Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal
GBC

[Entraineur] Unai Emery

Recommended Posts

C'est un coach sans âme sans projet et surtout sans la mentalité de la gagne, toujours sur la défensif et n'assume rien, c'est marrant sa tactique c'est la meme chose il doit toujours s'adapter à l'adversaire et ne travail pas sur les points forts de son équipe et il a mis le club dans une crise sans précédant, fallait le dégager après la finale en europa. 

 

L'homme est peut etre sympathique mais dans le foot il faut avoir du caractère du vice et beaucoup dégressivité, lui c'est un gars gentil et arsenal c'est trop gros pour lui. 

 

Edited by seif14

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est chaud vos commentaires quand même. Surtout que le mec a gagné plus de titre qu'Arsenal sur les 15 dernières années ... 

 

Je suis loin de penser que c'est un mec anti foot vu ce qu'il a pu proposer à Valence, Séville et même au PSG. Je crois surtout qu'il a pas et aura jamais un charisme suffisant pour entraîner un club du standing d'Arsenal ou du PSG. 

 

Mais il de lui montrer autant d'irrespect alors qu'on etait a deux doigts de remporter notre premier titre Européen depuis une éternité avec lui.

 

 

Puis je vois pas ce qu'on peut lui reprocher sur ce qu'il dit. Oui le board a dû écouter les supporters qui ont été quand même assez odieux, je crois que y a vraiment que chez nous qu'on voit ça. Je sais pas comment il a perdu le vestiaire aussi rapidement alors que l'année on arrive quand même a faire des gros matchs (notamment à domicile) face au Top6 . Ça jouait pas de manière super radieuse et comme il aurait fallu, mais y a quand même eu des résultats la saison dernière avec certain match ou l'équipe arrivait a mettre une intensité incroyable. 

 

Finalement il se fait virer car il perd son vestiaire du a son manque de charisme, de connaissance de la langu, de la PL. mais lui faire des reproches comme on peut lire c'est aussi difficile. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, seif14 a dit :

C'est un coach sans âme sans projet et surtout sans la mentalité de la gagne, toujours sur la défensif et n'assume rien, c'est marrant sa tactique c'est la meme chose il doit toujours s'adapter à l'adversaire et ne travail pas sur les points forts de son équipe et il a mis le club dans une crise sans précédant, fallait le dégager après la finale en europa. 

 

L'homme est peut etre sympathique mais dans le foot il faut avoir du caractère du vice et beaucoup dégressivité, lui c'est un gars gentil et arsenal c'est trop gros pour lui. 

 

Même le coté sympathique, au final c'est quelqu'un qui a beaucoup dégo. Comment il peut dire que la saison dernière est "bonne" tu finis 5em et en final de C3 tu te manges un 4-1... son excuse était " Hazard a fait basculer le match " tellement ridicule

 

 

Dans un club ambitieux la saison dernière c'est un échec normalement, pour lui c'est une bonne saison qui justifie le pourquoi on a fait appel à lui. C'est terrible.

 

 

Et le gars te sort des excuses dans le plus grands des calmes car oui je parle pas du fond de jeux inexistant et sa communication catastrophique... bonne chance à sa futur équipe, enfin surtout aux supps. 

Edited by Ezio

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais ou est ce que c'est faux ? 

 

On finit 5eme a 2 pts de la 3eme place avec l'effectif le

plus faible du Top6. On tape Finale d'Europa avec des blessés majeurs (Bellerin et Holding Pas la alors qu'il avait ete Si précieux en PL et etait Sur une pente ascendante) 

 

finale d'Europa avec plus de réussite, l'équipe peut mener à la MT et ça peut être un tout autre match Avant qu'effectivement Hazard sorte une MT monstrueuse... 

 

franchement j'ai du mal à voir les repoches qu'on peut lui faire avec un effectif aussi faible globalement et totalement déséquilibré. 

 

Sur le debut de 2eme Saison Il avait absolument aucune excuse d'autant plus que la pre Saison avait Pas ete catastrophique et que y avait un effectif globalement plus complet. Et encore, excepté Ceballos Il à pas eu un seul joueur dont il souhaitait au mercato estival. 

 

Puis dire bonne chance à sa futur equipe... Si c'est pour qu'il rebondisse en Espagne et tape un palmarès comme il a eu au FC Seville ... on pourra pas dire grand chose apres... ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois pas trop ce qu'on peut lui reprocher sur la remontada (ce n'est que mon avis, pas taper). Ce n'est pas parce qu'il a raté son passage à Arsenal qu'il faut mettre toutes les erreurs du PSG sur son dos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Emery a donné une longue interview au Guardian, où il aborde de nombreux sujets https://www.theguardian.com/football/2020/may/15/unai-emery-arsenal-couldnt-protect-me-truth-is-i-felt-alone

 

J'ai traduit la totalité de ses déclarations, il y a des passages très intéressants :

 

Citation

 

La première saison, on a fait beaucoup de bonnes choses. Je pensais "c'est mon équipe". Les gens disait "Unai, on peut voir ta personnalité dans cette équipe".
Il y avait un esprit, des matchs avec de l'intensité, de l'énergie - Tottenham, United, Chelsea - et on a atteint la première finale Européenne d'Arsenal depuis 13 ans, jouant très bien contre Naples et Valence.
Finir troisième était à portée mais nous avons perdu 4 points décisifs contre Palace et Brighton.

La blessure de Ramsey, quand il était à son meilleur niveau, a eu une grosse influence : il véhiculait de la positivité, tellement d'énergie.
On a joué beaucoup de matchs importants en Avril sans lui, on avait besoin de 100% d'implication de tous les joueurs.

 

A Baku, Chelsea était meilleur, je l'accepte. Lors de la seconde mi-temps, Hazard a fait la différence. La préparation était bonne et tout le monde était impliqué.
Mais certains joueurs avait une mentalité qui disait un jour "oui" et un jour "non", quand dans le football ça doit être "oui, oui, oui" tous les jours. On a manqué de ce petit supplément pour traverser cette accumulation de matchs lors des dernières semaines. Si votre application et votre implication tombent sous les 100%, vous pouvez perdre, et c'est ce qui est arrivé.

 

Les gens étaient content mais quelque chose manquait. Je l'ai dit aux gens dirigeant le club. Ensuite il y a eu des décisions qui ne se sont pas bien passées. Des erreurs ont été faites, et en tant que coach j'assume la responsabilité des miennes.
Par exemple, les 4 capitaines sont partis. Ramsey a décidé qu'il partait. Ca aurait été mieux pour l'équipe si il avait continué, et pour moi. Cech a pris sa retraite, ok. Mais je voulais que Koscielny et Monreal restent.
Tous ces leaders sont partis, ce qui change totalement le vestiaire.

 

On a signé Pépé. C'est un bon joueur mais on ne connaissait pas son caractère et il a besoin de temps, de patience. Je préférais quelqu'un qui connaissait la PL et n'avait pas besoin de temps d'adaptation. Zaha a gagné des matchs tout seul : Tottenham, City, nous. Des performances incroyables. Je leur ai dit "c'est le joueur que je connais et que je veux".
J'ai rencontré Zaha et il voulait venir. Le club a décidé que Pépé était un joueur pour l'avenir. J'ai dit "oui, mais on a besoin de gagner maintenant et ce gars gagne des matchs.
Il nous a battu tout seul.

 

C'est aussi vrai qu'il était cher et que Palace ne voulait pas le vendre. Il y a eu une série de décisions qui ont eu des conséquences.

 

(A propos de Ramsey) A la base, il voulait rester. Il avait besoin de négocier un nouveau contrat et ils n'ont pas trouvé d'accord. Le club avait des doutes sur sa prolongation pour une certaine somme. Ramsey voulait se sentir valorisé. C'était une question financière ; je ne peux pas être impliqué. Et je ne le connaissais pas bien quand je suis arrivé. Il est important mais je ne peux pas dire combien ils devraient le payer.

 

Je croyais que Xhaka pourrait être capitaine. Et les joueurs l'ont élu, il était respecté dans le vestiaire. Pourquoi voter ? Pourquoi ne pas prendre la décision moi-même ? Ma stratégie était "50% moi, 50% eux". J'aime avoir l'avis des joueurs, leur opinion. Il y avait des joueurs avec le caractère pour être capitaine, mais vous avez besoin de temps et de soutien. Sans le soutien de certaines personnes ou des fans, c'est plus dur. Si Xhaka avait eu le soutien de Koscielny, Nacho ou Ramsey, il aurait pu être à l'aise. Emotionnellement, certains résultats et attitudes à l'intérieur n'ont pas aidé l'équipe à avoir l'implication et l'unité d'avant.

 

J'ai beaucoup parlé avec Özil.Il devait faire son auto-critique aussi, analyser son attitude et son implication. J'ai essayé de toutes mes forces d'aider Özil. Au cours de ma carrière, de joueurs talentueux ont atteint leur meilleur niveau avec moi. J'étais toujours positif, je voulais qu'il joue, soit impliqué.

En pré-saison, je lui ai dit que je voulais l'aider à retrouver le meilleur Özil. Je voulais un haut niveau de participation et d'implication dans le vestiaire.
Je le respectais et pensais que je pouvais l'aider. Il aurait pu être capitaine mais le vestiaire ne le voulait pas.
Ce n'est pas ce que j'ai décidé, c'est ce que les joueurs ont décidé. Les capitaines sont ceux qui continuent de défendre le club, le coach, les coéquipiers.

 

Parfois ses performances étaient mieux, d'autres fois pire, comme tous les joueurs. Parfois il n'était pas disponible car il était malade ou avait mal au genou. Watford était son premier match après le vol (?) et je l'ai titularisé. J'étais toujours ouvert à la discussion, il était toujours dans mes plans, mais il devait faire sa part. Et il y a des choses que je ne peux pas contrôler.

 

Un entraîneur doit avoir la force d'assumer ses responsabilités, d'être en première ligne. Je protège les joueurs et le club protège le manager. Je suis un "homme de club", c'est ce qu'ils ont signé. Avec Arsène Wenger c'était différent : il faisait tout. Maintenant il y a Sanllehi et Edu, et je dois leur faire confiance, qu'il fasse leur travail. Mon job c'est le football.
Le club a des gens qui s'occupent d'autres trucs, bien que cela ai un impact sur le terrain. Une partie de cela nous a fait mal.

 

(à propos de son mauvais anglais). J'avais un niveau correct, même si je devais m'améliorer. Quand les résultats sont mauvais ce n'est pas la même chose. Vous manquez de profondeur linguistique pour expliquer. Et prenez "good ebening". Ok, ça se dit "good evening", mais quand je dis "good ebening" et qu'on gagne c'est marrant ; quand on perd c'est honteux.

 

L'énergie glisse, les choses dérapent. Tout dérape... Quelques uns vous soutiennent mais vous ressentez l'atmosphère, les relations. Et ça se transmet au terrain.
Perdre notre avantage contre Palace et les Wolves reflétaient notre état émotionnel : nous n'allions pas bien. Ca ne marchait pas. J'ai dit aux joueurs "je ne vois pas l'équipe que je veux". L'implication et l'unité n'y étaient plus. C'est là que je vois que je suis seul. Le club m'a abandonné, et il n'y avait pas de solution.

 

En fait, dans les clubs, j'ai été protégé : Lorca, Almeria, Valence, Paris. A Seville j'avais Monchi. Au PSG Nasser me protégeait dans le vestiaire et publiquement. A Arsenal, ils ne pouvaient pas me protéger, peut-être parce qu'ils avaient connu Wenger, qui faisait tout. Ils aurait dit "on est avec toi" mais devant les fans et le vestiaire ils ne me pouvaient me protéger. Je me sentais seul. Et les résultats ont fait que je devais partir.

 

Mais, écoutez, j'étais heureux à Arsenal et je me souviens des bonnes choses. La première année a été magnifique, j'ai donné des opportunités à des jeunes joueurs : Saka a joué 8 minutes et pas touché le ballon mais c'était une première étape pour un jeune de 17 ans qui va devenir très bon. Leno a progressé. Willock, Nelson, Nketiah, Martinelli. Guendouzi a très bien joué, Torreira. C'est gratifiant de les voir grandir. Et Aubameyang a marqué 31 but et était meilleur buteur, Lacazette a marqué 19 buts et donné 13 passes décisives.


Tout ce qui manquait c'était qu'Aubameyang marque ce penalty contre Tottenham : deux points de plus pour la qualification en CL. Ou battre Brighton et Palace.
On a pas fini le boulot et ensuite il y a eu des erreurs. Je suis auto-critique ; à certains moments je n'ai pas pu obtenir de résultats. J'ai aimé l'Emirates. Je suis toujours Arsenal. Ils font des changements. Arteta était le bon choix... Je lui ai parlé vers Noël. Je veux le mieux pour lui et pour Arsenal.

 

Le désir et l'énergie sont toujours là. Je regarde du foot, apprend. S'il y a un bon projet en Angleterre, si quelque me veut et est prêt à être derrière moi, je suis disponible... En Angleterre, cette identification avec votre équipe met de la vie dans le jeu. C'est plus profond ici, comme une église. Je suis né à San Sebastian et mon équipe c'est la Real Sociedad.
Ce sentiment est dans mon coeur et c'est ce qu'on trouve en Angleterre. C'est merveilleux, la plus belle chose qui soit.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour l'article et la traduction :)

Vraiment intéressant je trouve. Même s'il ne s'agit que de son point de vue...

Finalement, il sous-entend quand même que l'ombre de Wenger était encore très présente mine de rien...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..