Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal
GBC

[Entraineur] Mikel Arteta

Recommended Posts

il y a 26 minutes, Neodraken a dit :

Je vais pas craché sur le style de jeu d'Emery, parce qu'il y avait de bonnes choses dans certains domaines et en effet les 20 matchs sans défaites c'étaient pas mal du tout. Mais je sais que je disais, déjà l'année dernière, que notre style de jeu avait changé et que ça me plaisait de moins en moins de regarder les matchs pour le contenu. J'étais juste content des victoires mais sans me dire que j'ai passé un bon moment en regardant le match.

Je pense que sur l'ensemble des matchs d'Emery à Arsenal, moins de la moitié est intéressante à regarder.

 

Maintenant, si Arteta arrive à mettre un style de jeu ou tu kiffes voir du bon jeu, j'espère qu'il réussira sur le long terme.

 

 


J’aurais pas dit mieux. Malgré la défaite, j’ai 100x pris de plaisir face à Chelsea (j’ai rate le match de Bournemouth) que sur les 3/4 des victoires sous Emery.

 

Klopp quand il arrive à Liverpool, il perd des matchs, mais personne lui en veut parce qu’on sent dans le contenu qu’il est vraiment en train de se passer un truc.

 

Ce qu’on ne pardonne pas à Emery c’est au delà de ses choix douteux, globalement c’était des victoires assez dégueulasses (ce Arsenal / Newcastle en début de saison en est un exemple parfait).

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.gunners.fr/arsenal-2-0-manchester-united-les-echos-de-la-conf-de-mikel-arteta/

La conférence de presse de Mikel après le match d'hier :ok: 

- La performance et l'importance de ce résultat 

- La réaction des fans et la satisfaction que cela lui apporte (grosse ambiance hier à l'Emirates, ça faisait longtemps)

- L'amélioration physique qu'il va falloir au groupe

- Une équipe de combattants, ce qui le satisfait 

- La re-mobilisation de son vestiaire quand il est arrivé 

- Lucas Torreira et Eddie Nketiah

 

Bonne lecture :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Là où il m'impressionne le plus, c'est vraiment sur son côté meneur d'homme et son charisme. 

 

Au contraire, j'avais peur que le vestiaire n'adhère pas trop a son discours vu que certains joueurs ont joué avec lui, d'autres n'ont que quelques années de moins, j'avais peur qu'il manque de crédibilité aux yeux des joueurs. 

 

Au final je me suis totalement planté là dessus, il me fait penser un peu a l'impact qu'a eu Zidane a ce niveau quand il a pris la tête du Real. On sentait que les joueurs étaient a 100% derrière et prêt a tout donner pour lui. 

On sent pareil avec Mikel. 

Kolasinac n'était apparemment pas censé jouer, il l'a quand même fait il s'est proposé. 

David Luiz en dit déjà le plus grand bien en disant qu'il va devenir un des meilleurs coachs du monde. C'est un joueur qui marche a l'affect et on voit qu'il kiffe a mort en ce moment. 

On voit Aubameyang et Lacazette se défoncer comme jamais devant. 

Xhaka grosse amélioration au niveau du langage corporel on le sent mieux, moins agacé sur le terrain. 

Torreira a l'air totalement épanoui alors qu'il avait l'air en dépression ces derniers temps. 

 

Et que dire de la transformation d'ozil. Même lors de sa meilleure période sous Wenger on ne l'a pas vu aussi impliqué. Alors que j'avais perdu tout espoir le concernant. 

 

Là dessus il faut dire que je ne m'y attendais pas du tout. 

Edited by Nujabes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je tiens même à rajouter qu'à un moment pendant le match, je crois que Maitland Nies a perdu le ballon, et là toute l'équipe est revenue défendre ensemble et après un joueur a fait signe à Niles en lui disant "tkt pas de souci".

Je me souviens vraiment pas l'avoir vu depuis très longtemps cet esprit.
 

Et on ressent qu'Arteta comprend les mêmes choses que nous sur le club, sur les joueurs. On le voit en conférence de presse.

 

Il a conquis le stade (l'Emirates était bouillonnant), l'équipe, et le staff aussi je pense. Par contre avec Ljungberg j'ai l'impression que c'est pas ouf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je partage toute vos remarques, Nujabes et Sinestro, vous avez tout dit sur l'impact d'Arteta en dehors des facteurs techniques, tactiques, etc.

Ma seule appréhension porte sur sa capacité à maintenir cette dynamique (il le dit lui-même) et à gérer les moments difficiles car il y aura. Seul le temps nous le dira, et s'il parvient à conserver tout ça sur la durée, ça voudra dire qu'on tient notre manager pour les 2-3 prochaines saisons, ce que j'espère du fond du coeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui clairement on sent qu'il a l'adhésion des joueurs. Il demande beaucoup d'eux en même temps mais dans sa communication il est très juste avec eux, il les défend beaucoup, il souligne les progrès petit à petit. Clairement un truc qui se passe autour de son arrivée et qui a remobilisé tout le monde. 

 

Et oui c'est quand même impressionnant que les joueurs aient l'air d'autant croire en lui. Il a aucune expérience d'entraineur auxquels ils peuvent se référer, et ok ça a été un joueur marquant pour beaucoup à Arsenal mais c'est pas une légende du club comme peut l'être Zidane au real. Tu dis "Arteta" à un jeune comme Martinelli je suis pas sûr que ça lui parle beaucoup. Surtout que c'était un joueur assez sous-côté dans l'ensemble. Un mec comme Ljungberg quelque part à plus de crédit que lui.

Edited by Graciak

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.gunners.fr/enfin-de-lambiance-a-lemirates-ca-tombe-bien-cest-ce-que-voulait-arteta/

Je vous partage également cette interview d'Arteta sur l'importance du support des fans. 

On voit que c'est clairement l'un de ses objectifs : redonner le sourire aux supporters et faire de l'Emirates un stade où les adversaires ont peur de venir. 

 

Durant les deux premiers matchs, on a senti une certaine effervescence derrière l'équipe et on a vu hier une ambiance que l'on n'avait pas vue depuis Liverpool aller en 2018/2019 j'ai trouvé. Ça fait plaisir de voir les joueurs se saigner sur le terrain, et le public leur rend bien. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout ce que je peux dire à Arteta sur ces deux derniers matchs même si ce n'est pas parfait, c'est merci! Au moins j'ai retrouvé une équipe avec un peu de cohérence qui ne faisait pas un bouilli de football et qui paraissait en place. Que ça continue et s'améliore!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Graciak a dit :

Oui clairement on sent qu'il a l'adhésion des joueurs. Il demande beaucoup d'eux en même temps mais dans sa communication il est très juste avec eux, il les défend beaucoup, il souligne les progrès petit à petit. Clairement un truc qui se passe autour de son arrivée et qui a remobilisé tout le monde. 

 

Et oui c'est quand même impressionnant que les joueurs aient l'air d'autant croire en lui. Il a aucune expérience d'entraineur auxquels ils peuvent se référer, et ok ça a été un joueur marquant pour beaucoup à Arsenal mais c'est pas une légende du club comme peut l'être Zidane au real. Tu dis "Arteta" à un jeune comme Martinelli je suis pas sûr que ça lui parle beaucoup.

 

 

L'agonie d'Emery a duré pas mal de temps, et même avant les joueurs ne semblaient pas épanoui.

 

L'effet nouveau coach avec quelqu'un qui les comprends mieux, plus charismatique joue beaucoup, malheureusment les joueurs sont assez capricieux et s'ils n'entendent pas ce qu'ils veulent entendre, ils ne se donnent pas à 100%.

Pour beaucoup c'est un soulagement, un nouveau départ, on voit ce phénomène assez régulièrement mais à Arsenal c'est une nouveauté, seuls les vieux fans ont connu un changement de coach en cours de saison, et l'époque était bien différente.

 

Maintenant le plus dur est à faire, garder tout le monde sous pression, et trouver la bonne animation offensive pour nous permettre de se crée des occasions dans le jeu, sans dépendre de Pepe comme hier.

Je prefère rester prudent, l'an passé aussi on a cru à plusieurs moment que le déclic avec eu lieu, pas que j'ai pas confiance en Arteta, mais plutôt en ce groupe de joueur un peu trop gatés.

Et ça ne change pas le fait que beaucoup de joueurs risquent d'avoir du mal physiquement (Ozil, Lacazette) ou peuvent retomber dans leurs travers (Xhaka, AMN).

Edited by Arsenal91270

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Arsenal91270 a dit :

 

 

L'agonie d'Emery a duré pas mal de temps, et même avant les joueurs ne semblaient pas épanoui.

 

L'effet nouveau coach avec quelqu'un qui les comprends mieux, plus charismatique joue beaucoup, malheureusment les joueurs sont assez capricieux et s'ils n'entendent pas ce qu'ils veulent entendre, ils ne se donnent pas à 100%.

Pour beaucoup c'est un soulagement, un nouveau départ, on voit ce phénomène assez régulièrement mais à Arsenal c'est une nouveauté, seuls les vieux fans ont connu un changement de coach en cours de saison, et l'époque était bien différente.

 

Maintenant le plus dur est à faire, garder tout le monde sous pression, et trouver la bonne animation offensive pour nous permettre de se crée des occasions dans le jeu, sans dépendre de Pepe comme hier.

Je prefère rester prudent, l'an passé aussi on a cru à plusieurs moment que le déclic avec eu lieu, pas que j'ai pas confiance en Arteta, mais plutôt en ce groupe de joueur un peu trop gatés.

Et ça ne change pas le fait que beaucoup de joueurs risquent d'avoir du mal physiquement (Ozil, Lacazette) ou peuvent retomber dans leurs travers (Xhaka, AMN).

Je rejoins l'avis des personnes précédentes, pour moi on ne peut pas limiter l'impact d'Arteta a seulement un effet mental. 

J'ai vu des gens comparer avec Ole a son arrivé a United, mais ça n'a rien a voir. Dans le jeu il était toujours aussi moche que sous Mourinho et ils le sont toujours pour moi, la seule différence c'est qu'on sentait certains joueurs libérés (Pogba notamment), qui du coup faisait parler sa qualité individuelle.

 

La au niveau du jeu, on voit clairement des schémas se répéter, je trouve que dans la construction on est clairement meilleur même si on ne se crée pas encore autant d'occasions que ça. Mais les intentions et les progrès on a pu les voir des Bournemouth. 

Et voir un mec comme D.Luiz, qu'on l'aime ou pas, dire autant de bien, de façon répété d'Arteta, je pense que ça signifie beaucoup. Il en a vu lui des coachs, et j'ai honnêtement pas souvenir de l'avoir déjà autant entendu encenser un coach. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Fred76ers a dit :

Je rejoins l'avis des personnes précédentes, pour moi on ne peut pas limiter l'impact d'Arteta a seulement un effet mental. 

J'ai vu des gens comparer avec Ole a son arrivé a United, mais ça n'a rien a voir. Dans le jeu il était toujours aussi moche que sous Mourinho et ils le sont toujours pour moi, la seule différence c'est qu'on sentait certains joueurs libérés (Pogba notamment), qui du coup faisait parler sa qualité individuelle.

 

La au niveau du jeu, on voit clairement des schémas se répéter, je trouve que dans la construction on est clairement meilleur même si on ne se crée pas encore autant d'occasions que ça. Mais les intentions et les progrès on a pu les voir des Bournemouth. 

Et voir un mec comme D.Luiz, qu'on l'aime ou pas, dire autant de bien, de façon répété d'Arteta, je pense que ça signifie beaucoup. Il en a vu lui des coachs, et j'ai honnêtement pas souvenir de l'avoir déjà autant entendu encenser un coach. 

 

 

Il est juste déçu qu'on ai pas pris son pote mourinho pour ramener de la GROSSE défense, qui se transcrit tellement bien aux Spurs qui prennent buts sur buts. :ph34r:

 

Très très impressionné par Arteta, franchement, en 2020, te dire "je construit sur Ozil avec Xhaka derrière", faut être sacrément couillu, et pour l'instant, ça fonctionne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Kampberg a dit :

 

Il est juste déçu qu'on ai pas pris son pote mourinho pour ramener de la GROSSE défense, qui se transcrit tellement bien aux Spurs qui prennent buts sur buts. :ph34r:

Moi j'étais pour Mourinho à Arsenal, mais en effet c'était une erreur :lol:

En même temps j'étais un peu désabusé. (Un peu moins ces temps ci)

Edited by Neodraken

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Neodraken a dit :

Moi j'étais pour Mourinho à Arsenal, mais en effet c'était une erreur :lol:

En même temps j'étais un peu désabusé. (Un peu moins ces temps ci)

 

Non mais je peux comprendre, je pense qu'on en avait tous ras le bol du club, c'est juste que lui m'a tellement saoulé avec des arguments fallacieux sur plusieurs plateformes que je vais pas le lâcher. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Fred76ers a dit :

Je rejoins l'avis des personnes précédentes, pour moi on ne peut pas limiter l'impact d'Arteta a seulement un effet mental. 

J'ai vu des gens comparer avec Ole a son arrivé a United, mais ça n'a rien a voir. Dans le jeu il était toujours aussi moche que sous Mourinho et ils le sont toujours pour moi, la seule différence c'est qu'on sentait certains joueurs libérés (Pogba notamment), qui du coup faisait parler sa qualité individuelle.

 

La au niveau du jeu, on voit clairement des schémas se répéter, je trouve que dans la construction on est clairement meilleur même si on ne se crée pas encore autant d'occasions que ça. Mais les intentions et les progrès on a pu les voir des Bournemouth. 

Et voir un mec comme D.Luiz, qu'on l'aime ou pas, dire autant de bien, de façon répété d'Arteta, je pense que ça signifie beaucoup. Il en a vu lui des coachs, et j'ai honnêtement pas souvenir de l'avoir déjà autant entendu encenser un coach.  

 

 

C'est le contexte que je comparais.

Cela dit dans le jeu Mourinho et Ole ça n'avait rien à voir. Après tu peux trouver les deux jeux moches mais ils ne sont pas moches de la même façon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Annalyse détaillée du travail effectué par Arteta depuis son arrivée, on voit bien qu'il utilise la force de chaque joueur et que le système est bien en place. D'ailleurs je pense qu'il a du étudier le jeux d'Arsenal et le contingent bien avant son arrivée déjà car arriver à de tel résultats en 10jours ça tient presque du miracle.

 

Michael Cox: Arteta has rejuvenated Ozil and Arsenal already look more organised than they have in years

7d-e1577992315192.png
Par Michael Cox Il y a 4hcomment-icon.png 37 save-icon.png

In terms of results, it’s been a mixed bag for Mikel Arteta so far – a draw against Bournemouth, a defeat to Chelsea and then a victory over Manchester United.

But in terms of performances, it’s been almost entirely positive. Arteta has been in charge for less than a fortnight, and hasn’t had many training sessions with his squad amongst almost incessant fixtures over the Christmas period, but Arsenal already have a clearly-defined identity under the Spaniard.

There are three obvious improvements from the Unai Emery days: there’s a defined system, the side’s playmakers are being fielded in their best positions and getting on the ball regularly, and the pressing is considerably more intense.

In terms of formation, Arsenal are — on paper — playing a 4-2-3-1. In reality, they’re playing a very compact 4-4-2 in the defensive phase, which is routine for sides playing in a 4-2-3-1, but doing something very different when they have the ball. Arsenal are morphing into a 2-3-5, which is unsurprisingly reminiscent of how Pep Guardiola often formats Manchester City, and also not entirely dissimilar from what Jose Mourinho is attempting to do with Tottenham.

Arteta’s approach is similar to that of Mourinho, in that it involves him pushing one full-back aggressively forward on the overlap to become a fifth forward, while the opposite full-back tucks inside. While Mourinho’s second full-back becomes an extra centre-back, Arteta is using Guardiola’s ‘half-back’ policy, pushing him infield to become an extra central midfielder.

Here’s a good example of that system, from early in the 1-1 draw at Bournemouth. Lucas Torreira (No 11) has the ball in the centre of midfield. To his left is Granit Xhaka, notionally his only partner in the 4-2-3-1. But to his right is Ainsley Maitland-Niles (No 15), having moved infield from right-back.

1a.png

Arteta’s intention here is to guard against opponents counter-attacking quickly through Arsenal’s lines if there’s a turnover of possession, and forming this narrow trio offers good protection for the defence. It also suits both Maitland-Niles, a reluctant full-back who considers himself more of a midfielder, and the left-footed Xhaka, who is comfortable towards that side of the pitch.

Maitland-Niles played that role most overtly against Bournemouth, a little more conventionally against Chelsea before playing somewhere between the two roles against United. This situation, with David Luiz playing a long pass downfield, shows the positioning of Maitland-Niles and Xhaka, again either side of Torreira.

1Q.png

This 2-3 formation allows for Arsenal to use an effective front five without sacrificing defensive structure. Here’s another example from the Bournemouth game – again, Maitland-Niles and Xhaka are either side of Torreira, and the two centre-backs are in position…

1d.png

… and as the move develops and the camera pans forward, the front five becomes clear.

On the right, Reiss Nelson played as a conventional winger. Ozil, the No 10, was given a defined inside-right role, always receiving the ball in that pocket of space. Alexandre Lacazette leads the line, while Pierre-Emerick Aubameyang is given license to move inside and become a second striker in an inside-left position, thanks to the aggressive overlapping of Bukayo Saka. A little like Maitland-Niles, Saka’s best position is somewhat undefined — he’s somewhere between a full-back and a winger, and therefore this overlapping role suits him well.

1e.png

And Arsenal’s main route of attack against Bournemouth was getting Saka over on the far side. His end product was disappointing, but there were various situations that justified the use of the system, like when Ozil drifted inside from the right and found him on the overlap…

7a.png

… and also when Xhaka played good forward passes for Saka to run onto, with four targets in the middle…

7b.png

7c.png

Here’s an alternative perspective, from the second half – again, an obvious midfield three and a front five, with Saka and Nelson hugging the touchlines and stretching the play across the entire width of the pitch.

1g.png

This formation contributed to the clearest chance Arsenal created against Bournemouth, when Bournemouth’s defence became so stretched to cope with Arsenal’s attack that there was an alarming space between the centre-backs, allowing David Luiz to thread a pass through to Lacazette, whose shot was stopped by a last-ditch block.

1i.png

And the front five was obvious for Arsenal’s equaliser – Ozil’s touch back for Nelson prompted a shot which was deflected into the path of Aubameyang to turn home at the far post.

1h.png

The front five was also obvious for Arsenal’s opener against Manchester United on New Year’s Day. This time it was Sead Kolasinac playing as the overlapping left-back, and Nicolas Pepe as the permanent right-winger, but the shape was identical. Here, with Kolasinac making a run inside Aubameyang and collecting a pass in behind the defence, his cut-back found its way through to Pepe at the far post.

1N.png

That system was by design rather than accident — two minutes later they were in exactly the same shape, with Pepe again wanting the ball at the far post.

1O.png

And here’s further evidence of the front five: Pepe has two options of a pass to the left, with Aubameyang free, and Kolasinac again sprinting forward down the outside.

7H.png

In terms of individuals, the performances of Ozil have been particularly promising. Whereas the German was in and out of the side — and sometimes the match-day squad  under Emery, his former team-mate Arteta evidently appreciates his quality. Not only has Ozil been handed an important role in the side, Arsenal have continually been able to find him between the lines. The passing of David Luiz has been useful here  few Premier League defenders are so adept at breaking the lines with forward passes. Here’s a good example from the early stages against Bournemouth.

2a.png

2b.png

But the key player in Ozil’s improvement has been Torreira, handed the key role at the base of Arsenal’s midfield. He’s continually fizzed passes into Ozil in that inside-right position, with this example against Bournemouth showing how Ozil’s positioning has pulled the opposition left-back inside and created space for Nelson on the outside.

2c.png

2d.png

Often, the amount of space Ozil has found himself in has been extraordinary…

3a.png

3b.png

Perhaps the best example of the Torreira-Ozil relationship, though, came just eight minutes into the Arteta reign. Not only did Torreira have the confidence to receive the ball with his back to play in a dangerous position…

3x.png

… he also received the ball in the right manner to turn and play it into Ozil on the run…

3y.png

… and, sure enough, there’s the four other components in that front five  Nelson and Saka stretching the play, Lacazette running into the gap between the centre-backs and Aubameyang moving into that inside-left position.

3z.png

This neat move against Chelsea, with Ozil dummying Maitland-Niles’ pass and letting it run into the path of the onrushing Torreira, also hinted that Arsenal’s two most creative players are on the same wavelength.

3d.png

Another positive has been Arsenal’s pressing. Against Bournemouth there was great energy about their play, getting men around the ball quickly to put opponents under pressure with multiple opponents.

This situation led to an Aubameyang winning the ball in a dangerous position and having a shot…

4a.png

… this incident out wide led to Nelson (No 24) winning possession, dribbling forward and having a decent effort from the edge of the box.

4b.png

Against Chelsea the pressing had a slightly different impact. Arsenal didn’t manage to win possession in advanced positions regularly, but it did force Chelsea into aimless long balls downfield in the opening stages, an issue that was only solved once Frank Lampard made a first-half substitution and introduced Jorginho to offer more passing options in deep positions. That said, there was also a good example of counter-pressing 13 minutes from time, when Aubameyang lost the ball, he and Nelson (circled below) pressured N’Golo Kante to regain possession immediately, and Joe Willock curled a shot just wide. That miss proved crucial, as Arsenal then conceded twice in the final 10 minutes.

4f.png

Against United, meanwhile, Arsenal’s pressing seemed more deliberate, and more intelligent. Here, after 10 minutes, Nemanja Matic finds his path blocked by three Arsenal players, so decides to go backwards to Harry Maguire.

4G.png

Maguire’s first intention is to switch the ball towards the right of the defence, but before he receives possession, on the far side Aubameyang is already sprinting forward to discourage a pass towards either Aaron Wan-Bissaka or Victor Lindelof.

Maguire recognises the danger of that pass…

4H.png

… but then, pressured by Lacazette, plays the ball straight to Maitland-Niles.

4I.png

Here’s a similar situation, this time when David De Gea has the ball. Lindelof, on the far side, is gesturing for the ball but Lacazette makes an angled run to cut off the passing angle and force De Gea to the near side, where Arsenal are ready to press…

4J.png

… De Gea plays the ball to Maguire, who is again tempted to pass to Lindelof but gets spooked by Aubameyang’s pressing, and therefore launches the ball out for an Arsenal throw-in. Arsenal continually forced this type of mistake.

4L.png

And while pressing is about more than simply hard running and closing down, the work rate of Arsenal’s attackers was exceptional against United. Here, both Lacazette and Aubameyang sense that Fred is free for a short pass in central midfield, so immediately sprint towards him…

4M.png

… and, by the time Fred takes his first touch, both forwards are upon him, tackling from behind and sending the ball to Xhaka, who starts another Arsenal attack.

4N.png

Arsenal tired in the second half  as many sides have at the end of this Christmas period  but they still worked hard to regain possession. Here, Wan-Bissaka is seemingly set to bring the ball forward up an unguarded Arsenal left flank, but Lacazette sprints after him to close down…

4O.png

… he makes the tackle…

4P.png

… and then, when the ball falls to Mason Greenwood on the near touchline, Lacazette is one of three players surrounding him, forcing the ball over the touchline for an Arsenal throw-in.

4Q.png

Another theme has been the fact that two of Arsenal’s four goals so far under Arteta have come from near-post flick-ons at corners. At City, one of Arteta’s responsibilities as Guardiola’s assistant was planning set pieces, and therefore he’s likely to be methodical in his planning of dead-ball situations as a manager, too.

First Calum Chambers nodded the ball on for Aubameyang to head home the opener against Chelsea…

flick2.png

… and then, after Lacazette’s near-post header forced a save from De Gea, Sokratis Papastathopoulos slammed home the rebound for Arsenal’s second goal against Manchester United.

flick1.png

That also brings to mind George Graham-era Arsenal, when Steve Bould would regularly play the near post flick-on role for Tony Adams coming in from a deeper position. And, on the subject of those days, Arsenal’s highly compact shape without the ball  4-4-2, the midfield deep and a high defensive line — is the type of organisation that Graham himself would be proud of.

1j.png

It’s still early days for Arteta, and many sides have enjoyed a “new manager bounce” before returning to their previous poor form. But while Arteta has certainly brought enthusiasm, freshness and rejuvenated the dressing room, there’s much more to these positive performances. Arsenal already appear more organised than they’ve been for several years.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fred76ers a dit :

Je rejoins l'avis des personnes précédentes, pour moi on ne peut pas limiter l'impact d'Arteta a seulement un effet mental. 

J'ai vu des gens comparer avec Ole a son arrivé a United, mais ça n'a rien a voir. Dans le jeu il était toujours aussi moche que sous Mourinho et ils le sont toujours pour moi, la seule différence c'est qu'on sentait certains joueurs libérés (Pogba notamment), qui du coup faisait parler sa qualité individuelle.

 

La au niveau du jeu, on voit clairement des schémas se répéter, je trouve que dans la construction on est clairement meilleur même si on ne se crée pas encore autant d'occasions que ça. Mais les intentions et les progrès on a pu les voir des Bournemouth. 

Et voir un mec comme D.Luiz, qu'on l'aime ou pas, dire autant de bien, de façon répété d'Arteta, je pense que ça signifie beaucoup. Il en a vu lui des coachs, et j'ai honnêtement pas souvenir de l'avoir déjà autant entendu encenser un coach. 

 

 

Il n'y pas que l'aspect mental mais c'est au moins 75% du travail effectué, en 10 jours tu ne changes pas une équipe qui se faisait balader par Brigton à la maison, à ce qu'on a vu par séquences contre Chelsea et Manchester.

 

Bournemouth c'est quelques jours après la nomination d'Arteta, entre temps tu as eu le reveillon, il n'avait pas encore son staff et on a vu notre meilleur match à l'extérieur depuis bien longtemps.

Je veux bien qu'Arteta soit très fort, mais en peu de temps c'est avant tout le mental qui joue, rien que le fait de courir pour l'équipe et faire les efforts défensifs ça change tout.

 

Il y a 1 heure, Kampberg a dit :

 

Non mais je peux comprendre, je pense qu'on en avait tous ras le bol du club, c'est juste que lui m'a tellement saoulé avec des arguments fallacieux sur plusieurs plateformes que je vais pas le lâcher. 

 

Si tu savais lire et comprendre, tu saurais que j'avais dit que Mourinho pouvais apporter certaines bases qui sont partis depuis longtemps à Arsenal, sans pour autant dire qu'il était la solution à Arsenal.

Tout n'est pas blanc et noir, il y a des constrastes, que tu sembles incapables de saisir.

 

La reflexion ça va plus loin que dire " C'est bien " " C'est de la m**** " comme tu le fais, peut être que j'ai eu tord de penser que tu étais capable de comprendre ça.

 

Pour le reste je t'ai dit, tant que tu comprendra pas à quoi sert à forum, tu n'avancera pas dans le débat, et tu te fera recaler à chacune de tes réponses.

Après pas me lacher, tu fais juste le malin derrière ton écran, rien de plus à 30 ans t'es vraiment le Groover 2.0.

Edited by Arsenal91270

Share this post


Link to post
Share on other sites

3 ans aux côtés de Guardiola tu en ressorts forcément avec des bases tactiques au dessus de la moyenne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Xavgunner_6 a dit :

 

 Mikel style :amoureu:

 

 

En extase complète pendant cette action :amoureu:

 

Arsenal qui mène 2-0 contre United, l'équipe qui propose du football champagne, le pressing mort de faim, le public en furie...

 

Faut pas que ce genre de situation devienne récurrent, mon cœur ne le supporterait pas lol. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Enzo Scifo a dit :

 

C'est le contexte que je comparais.

Cela dit dans le jeu Mourinho et Ole ça n'avait rien à voir. Après tu peux trouver les deux jeux moches mais ils ne sont pas moches de la même façon.

Oui effectivement, Mourinho c'est moche parce qu'il est devenu un coach ultra défensif, et même ça il ne le fait plus très bien. 

Ole, c'est plutôt qu'en tant que coach, je trouve qu'il n'apporte pas de schéma de jeu a son équipe. Ok il veut jouer sur la transition, mais je trouve pas ça forcément amener par des schémas de passes ou autres. 

En réalité je trouve que Ole est un coach moyen, très loin du standing de United et que c'était déjà visible la saison dernière même avec les bons résultats.

Il y a 8 heures, Arsenal91270 a dit :

 

Il n'y pas que l'aspect mental mais c'est au moins 75% du travail effectué, en 10 jours tu ne changes pas une équipe qui se faisait balader par Brigton à la maison, à ce qu'on a vu par séquences contre Chelsea et Manchester.

 

Bournemouth c'est quelques jours après la nomination d'Arteta, entre temps tu as eu le reveillon, il n'avait pas encore son staff et on a vu notre meilleur match à l'extérieur depuis bien longtemps.

Je veux bien qu'Arteta soit très fort, mais en peu de temps c'est avant tout le mental qui joue, rien que le fait de courir pour l'équipe et faire les efforts défensifs ça change tout.

 

 

Si tu savais lire et comprendre, tu saurais que j'avais dit que Mourinho pouvais apporter certaines bases qui sont partis depuis longtemps à Arsenal, sans pour autant dire qu'il était la solution à Arsenal.

Tout n'est pas blanc et noir, il y a des constrastes, que tu sembles incapables de saisir.

 

La reflexion ça va plus loin que dire " C'est bien " " C'est de la m**** " comme tu le fais, peut être que j'ai eu tord de penser que tu étais capable de comprendre ça.

 

Pour le reste je t'ai dit, tant que tu comprendra pas à quoi sert à forum, tu n'avancera pas dans le débat, et tu te fera recaler à chacune de tes réponses.

Après pas me lacher, tu fais juste le malin derrière ton écran, rien de plus à 30 ans t'es vraiment le Groover 2.0.

Non tu changes pas tout en 2 séances d'entraînement, mais tu peux au moins mettre en place les bases de ce que t'attends et tu peux travailler 2/3 trucs basiques. 

Et contre Bournemouth, sans que ça ne soit super bien exécuté, tu voyais déjà une idée de jeu. Qu'on a revu contre Chelsea pendant 30mn et contre United sur toute la première mi-temps.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Fred76ers a dit :

Non tu changes pas tout en 2 séances d'entraînement, mais tu peux au moins mettre en place les bases de ce que t'attends et tu peux travailler 2/3 trucs basiques. 

Et contre Bournemouth, sans que ça ne soit super bien exécuté, tu voyais déjà une idée de jeu. Qu'on a revu contre Chelsea pendant 30mn et contre United sur toute la première mi-temps.

 

 

Sur ce point on est d'accord, je disais juste que le plus gros du travail était mental, après on ne sera peut être pas d'accord sur le pourcentage entre l'aspect tactique et mental.

Tu peux mettre en place tout les schémas que tu veux, si derrière les joueurs ne sont pas receptifs et ne courent pas.

 

Le phénomène nouveau coach ou toutes les cartes sont redistribués et les problèmes avec l'ancien coach oubliés joue beaucoup, je pense notamment à Torreira Xhaka et Ozil

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
 
 
 
 
 
 
 
Il y a 5 heures, Fred76ers a dit :

Oui effectivement, Mourinho c'est moche parce qu'il est devenu un coach ultra défensif, et même ça il ne le fait plus très bien. 

Ole, c'est plutôt qu'en tant que coach, je trouve qu'il n'apporte pas de schéma de jeu a son équipe. Ok il veut jouer sur la transition, mais je trouve pas ça forcément amener par des schémas de passes ou autres.

 

Mourinho je ne vais pas trop m'étendre dessus, en dehors de MU ça fait longtemps que je ne suis plus son parcourt, je ne regardais pas son Chelsea et je n'ai pas encore vu son Tottenham à part quand on leur a marché dessus l'autre jour.

Je peux juste dire qu'il a eu à MU le meilleur effectif post Ferguson (Ibra, Mkhitaryan, Pogba (quand il passait pas sa vie à l'infirmerie), Bailly (pareil en pire), Ander Herrera, Matic et Mata (quand ils étaient pas encore cramés), Fred voir Lukaku pour ceux qui aime) et qu'il n'a absolument rien su développer avec. Il a même fait drastiquement baisser le niveau de pas mal de joueurs.

 

Ole a mis des schémas de jeu place. Des différents schémas de relance et d'attaque qui se répète selon la formation adverse on en retrouve. Après il y a des problèmes dans l'exécution. J'ai déjà donné pas mal d'explications sur le pourquoi à mes yeux, il y a aussi évidement les limites possibles de Solskjaer sur l'application de ses idées. Mais j'aimerais le voir avec un meilleur effectif pour réellement affirmer ça. Je nous trouve quand même très limité. Niveau milieux offensifs particulièrement c'est vraiment la catastrophe. Et on a pas de milieu défensif. On a vraiment très peu de joueurs créatifs.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Enzo Scifo, perso je trouve que Oleg est un coach assez moyen, mais il essaye effectivement de mettre des choses en place du peu que j'ai vu de votre équipe. Le souci comme tu le dis je trouve, c'est le milieu. Fred est enfin à son niveau, mais McTominey va falloir arrêter la branlette dessus, c'est bien trop limité, pas du tout créatif, et niveau milieu offensif, vous avez Pereira qui semble encore un peu tendre, Lingard aka the New Inesta selon la presse anglaise qui est un joueur sacrément moyen pour être poli, et Mata qui est votre joueur le plus créatif mais qui est incapable de mettre l'intensité voulue par son coach au pressing. L'absence de Pogba se fait quand même énormément sentir, il est toujours ultra critiqué, mais pour moi, il aura prouvé au mondial 2018 qu'il faisait parti des meilleurs milieux du monde mis dans de bonnes dispositions, mais là ses blessures commencent à être sacrément gênantes.

 

Je ne suis pas un grand fan de Rashford non plus qui je trouve fait souvent des choix très con... Bref, au final, comme Arsenal, Manchester à un effectif pas terrible, mais le coach est pas non plus extraordinaire. Nous on verra, c'est encore tôt pour Arteta même si c'est très prometteur. 

Edited by Kampberg

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..