Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal
Guest mikaweb

Finances du Club

Recommended Posts

il y a 11 minutes, repiesh a dit :

Je ne sais plus si cet article était arrivé ici. C'est intéressant.  

 

https://www.football365.com/news/do-tottenham-have-to-be-arsenals-new-blueprint

 

Bilan intéressant. Analyse juste de la mauvaise gestion des contrats, beaucoup de joueurs qui partent pour rien ou trop peu comparé aux ventes de nos concurrents... l'exemple d'Oscar à Chelsea est frappant. 

 

Le club frileux d'acheter, le serait-il moins s'il réalisait de bien meilleurs ventes ? Ça paraîtrait logique pour une institution qui se veut autonome comme le souligne l'introduction...

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://rmcsport.bfmtv.com/football/arsenal-vers-un-petit-budget-pour-le-recrutement-cet-ete-1626535.html

 

Si on arrive à se débarrasser d'Ozil et de Mustafi, on pourrait gonfler un peu le budget transfert initial. Malheureusement actuellement un top player à 51M£, ça va être compliqué. Espérons un bon scoot sur des joueurs à fort potentiel type Torreira & Guendou. Et espérer que Reiss explose tout chez nous.

Edited by Parsi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on sait qu'on va toucher 68m € par an pour le deal avec Addidas,  qu'on a aussi prolongé le contrar avec Emirates, cela m'étonnerais qu'on dispose de si peu..

On va économiser pas mal de masse salariale avec les départs de Ramsey, Cech, Lichtsteiner, Welbeck..

Ozil et son salaire mirobolant vont sûrement partir aussi.

Si on accroche la ligue des champions par la 4eme place ou par l'europa league on disposera de bien plus que la somme annoncé par le très peu fiable mirror.

Ornstein au contraire parlait de plus de fonds disponibles pour cet été et nous n'avons pas fait de folies cet hiver comme l'année dernière avec Aubameyang..

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a £30mio de plus avec le deal Adidas, 12/13mio de plus avec le deal Emirates, on va ajouter 800 sièges "Club Level" qui devraient rapporter 5mio de plus donc on est déjà pas loin de 50mio de revenus en plus sans encore parler de vente ou de salaires. Si on ne dépense pas au moins £65mio comme l'été dernier il y a du soucis à se faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je croyais que depuis que Kroenke avait l'ensemble des actions ils n'étaient plus obligé de donner les chiffres? Du coup je suis les chiffres de l'AST sont des estimations ou ils ont des données concrètes?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah j'avais raté ça merci!

 

Effectivement je pense que c'est les derniers chiffres qu'on va avoir publié. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'empêche je suis sidéré qu'en Angleterre (et aux USA),  les sociétés ne soient pas OBLIGÉES de publier leurs comptes.

En Belgique, sauf le cas des ASBL et CA faibles (et encore ça a changé il me semble), toute société est obligée de publier PUBLIQUEMENT ses comptes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

1558618512-gfsgsfh.png

https://www.theguardian.com/football/2019/may/22/premier-league-finances-club-guide-2017-18-accounts-manchester-united-city

 

5e équipe qui dépense le plus en salaire après la saison 2017-2018

1- Man Utd £296m

2- Liverpool £264m

3- Man City £260m

4- Chelsea £246m

5- Arsenal £240m

6- Tottenham £148m

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wow la masse salariale a augmenté de 41M en 2017-2018, ça coïncide notamment avec les arrivées de Kola, Mhiky et la revalorisation d'Ozil. Des économies à faire de ce côté là... Bon déjà Gazidis et ses 2.7M de salaire se sont barrés, toujours ça en moins. 

 

Ahah Man United leur ratio résultats/salaires est tellement mauvais. 

 

Par contre Totthenam chapeau, en payant leurs joueurs exactement 2 fois moins que Man United, ils sont meilleurs. Beau boulot Pochettino. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a que moi que ça choque les 70M de profit ?

On tourne quand même à du 17% de rendement sur le CA... C'est très solide, d'autant plus dans le foot...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Notre modèle économique est solide ouais, malheureusement (ou heureusement) la stagnation n'existe pas dans ce sport, pas dans la conjoncture actuelle, soit tu montes soit tu descends (financièrement ou sportivement les deux font parti du même modèle dynamique), d'un point de vue purement rentabilité à moyen terme, un petit investissement pour s'assurer la LDC semble quand même pas mal, le cercle vertueux engendré permettrait d'assurer des rentrées plus importantes pour les x prochaines années

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/05/2019 à 09:17, Ash a dit :

Notre modèle économique est solide ouais, malheureusement (ou heureusement) la stagnation n'existe pas dans ce sport, pas dans la conjoncture actuelle, soit tu montes soit tu descends (financièrement ou sportivement les deux font parti du même modèle dynamique), d'un point de vue purement rentabilité à moyen terme, un petit investissement pour s'assurer la LDC semble quand même pas mal, le cercle vertueux engendré permettrait d'assurer des rentrées plus importantes pour les x prochaines années 

 

Tu m'as tué ^^

Que le proprio t'entende ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme j'avais dans tous les cas prévu d'occuper ma pause de midi à essayer de comprendre pourquoi Arsenal avait moins de thunes qu'un roumain SDF atteint d'oniomanie, je fait partager la traduction de la très instructive série de tweets de Swiss Ramble (source https://twitter.com/SwissRamble/status/1145583489103945728).

 

  • A première vue, Arsenal s'en sort bien, faisant à nouveau du profit pour la 16ème année consécutive, arrivant à un total de £393m, soit £25m de profit par an. En outre, les profits d'Arsenal lors des deux dernières années sont £70m en 2017/2018 et £45m en 2016/2017.
     
  • En fait, le profit de £70m avant taxation pour 2017/2018 (les comptes connus les plus récents) représente le 5ème plus gros jamais enregistré en PL, alors que ça ne vaut rien puisqu'il est dépassé facilement par deux de nos rivaux cette saison-là : Tottenham avec £139m et Liverpool avec £125m.
     
  • Cependant, ce profit vient majoritairement des ventes de joueurs (£120m), donc Arsenal a en fait enregistré une lourde perte d'exploitation en 2017/2018 - une baisse de £94m par rapport aux profits d'exploitation de la saison précédente (£52m). Cela est dû au "double coup dur" : non-qualification en Champion's League et augmentation de la masse salariale.
     
  • En fait, étant donné qu'il n'y a pas eu de ventes majeures en 2018/2019 (juste Perez, Campbell et Akpom), il est fort probable qu'Arsenal enregistre de lourdes pertes brutes pour la saison dernière - la première fois que le club sera dans le rouge depuis 2002.
     
  • Arsenal était le seul club du big 6 à voir ses revenus baisser en 2018. En fait, la croissance de £38m depuis 2016 est à 1000 lieues de celle de nos rivaux, 4 d'entre eux ayant des revenus au dessus des £100m. Pire, pendant ce temps Tottenham a réduit l'écart (de revenus) de £141m à seulement £10m.
     
  • En 2010, les revenus de £223m d'Arsenal était deuxième derrière United, mais sont passés 5ème en 2017 avec £389m. Nous sommes maintenant au moins £50m derrière le big 4 : United £201m, City £114m, Liverpool £66m et Chelsea £59m. Pendant ce temps Liverpool a bondit de plus de £100m.
     
  • Si on regarde le classement 2018, il est frappant de constater qu'Arsenal a la pire performance de revenus de tous les clubs du top 20, chutant de £30m comparé à l'année d'avant. En contraste, Liverpool +£91m, Chelsea +£80m, Tottenham +£74m, City +£50m.
     
  • Gazidis s'était vanté de pouvoir se battre avec des clubs comme le Bayern Munich. Cependant, en 2009 Arsenal était seulement £23m derrière le Bayern à la 4ème place du classement, mais en 2018 nous sommes à £168m, passant de la 5ème à la 9ème place.
     
  • La non-qualification en CL a vraiment été très dure pour Arsenal. Même si on a été en finale de l'EL en 2018/19, on a remporté que £32m, au moins £50m de moins que les clubs anglais en CL. En fait, les finalistes Liverpool et Tottenham ont reçus £98m et £90m.
     
  • Lors des 2 dernières années, Arsenal a remporté le moins d'argent du Big 6 en compétition Européenne, et de loin. Seulement £74m, contre £189 pour Liverpool, £163m pour Tottenham et £157m pour City. Arsenal est le seul club qui voit son revenu "européen" baisser sur les deux dernières années.
     
  • Même chose au niveau national. Alors que le revenu d'Arsenal est très proche du reste du big 6, grâce à la nature équitable des contrats (?), nous avons la moins grosse progression sur les 3 dernières années, par exemple seulement £41m comparé aux £62m de Liverpool.
     
  • Les revenus commerciaux d'Arsenal ont très peu augmenté sur les 3 dernières années, progressant de seulement £4m depuis 2015 (!). Sur la même période, la progression des autres clubs du Big 6 va de £38m à £79m. Les voisins du nord de Londres Tottenham ont plus ou moins rattrapé leur retard sur Arsenal.
     
  • Les revenus commerciaux ont toujours été le talon d'Achille d'Arsenal, mais le déficit vis-à-vis du Big 4 a augmenté significativement ces 3 dernières années : United de £94m à £169m, City de £70m à £125m, Liverpool de £13m à £47m et Chelsea de £5m à £58m. Où était supposée être l'expertise commerciale de Gazidis ?
     
  • Pour être juste, de meilleurs sponsors vous arriver ensemble en 2019/2020 avec les nouveaux contrats Emirates et Adidas qui ajouterons £40m par an (+ le sponsoring "Visit Rwanda" sur la manche, £10m à partir de la saison dernière). Le problème est que les autres clubs ne sont pas inactifs et que leurs contrats augmenterons aussi.
     
  • Le déménagement à l'Emirates a augmenté les revenus "billetterie" d'Arsenal d'environ £100m, mais depuis ça a peu augmenté (heureusement, puisque les tickets n'ont pas augmenté), alors que les autres clubs augmentent leurs revenus avec des extensions ou des déménagement de stades.
     
  • Ca veut dire qu'Arsenal a toujours un avantage sur ses rivaux en terme de revenus "billetterie", mais qu'il s'amenuise petit à petit, à tel point que la différence est maintenant beaucoup plus petite, surtout par rapport à Liverpool (£52m à £18m) et Tottenham (£58m à £28m). Les nouveaux sièges apporterons quelques millions de plus.
     
  • A part les £120m en 2017/18, Arsenal est devenu mauvais sur la revente des joueurs récemment. Lors des 5 dernières années, les £165m récoltés font pâle figure par rapport aux £337m de Chelsea, £265m de Tottenham et £260m de Liverpool. C'est mieux que les deux Manchester, mais ils ont un modèle financier différent (pas besoin de vendre).
     
  • Lors des 5 années auparavant (2009 à 2013), Arsenal a fait rentrer le plus d'argent sur les ventes de joueurs, £180m, devant United. Depuis on a cessé de dégringoler au classement de ce secteur de plus en plus important.
     
  • Les dépenses nettes d'Arsenal sur les transferts ont décollées ces 4 dernières années, passant de £40m à £232m, mais c'est trop peu, trop tard. En plus, cela reste très peu comparé à City (£517m), United (£447m), même si on a dépensé plus que Chelsea, Liverpool et Tottenham.
     
  • Cependant, c'est en partie due à l'impossibilité d'Arsenal de récupérer de l'argent de la vente des joueurs, donc grosso-modo ils ont dépensé beaucoup moins que tous ces clubs sauf Tottenham. Lors des 4 dernières années, Arsenal a dépensé £360m, bien en dessous de City (£689m), United (£546m) et Liverpool (£447m).
     
  • C'est juste de dire qu'alors qu'Arsenal a finalement commencé à "spend some fucking money", ils ne l'ont pas dépensé très bien. Les notes attribuées aux joueurs sont bien entendu subjectives, mais la plupart des fans diraient que l'équipe n'a pas forcément évoluée en dépit du demi milliard dépensé depuis 2013.
     
  • Dans le passé, Arsenal avait tiré de bons revenus immobiliers avec le développement de propriétés lors du déménagement, mais c'est fini maintenant. Le club a gagné £7m lors des 3 dernières saison dans cette activité, moins d'un quart des £30m qu'ils ont gagné entre 2011 et 2014.
     
  • Même s'il y a des soucis avec la taille de la masse salariale de £223m, il est clair que nos rivaux nous battent sur ce plan-là aussi, par exemple, l'augmentation de £31m depuis 2015 surpasse seulement Chelsea (£28m), mais est près d'1/3 moins élevée que celle de Liverpool (£98m) et d'United (£93m).
     
  • La comparaison avec Liverpool est particulièrement lumineuse, vu les récents succès des Scousers sur le terrain, pour autant la masse salariale d'Arsenal était plus élevée jusqu'en 2015, mais est maintenant £40m derrière. En fait, la masse salariale d'Arsenal est moins élevée que celle de tous ces rivaux, excepté Tottenaham, qui a une grille salariale de £148m.
     
  • Bien sûr, la masse salariale d'Arsenal va se réduire avec les départs de Ramsey, Cech, Welbech, Lichtsteiner et Ospina, mais ils auront du mal à résoudre les problèmes causées par des salaires incroyablement hauts pour des joueurs dont ils voudraient se débarrasser, comme Özil, Mhiki et Mustafi.
     
  • Gazidis a reçu £2.7m même lorsque le club ne s'est pas qualifié en CL, que les sources de revenus ont baissé et que les salaires sont devenus hors de contrôle. A titre de comparaison, il a gagné 2 fois plus que son homologue à Liverpool (£1.3m).
     
  • En 2011, Gazidis déclarait que nous avions délibérément gardé un peu d'argent en réserve, ce qui n'avait aucun sens car l'inflation des indemnités de transfert a entraînée une flambée des prix ce qui conjointement à la faible valeur du £ a énormément réduit le pouvoir d'achat du club à l'étranger.
     
  • En 2018, Arsenal a aussi dû, pour la première fois, assumer une "dépense exceptionnelle" avec les £17m investis dans le départ d'Arsène et de son staff. Il est intéressant de noter que les autres clubs habitués à ces frais (Chelsea, Liverpool et Tottenham) les ont réduits récemment.
     
  • La capacité d'Arsenal a surpasser les autres clubs financièrement parlant a diminuée : en 2012 nous avions quasiment autant d'argent (£151m) que la totalité des autres clubs de PL (£181m), mais en 2018 les autres clubs ont vu leurs revenus TV augmenter, ils représentent maintenant £686m par rapport à nos £231m.
     
  • En 2011, Gazidis disait que nous conservions volontairement des réserves, ce qui était illogique, comme le prix des transferts flambait et que la valeur du £ chutait, réduisant ainsi le pouvoir d'achat du club.

 

 

En résumé, on a fait que de la m****.
Depuis 2006 on nous dit que les restrictions concédées ne seront pas vaines car elles nous permettrons "bientôt" de rivaliser avec le Bayern sur le plan financier, 13 ans après il n'en est rien, nous avons pris beaucoup de retard sur nos concurrents et ça risque de continuer.
 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour cet article.

Cela permet de tout remettre en perspective. Et effectivement voir que le combo départ de Dein arrivée de Gazidis n'a pas du tout aidé Arsenal...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Auré a dit :

Comme j'avais dans tous les cas prévu d'occuper ma pause de midi à essayer de comprendre pourquoi Arsenal avait moins de thunes qu'un roumain SDF atteint d'oniomanie, je fait partager la traduction de la très instructive série de tweets de Swiss Ramble (source https://twitter.com/SwissRamble/status/1145583489103945728).

 

  • A première vue, Arsenal s'en sort bien, faisant à nouveau du profit pour la 16ème année consécutive, arrivant à un total de £393m, soit £25m de profit par an. En outre, les profits d'Arsenal lors des deux dernières années sont £70m en 2017/2018 et £45m en 2016/2017.
     
  • En fait, le profit de £70m avant taxation pour 2017/2018 (les comptes connus les plus récents) représente le 5ème plus gros jamais enregistré en PL, alors que ça ne vaut rien puisqu'il est dépassé facilement par deux de nos rivaux cette saison-là : Tottenham avec £139m et Liverpool avec £125m.
     
  • Cependant, ce profit vient majoritairement des ventes de joueurs (£120m), donc Arsenal a en fait enregistré une lourde perte d'exploitation en 2017/2018 - une baisse de £94m par rapport aux profits d'exploitation de la saison précédente (£52m). Cela est dû au "double coup dur" : non-qualification en Champion's League et augmentation de la masse salariale.
     
  • En fait, étant donné qu'il n'y a pas eu de ventes majeures en 2018/2019 (juste Perez, Campbell et Akpom), il est fort probable qu'Arsenal enregistre de lourdes pertes brutes pour la saison dernière - la première fois que le club sera dans le rouge depuis 2002.
     
  • Arsenal était le seul club du big 6 à voir ses revenus baisser en 2018. En fait, la croissance de £38m depuis 2016 est à 1000 lieues de celle de nos rivaux, 4 d'entre eux ayant des revenus au dessus des £100m. Pire, pendant ce temps Tottenham a réduit l'écart (de revenus) de £141m à seulement £10m.
     
  • En 2010, les revenus de £223m d'Arsenal était deuxième derrière United, mais sont passés 5ème en 2017 avec £389m. Nous sommes maintenant au moins £50m derrière le big 4 : United £201m, City £114m, Liverpool £66m et Chelsea £59m. Pendant ce temps Liverpool a bondit de plus de £100m.
     
  • Si on regarde le classement 2018, il est frappant de constater qu'Arsenal a la pire performance de revenus de tous les clubs du top 20, chutant de £30m comparé à l'année d'avant. En contraste, Liverpool +£91m, Chelsea +£80m, Tottenham +£74m, City +£50m.
     
  • Gazidis s'était vanté de pouvoir se battre avec des clubs comme le Bayern Munich. Cependant, en 2009 Arsenal était seulement £23m derrière le Bayern à la 4ème place du classement, mais en 2018 nous sommes à £168m, passant de la 5ème à la 9ème place.
     
  • La non-qualification en CL a vraiment été très dure pour Arsenal. Même si on a été en finale de l'EL en 2018/19, on a remporté que £32m, au moins £50m de moins que les clubs anglais en CL. En fait, les finalistes Liverpool et Tottenham ont reçus £98m et £90m.
     
  • Lors des 2 dernières années, Arsenal a remporté le moins d'argent du Big 6 en compétition Européenne, et de loin. Seulement £74m, contre £189 pour Liverpool, £163m pour Tottenham et £157m pour City. Arsenal est le seul club qui voit son revenu "européen" baisser sur les deux dernières années.
     
  • Même chose au niveau national. Alors que le revenu d'Arsenal est très proche du reste du big 6, grâce à la nature équitable des contrats (?), nous avons la moins grosse progression sur les 3 dernières années, par exemple seulement £41m comparé aux £62m de Liverpool.
     
  • Les revenus commerciaux d'Arsenal ont très peu augmenté sur les 3 dernières années, progressant de seulement £4m depuis 2015 (!). Sur la même période, la progression des autres clubs du Big 6 va de £38m à £79m. Les voisins du nord de Londres Tottenham ont plus ou moins rattrapé leur retard sur Arsenal.
     
  • Les revenus commerciaux ont toujours été le talon d'Achille d'Arsenal, mais le déficit vis-à-vis du Big 4 a augmenté significativement ces 3 dernières années : United de £94m à £169m, City de £70m à £125m, Liverpool de £13m à £47m et Chelsea de £5m à £58m. Où était supposée être l'expertise commerciale de Gazidis ?
     
  • Pour être juste, de meilleurs sponsors vous arriver ensemble en 2019/2020 avec les nouveaux contrats Emirates et Adidas qui ajouterons £40m par an (+ le sponsoring "Visit Rwanda" sur la manche, £10m à partir de la saison dernière). Le problème est que les autres clubs ne sont pas inactifs et que leurs contrats augmenterons aussi.
     
  • Le déménagement à l'Emirates a augmenté les revenus "billetterie" d'Arsenal d'environ £100m, mais depuis ça a peu augmenté (heureusement, puisque les tickets n'ont pas augmenté), alors que les autres clubs augmentent leurs revenus avec des extensions ou des déménagement de stades.
     
  • Ca veut dire qu'Arsenal a toujours un avantage sur ses rivaux en terme de revenus "billetterie", mais qu'il s'amenuise petit à petit, à tel point que la différence est maintenant beaucoup plus petite, surtout par rapport à Liverpool (£52m à £18m) et Tottenham (£58m à £28m). Les nouveaux sièges apporterons quelques millions de plus.
     
  • A part les £120m en 2017/18, Arsenal est devenu mauvais sur la revente des joueurs récemment. Lors des 5 dernières années, les £165m récoltés font pâle figure par rapport aux £337m de Chelsea, £265m de Tottenham et £260m de Liverpool. C'est mieux que les deux Manchester, mais ils ont un modèle financier différent (pas besoin de vendre).
     
  • Lors des 5 années auparavant (2009 à 2013), Arsenal a fait rentrer le plus d'argent sur les ventes de joueurs, £180m, devant United. Depuis on a cessé de dégringoler au classement de ce secteur de plus en plus important.
     
  • Les dépenses nettes d'Arsenal sur les transferts ont décollées ces 4 dernières années, passant de £40m à £232m, mais c'est trop peu, trop tard. En plus, cela reste très peu comparé à City (£517m), United (£447m), même si on a dépensé plus que Chelsea, Liverpool et Tottenham.
     
  • Cependant, c'est en partie due à l'impossibilité d'Arsenal de récupérer de l'argent de la vente des joueurs, donc grosso-modo ils ont dépensé beaucoup moins que tous ces clubs sauf Tottenham. Lors des 4 dernières années, Arsenal a dépensé £360m, bien en dessous de City (£689m), United (£546m) et Liverpool (£447m).
     
  • C'est juste de dire qu'alors qu'Arsenal a finalement commencé à "spend some fucking money", ils ne l'ont pas dépensé très bien. Les notes attribuées aux joueurs sont bien entendu subjectives, mais la plupart des fans diraient que l'équipe n'a pas forcément évoluée en dépit du demi milliard dépensé depuis 2013.
     
  • Dans le passé, Arsenal avait tiré de bons revenus immobiliers avec le développement de propriétés lors du déménagement, mais c'est fini maintenant. Le club a gagné £7m lors des 3 dernières saison dans cette activité, moins d'un quart des £30m qu'ils ont gagné entre 2011 et 2014.
     
  • Même s'il y a des soucis avec la taille de la masse salariale de £223m, il est clair que nos rivaux nous battent sur ce plan-là aussi, par exemple, l'augmentation de £31m depuis 2015 surpasse seulement Chelsea (£28m), mais est près d'1/3 moins élevée que celle de Liverpool (£98m) et d'United (£93m).
     
  • La comparaison avec Liverpool est particulièrement lumineuse, vu les récents succès des Scousers sur le terrain, pour autant la masse salariale d'Arsenal était plus élevée jusqu'en 2015, mais est maintenant £40m derrière. En fait, la masse salariale d'Arsenal est moins élevée que celle de tous ces rivaux, excepté Tottenaham, qui a une grille salariale de £148m.
     
  • Bien sûr, la masse salariale d'Arsenal va se réduire avec les départs de Ramsey, Cech, Welbech, Lichtsteiner et Ospina, mais ils auront du mal à résoudre les problèmes causées par des salaires incroyablement hauts pour des joueurs dont ils voudraient se débarrasser, comme Özil, Mhiki et Mustafi.
     
  • Gazidis a reçu £2.7m même lorsque le club ne s'est pas qualifié en CL, que les sources de revenus ont baissé et que les salaires sont devenus hors de contrôle. A titre de comparaison, il a gagné 2 fois plus que son homologue à Liverpool (£1.3m).
     
  • En 2011, Gazidis déclarait que nous avions délibérément gardé un peu d'argent en réserve, ce qui n'avait aucun sens car l'inflation des indemnités de transfert a entraînée une flambée des prix ce qui conjointement à la faible valeur du £ a énormément réduit le pouvoir d'achat du club à l'étranger.
     
  • En 2018, Arsenal a aussi dû, pour la première fois, assumer une "dépense exceptionnelle" avec les £17m investis dans le départ d'Arsène et de son staff. Il est intéressant de noter que les autres clubs habitués à ces frais (Chelsea, Liverpool et Tottenham) les ont réduits récemment.
     
  • La capacité d'Arsenal a surpasser les autres clubs financièrement parlant a diminuée : en 2012 nous avions quasiment autant d'argent (£151m) que la totalité des autres clubs de PL (£181m), mais en 2018 les autres clubs ont vu leurs revenus TV augmenter, ils représentent maintenant £686m par rapport à nos £231m.
     
  • En 2011, Gazidis disait que nous conservions volontairement des réserves, ce qui était illogique, comme le prix des transferts flambait et que la valeur du £ chutait, réduisant ainsi le pouvoir d'achat du club.

 

 

En résumé, on a fait que de la m****.
Depuis 2006 on nous dit que les restrictions concédées ne seront pas vaines car elles nous permettrons "bientôt" de rivaliser avec le Bayern sur le plan financier, 13 ans après il n'en est rien, nous avons pris beaucoup de retard sur nos concurrents et ça risque de continuer.
 

 

 

Merci beaucoup Auré, triste de voir que ce club qu'on aime tant est géré par des amateurs, Wenger avait raison, le club est dans une autre dimension, mais pas celle qu'il pensait, celle de l'incompétence...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @Auré pour ce gros travail.

 

Non seulement la gestion sportive est nulle, mais on se rend compte que la gestion financière l'est tout autant...

 

Ps : sinon pas mal le "oniomanie" j'aurais appris un mot aujourd'hui! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

je repose ma question ici


"Je viens de lire l'actualité économique, la BCE se donne jusqu'au 1er semestre 2020 pour décider d'augmenter son taux taux directeur ou non.
En d'autre terme, si elle le fait, les banques classiques devront augmenter le taux d'intérêt auquel elles prêtent et autant dire que les personnes
endettées avec taux souples seront dans la m**** (passer de 1.3% à 2.5% d'intérêt pour le remboursement d'un emprunt .... ) .

Bref, quelqu'un pourrait il m'éclairer sur les emprunts des clubs à savoir si c'est le même système qu'un simple particulier 
afin de savoir si ils seront impactés par une telle mesure? "

source : https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/La-BCE-laissera-ses-taux-directeurs-au-plus-bas-jusqu-a-mi-2020--28716230/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme départs jusque là nous avons

Welbeck : 125.000 £/w

Ramsey : 120.000 £/w

Cech : 110.000 £/w

Liechsteiner : 75.000 £/w

 

Et ceux qui sont dits partants

Koscielny : 90.000 £/w

Jenkinson : 45.000 £/w

Elnenny : 50.000 £/w

 

Ce qui nous donne une économie de 430.000 £ à 615.000 £ par semaine. Jusqu'où devrait on aller pour rééquilibrer notre masse salariale ?

 

Source https://www.spotrac.com/epl/arsenal-f.c/payroll/2018/

Edited by Simpson

Share this post


Link to post
Share on other sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..