manque de civisme et autres. J’ai travaillé dans un service covid pendant des mois, avec des patients intubés et sous assistance circulatoire externe. Je sais ce que c’est. Et j’ai travaillé à l’époque sous quasiment aucune protection, risquant la santé. Mais à peine un merci, juste un : si tu es pas vacciné tu es dehors et plus payé à partir de mi septembre. Aucune considération. Du mépris.

 

Ce que je vois maintenant c’est qu’on limite les libertés individuelles alors que cela ne se justifie pas plus qu’il y a un an. Avec le QR code on sera tracé au quotidien. En quoi est-ce normal ? Et les non vaccinés auront plus le droit d’aller nul part. C’est quoi cette discrimination ? Mais où on vit ?

A quand un certificat qui prouve ta bonne santé cardiovasculaire avant d’aller dans un fast-food ? On meurt plus de maladies cardiovasculaires que du covid ? Je pensais que la santé intéressait nos politiques pourtant, et pleins d’exemples autres pourraient s’appliquer.

 

Le vaccin n’éradiquera pas le covid, faut arrêter ces bêtises. Il le freinera tout au plus. Les variants se propagent dans des pays qui ont déjà la couverture requise. Tout cela n’est qu’un prétexte pour aggraver les libertés individuelles et mieux contrôler les gens.

Il faut apprendre à vivre avec le covid, comme avec d’autres pathologies.

 

 

Tout cela est une honte les dérives que l’on vit. Heureusement je vis en Belgique et on en est pas encore arrivé là. Mais si j’étais en France j’aurai démissionné, et j’aurai je pense pas été le seul. Courage pour trouver des soignants après en pleine pénurie.

 

C’est mon avis, libre à vous de ne pas le partager.

Chacun fait ce qu’il veut, et garde la liberté de choisir librement.

 

 

Edited by Sborn
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Ca me mets en colère de lire autant d'âneries. Les mots clés sur twitter depuis hier soir ? Staline, dictature, corée du nord, Shoah et j'en passe. Des tocards comme Philippe de Villiers, Isabelle Balkany ou encore Florian Philippot font des références à l'étoile jaune ou à la résistance. J'ai conscience que twitter est un microcosme, sur 67 millions de Français il doit y avoir 4/5% de la population qui l'utilise et principalement des «élites» comme les universitaires, les journalistes ou les politiques. Mais ce discours, ces mots, ils sont relayés par monsieur et madame tout le monde. Pas une semaine sans entendre ça au boulot, au sport ou dans la famille.


Ou est passé le sens de la nuance ? L'intérêt général c'est devenu ringard ?

 

[QUOTE=Sborn]Le vaccin n’éradiquera pas le covid, faut arrêter ces bêtises. Il le freinera tout au plus.[/QUOTE]

 

Ce serait si désagréable comme résultat ?

 

Toi comme d'autres vous maniez des mots et des concepts comme celui de la liberté sans en comprendre le sens. Ce n'est pas faire n'importe quoi et étendre un peu plus le domaine de l'égoïsme qui bien avant cette pandémie prenait déjà trop de place.

Et il n'est pas incompatible de pointer du doigt que les gouvernements successifs ont sacrifiés les services publics dont l'hôpital, espérer que vous soyez mieux formés, plus nombreux, mieux considérés, mieux payés, mais attendre de vous un peu de bon sens et un devoir d'exemplarité. On a tous une putin de cuillère en or dans la bouche avec les vaccins, dans l'humanité il y a un avant et un après mais visiblement il faut encore l'expliquer.

 

Alors oui, si tu veux, je vais faire la même conclusion que toi mais avec une nuance : tu veux faire ce que tu veux et ne pas te vacciner ? Il y aura des conséquences, tu dois les assumer. J'aurais préféré que ce ne soit pas à l'Etat de s'immiscer à ce point dans la vie des gens, dans ce contexte comme de manière générale car je suis libertaire, mais je suis aussi critique vis à vis des manquements de nos hommes et femmes politiques ( destruction de l'hôpital ou de manière générale du système de santé français, absence de masque et mensonge quant à son utilité en début de pandémie, vaccins qui a tardé à venir ) mais il y a beaucoup trop de citoyens qui ont également un comportement qui n'est pas à la hauteur et il ne suffit pas de dire «je fais ce que je veux» pour être immunisé contre la critique.

 

 

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Évidemment que chacun fait comme il veut. La conscience éclairée de l’individu et le respect de l’intégrité du corps de chacun doit être pris en compte.

 

Je respecte les gestes barrières, je fais attention à ce que je mange, ma santé. Je respecte vos avis mais je ne vous rejoins pas. C’est mon droit. Libre à vous de sombrer dans la liberticidité. Ce qui est mon ressenti. Pas une vérité.

 

Et arrête, les gouvernements ont depuis des années crachés à la gueule des soignants. Ne te mets pas à notre place et a notre quotidien. Nous souffrons.

 

 

 

 

Edited by Sborn
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Sborn a dit :

Évidemment que chacun fait comme il veut. La conscience éclairée de l’individu et le respect de l’intégrité du corps de chacun doit être pris en compte.

 

Je respecte les gestes barrières, je fais attention à ce que je mange, ma santé. Je respecte vos avis mais je ne vous rejoins pas. C’est mon droit. Libre à vous de sombrer dans la liberticidité. Ce qui est mon ressenti. Pas une vérité.

 

Et arrête, les gouvernements ont depuis des années crachés à la gueule des soignants. Ne te mets pas à notre place et a notre quotidien. Nous souffrons.

 

 

 

 

 

Je ne vois pas qui tu représente en disant "nous". Peux être une minorité d'individu qui se pensent représentants de leur pairs.

 

L'exemple du respect des gestes barrières, j'aimerai bien voir ton attitude lors de tes rassemblant familiaux ou amicales.

C'est un peu comme si je disai que j'avais le droit de conduire à plus de 200kmh avec le téléphone à l'oreille parce que moi, je conduis mieux que les autres.

 

Il y en a plein de cul de cette société de plaintifs, d'égoïstes et de suspicieux. Vous vous plaignez d'aise, j'ai honte quand je vous vois à côté des 80 pourcents d'habitants de cette planète qui luttent pour survivre.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Et sans agressivité, possible ? Je ne te permets pas de me juger comme tu le fais. Tu te prétends ouvert mais tu as une attitude démontrant le contraire.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Sborn a dit :

Il faut apprendre à vivre avec le covid, comme avec d’autres pathologies.

 

Exact. Mais "vivre avec le covid" ça veut dire faire en sorte que les hôpitaux, en particulier les services de soins intensifs, ne soient pas saturés en permanence de patients atteints du covid. Et à ce jour je n'ai pas l'impression qu'il y ait d'autre solution réaliste que la vaccination. La vaccination n'est pas efficace à 100%, mais si elle permet de limiter fortement les cas graves et de permettre de revivre (presque) comme avant, c'est déjà ça et c'est même déjà beaucoup.

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Sborn a dit :

Libre à vous de sombrer dans la liberticidité. 

 

Ce mot n'existe pas.

 

Et ne pas être soignant ne m'exclut pas d'avoir une opinion sur la gestion des hôpitaux ou du système de santé, encore heureux. J'ai d'ailleurs exprimé les mêmes inquiétudes que toi à ce sujet, le manque de moyens et de considérations je le retrouve aussi dans mon métier et je suis à peu près sûr qu'on peut élargir notre liste aux enseignants par exemple.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Je vois que le forum n'échappe pas à la vindicative populaire qui s'est emparée de tout le pays depuis quelques temps.

 

On a donc d'un côté les pro vaccin qui pensent que ceux qui refusent de se faire vacciner sont des connards d'égoïstes et de l'autre, les anti vaccin qui pensent que ceux qui veulent se faire vacciner sont des gros débiles.

 

Elle est belle la tolérance dans ce pays. 

 

Les français sont divisés pour une histoire de piqure, c'est incroyable. Et pendant ce temps-là, notre cher président qui prône les vertus de la République, agit depuis le premier jour comme un dictateur. Oui oui, comme un dictateur. Suffit de faire le bilan de son mandat pour s'en rendre compte, il n'a fait que nous imposer des réformes dont personne ne voulait.

 

Evidemment qu'on en est pas encore au stade d'Hitler et de Staline, faut pas tomber dans l'exagération. Pourtant quand on connaît un peu l'Histoire du monde (ceux que beaucoup de gens ne connaissent pas), on peut néanmoins faire certains parallèles. Sauf coup d'Etat, une dictature n'intervient pas du jour au lendemain, mais s'étend sur la durée, avec des mesures mises en place petit à petit, dans le but de rendre plus facile l'acceptation et d'éviter les mouvements de révoltes. Nous sommes exactement dans ce schéma depuis plusieurs années. 

 

Restriction des libertés, réformes multiples (retraites, sanitaires etc), répression systématique des manifestations, la grande majorité du temps avec violences (gilets-jaunes). Dans le cas du covid, obligation détournée de se faire "vacciner" avec une date butoir (septembre 2021), sous peine de se voir interdire l'entrée de nombreux lieux. Certaines professions sont menacées de licenciement en cas de refus. On oublie pas non plus les publicités à foison qu'on doit se coltiner sur la vaccination depuis quelques semaines. Ce bourrage de crâne, ce n'est ni plus ni moins que de la propagande, je suis désolé. On cherche là encore à t'imposer une façon de penser, à savoir que se faire vacciner, c'est la seule bonne chose à faire. Encore une fois, le parallèle avec certaines dictatures du passé est bel et bien présent à ce niveau.

 

Si avec tout ça, vous êtes incapables d'ouvrir les yeux, grand bien vous fasse. Quand on aura plus aucune liberté et qu'on sera totalement aseptisé par le système et le pouvoir en place, il ne faudra pas venir pleurer. 

Edited by Fly
  • Like 1

L'espoir survit toujours. C'est pour ça qu'on l'appelle l'espoir.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, PierU a dit :

 

Exact. Mais "vivre avec le covid" ça veut dire faire en sorte que les hôpitaux, en particulier les services de soins intensifs, ne soient pas saturés en permanence de patients atteints du covid. Et à ce jour je n'ai pas l'impression qu'il y ait d'autre solution réaliste que la vaccination. La vaccination n'est pas efficace à 100%, mais si elle permet de limiter fortement les cas graves et de permettre de revivre (presque) comme avant, c'est déjà ça et c'est même déjà beaucoup.

 


Les hôpitaux, en tout cas la ou je travaille, ne sont plus saturés depuis un moment. Enfin si, de patients cardiaques et j’en passe. Comme d’habitude. 
Et je pense pas que l’on revivra comme avant, c’est un idéal que l’on peut oublier.

 

Je ne suis pas anti vaccin, mais celui là je ne céderai pas mes positions.

Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Sborn a dit :

Les hôpitaux, en tout cas la ou je travaille, ne sont plus saturés depuis un moment.

 

Depuis un moment ?? On a quand même passé 6 mois récemment où l'occupation des lits de soins intensifs par les covid a oscillé entre 50% et 120%, et où ça ne redescendait que grâce à des périodes de confinement plus ou moins strict et avec plein de choses fermées. Ce n'est pas tenable à long terme. C'est redescendu récemment avec les beaux jours, comme l'année dernière, et ce serait sûrement reparti à l'automne comme l'année dernière. Et en fait ça repart plus tôt à cause des variants plus contagieux. Encore une fois quelle autre solution crédible existe-t-il à part la vaccination ?

Link to post
Share on other sites

Ça fait 4 mois que les hôpitaux sont plus calmes. Depuis avril en fait. À Bruxelles, dans le centre hospitalier ou je travaille. Enfin plus calme, c’est surchargé, mais pas de covid. Ma réalité en tout cas. Et je bosse en usi.

Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, Fly a dit :

Je vois que le forum n'échappe pas à la vindicative populaire qui s'est emparée de tout le pays depuis quelques temps.

 

On a donc d'un côté les pro vaccin qui pensent que ceux qui refusent de se faire vacciner sont des connards d'égoïstes et de l'autre, les anti vaccin qui pensent que ceux qui veulent se faire vacciner sont des gros débiles.

 

Elle est belle la tolérance dans ce pays. 

 

Les français sont divisés pour une histoire de piqure, c'est incroyable. Et pendant ce temps-là, notre cher président qui prône les vertus de la République, agit depuis le premier jour comme un dictateur. Oui oui, comme un dictateur. Suffit de faire le bilan de son mandat pour s'en rendre compte, il n'a fait que nous imposer des réformes dont personne ne voulait.

 

Evidemment qu'on en est pas encore au stade d'Hitler et de Staline, faut pas tomber dans l'exagération. Pourtant quand on connaît un peu l'Histoire du monde (ceux que beaucoup de gens ne connaissent pas), on peut néanmoins faire certains parallèles. Sauf coup d'Etat, une dictature n'intervient pas du jour au lendemain, mais s'étend sur la durée, avec des mesures mises en place petit à petit, dans le but de rendre plus facile l'acceptation et d'éviter les mouvements de révoltes. Nous sommes exactement dans ce schéma depuis plusieurs années. 

 

Restriction des libertés, réformes multiples (retraites, sanitaires etc), répression systématique des manifestations, la grande majorité du temps avec violences (gilets-jaunes). Dans le cas du covid, obligation détournée de se faire "vacciner" avec une date butoir (septembre 2021), sous peine de se voir interdire l'entrée de nombreux lieux. Certaines professions sont menacées de licenciement en cas de refus. On oublie pas non plus les publicités à foison qu'on doit se coltiner sur la vaccination depuis quelques semaines. Ce bourrage de crâne, ce n'est ni plus ni moins que de la propagande, je suis désolé. On cherche là encore à t'imposer une façon de penser, à savoir que se faire vacciner, c'est la seule bonne chose à faire. Encore une fois, le parallèle avec certaines dictatures du passé est bel et bien présent à ce niveau.

 

Si avec tout ça, vous êtes incapables d'ouvrir les yeux, grand bien vous fasse. Quand on aura plus aucune liberté et qu'on sera totalement aseptisé par le système et le pouvoir en place, il ne faudra pas venir pleurer. 

 

C'est bien gentil de prôner la liberté, le libre choix, la fameuse "intelligence des français" et toutes ces belles notions mais dans un cas comme le COVID où il faut agir vite et bien face à l'inconnu, ça ne tient pas... sauf si on vivait dans un monde de bisounours.

 

Tu veux faire quoi ? faire des referendum pour demander l'avis des français à chaque fois qu'il faut prendre une décision un peu compliquée ? il faut être honnête, la majorité des français moyens veulent juste sortir boire des coups et aller au restau / ciné ou en vacances. Si tu n'imposes pas des règles, c'est l'anarchie. Il faut arrêter de penser que les français sont tous responsables et qu'ils savent ce qu'il faut faire pour vivre avec le COVID, c'est faux.

  • Thanks 3

Andrey (Arshavin), s’il te plait, raconte moi une histoire de ton enfance, juste en quelques mots, si tu le peux.
[b]Andrey Arshavin : je suis né.[/b]

[center][img]http://img864.imageshack.us/img864/7827/fanart1103large2.jpg[/img][/center]

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Fred76ers a dit :

Maintenant, il faut combien de temps pour vraiment avoir du recul sur une prise de médicaments (quelqu'il soit), je dirais plusieurs années ? 

 

 

Les effets à long terme des vaccins n'existent pas, c'est factuel. Le vaccin est une injection ponctuelle, et la substance est éliminée du corps en quelques heures/jours. Il n'y a aucune raison que le vaccin face des dégâts sur le long terme.

Les effets secondaires se produisent à court terme.

https://www.chop.edu/news/long-term-side-effects-covid-19-vaccine

 

Pour les médicaments, c'est différent. Ceux qui se prennent de manière chronique, oui, ont des effets à long terme. 

Il y a 4 heures, Sborn a dit :

Évidemment que chacun fait comme il veut. La conscience éclairée de l’individu et le respect de l’intégrité du corps de chacun doit être pris en compte.

 

Je respecte les gestes barrières, je fais attention à ce que je mange, ma santé. Je respecte vos avis mais je ne vous rejoins pas. C’est mon droit. Libre à vous de sombrer dans la liberticidité. Ce qui est mon ressenti. Pas une vérité.

 

Et arrête, les gouvernements ont depuis des années crachés à la gueule des soignants. Ne te mets pas à notre place et a notre quotidien. Nous souffrons.

 

 

 

 

 

Ben non, on ne fait pas comme on veut. On vit en société, c'est fait de compromis.

Les vaccins obligatoires ça existe depuis longtemps chez nous. Et heureusement d'ailleurs, ça nous a permis de nous débarrasser de certaines pathologies quasi complètement, qui d'ailleurs sont de retour avec les mouvements anti vax parce que certains remettent en cause la science et se croient plus malin que tout le monde... problème ça touche leurs gosses, et pas eux. 

 

Les soignants ont toujours eu des vaccins obligatoires pour exercer leur métier, notamment les vaccins pour l'hépatite B et le BCG.

Donc quelle est la différence avec le vaccin covid?

 

 

 

 

Edited by Nujabes
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

En Chine les règles ont été imposés, les gens ont rien dit et ça a été géré. En France (ou peut-être en Europe) y a un gros problème avec "la liberté". A un moment donné faut pas penser qu'à sa petite personne.

180612104627594490.jpg

Link to post
Share on other sites

Pas de vaccination obligatoire en Belgique excepté la polio. Même dans les hôpitaux ils sont recommandés mais même pas obligatoire. Donc oui, choix individuel. 

Link to post
Share on other sites

Moi j’ai décidé de me faire vacciner quand j’ai entendu parler des essais par suppositoires. J’ai préféré la piqure maintenant que risquer l’enfilage mouahaha.

  • Haha 1

Ricqo.png

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Sborn a dit :

Pas de vaccination obligatoire en Belgique excepté la polio. Même dans les hôpitaux ils sont recommandés mais même pas obligatoire. Donc oui, choix individuel. 

 

Ok chez nous en france c'est obligatoire, et le succès a été au rendez-vous.

le nombre d'infections à l'hépatite B en hopital a très nettement chuté.

Donc excellente mesure. Plus personne ne la remet en cause.

 

Le choix individuel, quand on voit le retour de certaines épidémies qui avaient disparus en France, on voit ce que ça donne.

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Sborn a dit :

A quand un certificat qui prouve ta bonne santé cardiovasculaire avant d’aller dans un fast-food ? On meurt plus de maladies cardiovasculaires que du covid ? Je pensais que la santé intéressait nos politiques pourtant, et pleins d’exemples autres pourraient s’appliquer

 

 

C'est quoi cette comparaison malhonnête et totalement HS?

Le Covid est une maladie infectieuse qui est contagieuse. Les maladies cardiovasculaires ne sont pas contagieuses.

Donc ça n'a strictement rien à voir.

Et encore une fois, l'argument du nombre de morts, alors que t'es soignant et ça fait plus d'un an qu'on est en plein covid...

Le jour où l'hypertension artérielle et les infarctus mettront en PLS nos systèmes de santé et nos économies comme l'a fait le COVID, on pourra peut être faire la comparaison. Parce que c'est de ça dont il s'agit.

 

Link to post
Share on other sites

Ça engorge tout autant les hôpitaux. Mais soit. On est visiblement pas d’accord et c’est ton droit.

 

Mais de la à imposer des mesures et interdire l’accès à des lieux sous prétexte que tu as pas ton pass, j’ai du mal. Et c’est mon droit de le penser en tant que dérive. C’est tout.

Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, Sborn a dit :

Ça fait 4 mois que les hôpitaux sont plus calmes. Depuis avril en fait. À Bruxelles, dans le centre hospitalier ou je travaille. Enfin plus calme, c’est surchargé, mais pas de covid. Ma réalité en tout cas. Et je bosse en usi.

 

Article du 27 mai, où il y avait encore 500 patients covid en soins intensifs en Belgique :

https://www.lesoir.be/374637/article/2021-05-27/coronavirus-est-passe-sous-les-500-lits-de-soins-intensifs-occupes

 

Rapporté à la population française ça fait 3000 personnes, ce qui est à peu près le même chiffre qu'en France à cette même date (voir covidtracker.fr). Donc dire que ce n'était pas surchargé de covid... Jusqu'à début juin en France il fallait déprogrammer ou retarder toutes les opérations non urgentes, et pour ce que j'en lis c'était plus ou moins pareil en Belgique : comment peut-on envisager que ce soit une situation tenable à long terme ?

 

il y a 11 minutes, Sborn a dit :

Ça [les maladies cardiovasculaires] engorge tout autant les hôpitaux.

 

Ces maladies pose un problème de santé publique, mais elles n'engendrent pas une situation de crise qui déborde nos capacités de soin. Et surtout tu ne risques pas de faire un infarctus parce que ton voisin en a fait un.

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Kloro a dit :

En Chine les règles ont été imposés, les gens ont rien dit et ça a été géré. En France (ou peut-être en Europe) y a un gros problème avec "la liberté". A un moment donné faut pas penser qu'à sa petite personne.

 

 

Puisque l'on parle de dictature à tort et à travers l'exemple de la Chine c'est quand même ce qui s'en rapproche le plus hein.

 

Soirée Thema sur Arte avec en première partie cet excellent reportage qui traite de la gestion du Covid par le gouvernement Chinois :

https://www.arte.tv/fr/videos/078193-000-F/le-monde-de-xi-jinping/

Edited by Peter Pan
Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..