Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal

Stravoguine

Membre
  • Content Count

    2283
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    10

Stravoguine last won the day on April 5

Stravoguine had the most liked content!

Community Reputation

369

About Stravoguine

  • Rank
    Capitaine

Profile Information

  • Club
    Arsenal

Recent Profile Visitors

783 profile views
  1. Ah mais des services reconvertis il y en plein, partout. Je ne dis pas que la situation n'est pas exceptionnelle, elle l'est très clairement. Il y a un afflux massif de patients qui ne peuvent pas être mélangés aux patients "normaux", ça demande la création de pleins services COVID 19. Et en parallèle, du aux confinement les services "réguliers" ont une baisse énorme d’activité ce qui heureusement libère de la place et du personnel pour créer des unités COVID 19. Je voulais juste souligner que le tri des patients qui vont en réa (qu'on appelle soin intensif en Suisse, désolé si c'était pas clair) ça a toujours été une réalité simplement parce que ça n'a médicalement pas de sens d'intuber et ventiler des octogénaires en mauvaise santé. Tout simplement car même si par miracle ces patients survivent à le réanimation, ils ne vont souvent jamais retrouvé leur autonomie et le taux de mortalités dans l'année en sortie de réa est énorme pour ces patients très fragiles. Je précise que bien sur ce ne sont que des généralités, et qu'en situation réel on décide au cas par cas selon l'état de santé, la volonté du patient, etc... J'ai l'impression que le grand publique ignore un peu cet aspect, ce qui donne l'impression qu'on envoi à la mort des patients qu'on aurait habituellement sauvé facilement. Ça me semble être très exagéré, en tout cas en Suisse ce n'est pas le cas. Typiquement, les places en réductions ça va être un gros problème aussi, sans doute autant que celle en réa. Un patient qui sort d'un syndrome de détresse respiratoire aiguë en réa ça nécessite souvent des semaines de réduction sinon c'est la catastrophe assurée dans les mois qui suivent. Et souvent ces services sont déjà bien pleins en temps normal... Malheureusement, je ne peux pas lire ton article n'étant pas abonné au monde. Edit: j'ai fait médecine, mais je ne pratique pas en ce moment, je fais un doctorat en recherche. Je me suis renseigné pour voir si les hôpitaux avaient besoin de mon aide et pour l'instant ils ne semblent pas en manque de personnel. Notamment parce que de nombreux médecins ont été libéré par la fermeture/réduction d'autres services. Après ma situation est un peu particulière parce que je vis dans une ville ou je ne parle pas la langue (c'est aussi ça la Suisse..) ce qui n'aide pas. Et je suis ni réanimateur, ni urgentiste. Je suis donc pas au première loge pour voir ce qui se passe mais je discute avec mes potes qui bossent à l'hosto.
  2. Oui il y avait déjà eu des études chinoises sur des cellules en culture (in vitro) pour le Sars-cov-2 mais Raoult étudie les effets de la chloroquine sur d'autres pathogènes depuis les années 90. Il a un passif et un attachement avec cette molécule, c'est pour ça qu'il a été si prompte à la tester pour le Sars-cov-2. Ça ne sort pas de nul part. Et il y avait aussi des évidences d'un effet pour Sars-Cov-1. Pour les soins intensifs saturés et le "tri" des patients, je me demande à quel point c'est une réalité en France. Il faut quand même savoir qu'en temps normal il y doit y avoir pas loin de 50% des octogénaires (surtout ceux déja en mauvaise santé) qui vont pas en soins intensifs soit parce que le patient (le plus souvent) ou les médecins considèrent que c'est de l'acharnement thérapeutique. Être intubé en soit intensif c'est extrêmement lourd, désagréable et ça implique souvent une sédation complète. Pour ce genre de population, l'intubation c'est souvent l'assurance de développer des complications et d'avoir un fin de vie horrible au milieu de machines. Donc concrètement on a toujours refusé les soins intensifs à des patients en trop mauvais état, ça n'a rien de nouveau. Depuis toujours on évite de bloquer des lits de soin intensifs pour des patients donc on est sait que c'est trop tard ou qu'il n'y a rien à y gagner. Il faut bien comprendre que ce genre de situation s’évalue quotidiennement pour les personnes âgées ou très malade, et ceux bien avant covid-19. Par contre, c'est sur que dans quelques hôpitaux italiens la situation était clairement hors de contrôle, et de nombreux patients qui auraient voulu et du être admis ne l'ont pas été. Maintenant en Suisse, je sais que ce n'est pas le cas. Les places et les effectifs de soins intensifs ont été augmentés, mais pour l'instant les critères de "tri" ne sont pas très différents de d'habitude, alors que la prévalence de covid-19 est bien plus élevé qu'en France (20 pour 10'000 habitants contre 14 ). Nujabes en sait sans doute plus que moi sur l'état de la situation en France. Dans certaines régions (Alsace, etc..), c'est sans doute le cas mais on peut transférer les patients. Oui le traitement par chloroquine sur prescription et après quelques tests (ECG, potassium) pourrait être bénéfique pour certaines personnes. Mais on a besoin de données fiables pour savoir pour qui et surtout pour le comparer aux autres traitements qui sont entrain d'être investiguer. Si on donne de la chloroquine a tout le monde sans études comparatives pour se rendre compte dans 2 ans que l'une des vingtaines d'autres molécules testées en ce moment serait bien plus bénéfique, on aura "mal soigné" des centaines milliers de personnes parce qu'on aura pas pris le temps de faire des études bien faites. Edit: Enfin, pour avoir un réel impact sur la situation économique et le confinement, il faudrait sans doute donner ce médicament en prophylaxie à des gens non-malades pour endiguer la propagation. Et la on retombe sur des problématiques épidémiologiques plus complexes: le taux mortalité chez le jeunes doit être autour de 0.1%, donc le moindre effet secondaire avec cette fréquence (très basse et donc dur à estimer / mettre en évidence) peut-être plus dangereux que le virus lui-même. Et si c'est le cas mais que ça protège des personnes plus vulnérables est-ce que ça vaut le coup? Ce genre de problématique sont bien connues et calculées pour les vaccins mais rarement pour des médicaments qui n'avait pas pour but d'être donnés à l'ensemble de la population (genre la chloroquine j'imagine).
  3. Je trouve cet argument de l'urgence sanitaire un peu étrange. En médecine, l'enjeu d'un traitement est toujours important. Quand on test une nouvelle molécule contre le cancer qui fait 150 000 mort par an en France c'est aussi un enjeu sanitaire énorme. Pourtant on fait des études corrects, selon des règles précises. Je vois pas pourquoi le coronavirus serait une urgence sanitaire si différente des autres, justifiant de bafouer les règles. On fait des études contre placebo chez les enfants atteints de cancer avec des taux de mortalité à 80%, mais tout d'un coup le faire pour une maladie avec 1% ça devient immorale? On sait qu'avoir des données fiables sur les traitements c'est hyper important. Il suffit pas de dire la Chloroquine a un effet sur Covid-19 mais il faut être capable de le quantifier pour pouvoir le comparer à d'autre traitement en cours de test, et pour savoir chez qui il est efficace. L'étude de Raoult montre juste (sans contrôle correct) que ça diminue la charge viral chez des patients d'en moyenne 30 ans, qui on donc un risque quasi nul. Un peu léger pour baser des recommandations mondiales. Il dit lui même que c'est sans doute pas efficace dans les cas graves. On va donc vraisemblablement pas traiter des cas désespérés mais plutôt beaucoup de gens possédant individuellement un risque de mortalité assez faibles. Ce qui change beaucoup la donne. Si on traitement tout le monde sans quantifier correctement les résultats on risque de produire des milliers de mort évitables parce qu'on ne n'a pas prescrit le bon traitement, au bon patient au bon moment. Pour traiter efficacement on a besoin de savoir précis, c'est l'essence de la médecine basée sur des preuves. C'est pour ça qu'on a inventé tout ces protocoles expérimentaux, et c'est encore plus vrais pour cette pandémie qui va toucher des millions de personnes, où la moindre imprécision évitable peut vite avoir des conséquences majeures. En situation d' "urgence sanitaire" que la fiabilité de ces données est encore plus importantes. Pareil pour les effets secondaires. Évidemment que la chloroquine est médic plutôt safe et connu. Mais qu'en on parle de donner en prophylaxie à une population entière, ça devient une tout autre question. Si on décide d'en donner à toute la France, 0.1% de problèmes cardiaques graves (chiffre complètement inventé), ça fait 6-7000 morts. Et est-ce qu'on sait comment réagissent les personnes âgées? Et les gens atteint du Sars-cov-2? Bref tout ça est bien plus compliqué que traitement / pas traitement. Après je veux pas non plus trop tomber dans le Raoult bashing que je trouve parfois un peu inutile. C'est sans doute un médecin compétant qui comme d'autres médecins avant lui défend sa paroisse, "sa" molécule. Son étude est de basse qualité, mais sera ni la première ni la dernière, et elle a le mérite de montrer que la Chloroquine pourrait avoir un effet intéressant. C'est assez pour lancer des études sérieuses avec des grosses cohortes, pas pour décider unilatéralement que c'est un remède miracle. On sent qu'il aime bien sa position actuelle et tout le tapage médiatique qui va avec, mais la encore ce n'est pas le premier. Et je trouve pas que ce soit un très bonne idée de le présenter comme un gourou allumé, ça attise encore tout l’emballent médiatique complètement exagéré et qui manque cruellement de bon sens. Des études pas très bien foutues avec y en a des dizaines par jours qui sortent, pas tout le monde publie dans Lancet ou le NEJM. Celle de Raoult est juste une en plus. Le truc c'est que tout cette histoire prend en France des proportions immenses parce que ça résonne avec les oppositions gilets-jaunes/élites, internet/média, province/Paris et qu'il bizarrement devenu le symbole anti-Macron ultime. Assez drôle quand on sait qu'il a pu construite son IHU à 150 millions notamment parce qu'il est en très bon terme avec les élus locaux notamment de LREM. Ce qui est logique pour un dirigeant d'un établissement de cet envergure, mais qui clash un peu avec cette image de "héros" du peuple face à la Macronie.
  4. Ah mais je suis pour finir la saison si possible même si ça déborde jusqu’en septembre. Je pense que tout le monde est d’accord la-dessus. Mais si c’est pas le cas, je trouve que l’annulation est la pire solution. Mais ça te choque d’envoyer en europe des équipes méritantes qui peut-être/hypothétiquement n’auraient pas gardé leur place par contre envoyer des équipes en CL alors donc on est sur qu’elles n’auraient aucune de chance de se qualifier ça te va? Vous troquez une éventuelle injustice « hypothétique » pour des équipes qui ont raté 4/5 de leur saison pour une injustice certaine pour les équipes qui se sont arrachés sur 30 journées.
  5. Oui c’est sûr que c’est pas une solution parfaite mais ça me parait quand même beaucoup mieux qu’annuler complètement la saison. Dans le fond le classement actuel reflète plus ou moins la dynamique de la saison même si il y aurait sans doute eu quelques mouvements avec des grosses conséquences (Europe/ relegation). Mais la logique sera respecté dans les grandes lignes. Les équipes qui ont foiré 3/4 de leur saisons seront punis et les celle qui l’ont réussi seront récompensés. D’un point de vu concret vous refusez de pas prendre en compte 8 matchs qui n’ont PAS été joué (donc par définition on connaît pas le résultat) mais ça vous gêne pas de zapper les 30 qui ont été joué. Ça me paraît pas très logique... De toute façon, si les championnats ne vont pas à leur terme, il y aura une forme d’injustice. Mais je préfère que ce soit les clubs qui se soient démenés cette saison qui en profite plutôt que tout ceux qui se sont plâtrés. Je préfères largement voir Leicester, l’OM et la Lazio en CL que les spurs, Lyon ou le Napoli. @Arno Désolé mais oui le classement à la 30eme journée 19/20 sera toujours beaucoup plus représentatif de la saison (et méritocratique) que celui de 18//19. Je comprend même pas comment on peut prétendre le contraire.
  6. Mais la saison ne peut pas être comptabilisée pour certains clubs et annuler pour d’autres. Quelle que soit la décision, elle sera appliqué à l’ensemble du championnat. Si Liverpool est champion, Leicester sera en CL, Leeds sera champion et Norwich sera relégué. Il n’y aura pas deux poids, deux mesures. Mais je pense qu’on est presque tous d’accord pour dire que l’annulation serait la pire solution. Aulas se fout clairement de la geule du monde quand il demande ça... Pour moi l’ordre logique serait: 1. Essayer de terminer le championnat, même cet été, même en huis clos voir même avec des effectifs différents. 2. Finir la saison sur le classement actuel.
  7. Je parlais de quelques millions d’infectés, pas de mort bien heureusement. En mort on sera plutôt à la centaine de milliers en effet.
  8. Oui bien sur, je pense qu'on va atteindre quelques millions mais sans doute pas beaucoup plus, grâce justement aux mesures de protection. Mais tout la question est de s'assurer que ça n'explose pas réellement. Ce genre de propagation a tendance à vite partir en courbe exponentielle si elle n'est pas rapidement endiguée. Le taux de mortalité n'a de sens que si on le rapporte aux nombres de personnes infectés. Même 0.1-0.2% de mortalité chez les jeunes en bonne santé ça pourrait devenir énorme si on commence à avoir des centaines de millions de personne touchées. Je comprend pas vraiment non plus pourquoi Macron force avec les municipales, surtout qu'ils me semblent pas être particulièrement populaire en ce moment. Encore plus si les seniors ne votent pas. Il va peut-être se rétracter la semaine prochaine. Sinon la pire épidémie de l'humanité était très certainement la grippe espagnole, qui pour le coup était vraiment une grosse grippe (une souche très virulente de grippe) .
  9. Pour le coup pas vraiment. Les grosses mesures au niveau fédérale (fermeture des écoles, rassemblement de 100 personnes, cinémas...) ont été prises aujourd'hui alors que la situation est pire qu'en France si on rapporte au nombre d'habitants. Le problème est vraiment à l'échelle épidémiologique. Si 30% de la population mondiale se fait infectée (comme pour la grippe espagnole), avec 2% de mortalité ça fait 40 million de morts, la pire catastrophe (en terme statistique) de l'histoire humaine... Pas besoin de mutation, c'est pour ça que ces mesures sont importantes et qu'elles risquent de durer encore un moment. Après on va pas en arriver la, même à Wuhan on est très très loin de ces chiffres la. Edit: C'est sans doute pour ça que les gens ont l'impression d'entendre tout et son contraire. C'est pas un virus particulièrement dangereux à l'échelle individuelle mais il peut quand même y avoir des conséquences désastreuses. Cette confusion a aussi sans doute aussi contribué à la lenteur et certaines incohérences au niveau gouvernementale. Il y pas mal de notion assez complexe au premier abord.
  10. Ouais enfin de pas se serrer la main et se laver les mains 15x par jours à la solution hydro-alcoolique ça n'a pas grand chose à faire avec les bases de l'hygiène, les déchets ou les toilettes... En Chine ils ont réagit fort mais assez tard aussi. Oui les autorités réagissent un peu tardivement et je comprend pas trop le sens de ces demi-mesures alors que tout le monde sait qu'on va devoir fermer tout ça dans 2-3j. Mais bon, les autorités ne sont malheureusement pas très formées la-dessus et les processus sont assez longs. Faut se dire qu'avant chacune de ces mesures, il doit y avoir 2 jours de meeting, interview avec des experts etc., ce qui fait qu'elles arrivent en décaler avec l’actualité de l'épidémie. Et ils ont peur de flinguer l'économie en plus, on peut imaginer qu'ils ont quelques pressions de ce coté la. Malgré tout maintenant les mesures sont prises, pas sur qu'un ou deux jours avant n'ait changé drastiquement la donne. De tout façon ont allait la sentir passer l'épidémie. Espérons que ça leur serve de leçon pour les prochaines... Et surtout que ça rappelle à tout le monde l'importance d'avoir un système de santé fort et compétant.
  11. Au niveau individuel y a pas vraiment de raison de flipper mais au niveau épidémiologique c'est plus inquiétant, ce qui justifie les mesures drastiques actuelles et futures. Imaginons que 30% de la population mondiale l'attrape, avec un taux de mortalité à 3% on arrive vite à 50-100 million de décès... On va pas en arriver la grâce aux mesures de protections mais en tout cas elles semblent justifiées. Je pense aussi que la saison est terminée. La chine a enfin limité la propagation mais même la-bas l'épidémie est loin d'être terminée après un mois et demi. Et il y a déjà des cas de réinfection via des gens qui reviennent d'Europe. Les mesures sont toujours maximales après presque 2 mois. Chez nous, l'épidémie va encore se propager de manière exponentielle quelques jours/semaines mais ensuite les mesures vont durer un moment.
  12. Hâte de revoir Torreira titulaire, en espérant qu’il sorte un gros match pour s’imposer dans le 11 type. Le point d’interrogation c’est vraiment les latéraux. Saka et Bellerin tirent la langue et on pas vraiment de solutions crédibles... À voir ce que va faire Arteta, mais j’espère qu’il va nous refaire le coup de Sokratis...
  13. En même temps Chelsea ou Tottenham on savait déjà que c'était pas au niveau. On parle d'équipe à plus de 35pts du leader de PL... Je serais plus curieux de voir ce que City va pouvoir faire contre le Real.
  14. Merci! Donc un but toute les 179min en pointe contre un tout les 101min en ailier gauche (et un tout les 90min à droite). Si on se fit à ces stats, il score bel et bien plus depuis l’aile. Après c’est pas le seul argument à prendre en compte mais en tout cas il semble pas être “bridé” par ce poste au niveau goal. Moi je trouve que ce poste lui va bien avec Saka et l’animation d’Arteta derrière. Maintenant ça dépend aussi un peu du niveau des purs neufs. Pour l’instant ni Laca ni Nketiah ont complètement convaincu en pointe sur les derniers matchs.
  15. Par curiosité, quelqu'un à les stats d'Auba (goal, PD) en ailier gauche versus en attaquant de pointe? Parce qu'on lit souvent (notamment Ezio), que les différents coachs le "gâchent" en le mettant sur l'aile, mais je suis pas sur que ce soit vrai, du moins statistiquement. Sur le deuxième but, il profite bien de cette position, il y a beaucoup plus de place pour servir des appels en profondeur si ils partent depuis les côtés. Et même dans la surface, il est sans doute moins surveillé. Il vient de marquer deux buts de la tête en prenant le dessus sur un latéral. Alors que c'est pas le genre de buts qu'il met quand il est face à 2 DCs. Je pense vraiment qu'il peut avoir des stats équivalentes et même supérieures depuis cette position. Après comme souvent, tout est une question d'animation. Mais on voit bien que le schéma 4-3-3 se transforme de plus en plus en un 3-5-2 sur les phases offensives. Si on continue dans cette voie avec un latéral gauche qui joue l'ailier, et qu'on arrive à l'associer avec un bon neuf qui lui soit complémentaire (genre un lacazette non-dépressif) ça peut vraiment être intéressant. Et ça semble être le plan d'Arteta pour lui depuis le début...
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..