Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal
Sign in to follow this  
Auré

Livre Arsène Wenger par John Cross - retours et débats

Recommended Posts

Je crée un topic dédié au bouquin que vient de sortir John Cross, intitulé "Arsène Wenger, 20 ans dans les coulisses d'Arsenal", où on pourra donner notre avis sur le contenu, et débattre sur des morceaux choisis.

J'en suis à la moitié et 2 choses m'ont parues intéressantes, des choses que je ne savais pas forcément :

 

- Lors des retours de déplacements en C1, et notamment celui après la finale de C1 perdue face à Barcelone en 2006, Vieira puis Henry prennaient la parole au micro de l'avion, en s'adressant à près de 200 personnes (joueurs, staff, journalistes et fans VIP) pour débriefer. 

Cette tradition consistant à faire un discours a toujours été respectée par Patrick Vieira et Thierry Henry mais elle a fini par disparaître quand Cesc Fabregas et Robin van Persie ont pris le relais en tant que capitaines.

 

 

Une preuve de plus de la véritable cassure entre la période où nous avions des capitaines charismatiques et compétiteurs, et celle où on a intronisé de jeunes bisounours capitaines.

 

- Il est rappelé que David Dein était une véritable interface entre les cibles définies par Wenger et lui-même. C'est Dein qui a convaincu Campbell, alors capitaine de Tottenham, de nous rejoindre (et accessoirement de former la défense des invincibles). Gilberto Silva n'a pas rencontré Wenger du tout, c'est Dein qui a fait toutes les négociations.

Il est aussi rappelé que Wenger déteste tout ce qui est négociation, et que souvent il se désintéresse de cette tâche. Par exemple, lors du fameux mercato où on choppe 7 ou 8 joueurs lors du dernier jour, dont Arteta, Mertesacker & co, Wenger est à un congré en Suisse je crois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crée un topic dédié au bouquin que vient de sortir John Cross, intitulé "Arsène Wenger, 20 ans dans les coulisses d'Arsenal", où on pourra donner notre avis sur le contenu, et débattre sur des morceaux choisis.

J'en suis à la moitié et 2 choses m'ont parues intéressantes, des choses que je ne savais pas forcément :

 

- Lors des retours de déplacements en C1, et notamment celui après la finale de C1 perdue face à Barcelone en 2006, Vieira puis Henry prennaient la parole au micro de l'avion, en s'adressant à près de 200 personnes (joueurs, staff, journalistes et fans VIP) pour débriefer. 

 

 

Une preuve de plus de la véritable cassure entre la période où nous avions des capitaines charismatiques et compétiteurs, et celle où on a intronisé de jeunes bisounours capitaines.

 

- Il est rappelé que David Dein était une véritable interface entre les cibles définies par Wenger et lui-même. C'est Dein qui a convaincu Campbell, alors capitaine de Tottenham, de nous rejoindre (et accessoirement de former la défense des invincibles). Gilberto Silva n'a pas rencontré Wenger du tout, c'est Dein qui a fait toutes les négociations.

Il est aussi rappelé que Wenger déteste tout ce qui est négociation, et que souvent il se désintéresse de cette tâche. Par exemple, lors du fameux mercato où on choppe 7 ou 8 joueurs lors du dernier jour, dont Arteta, Mertesacker & co, Wenger est à un congré en Suisse je crois.

 

Ça explique en grande partie pourquoi nos mercatos sont globalement bidons depuis le départ de David, même si on a réussi quelques bons coups (Cazorla, Monreal, Holding, Bellerin, Ospina, Cech, Sanchez notamment)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Özil, Sanchez c'est en grande partie grâce à Dick Law d'ailleurs.

En fait, dans son bouquin, Cross pointe ces points comme des éléments clés dans la descente d'Arsenal :

 

- Départ des leaders, successivement. Adams, Campbell, Vieira, Henry... le changement de stratégie de Wenger sur le marché, qui était de recruter des joueurs plus petits et techniques, n'a pas ramené de leader dans le vestiaire.

 

- Timing malheureux du projet de stade, car dans le même temps, Arsenal a vu son budget réduit quand Chelsea et City ont vu le leur augmenter drastiquement.

Pour Cross, le projet "baby gunner" est un échec, et on ne peut pas vraiment lui donner tort.

 

- Départ de Dein, qui était le seul à influencer réellement Wenger, notamment à dépenser de l'argent, et qui le résonnait sur nombres de choses.

 

- Caractère trop inflexible de Wenger qui conserve son approche old school coûte que coûte, veut respecter sa propre estimation du prix des joueurs, etc.

 

Rien qu'on ne sache déjà quoi. Mais au moins il cible clairement les points noirs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Passage très intéressant tiré du chapitre qui tire au clair les mercatos 2011-2012 (départs de Fabregas, Nasri et Clichy) et 2012-2013 (départ de RvP), avec cette phrase sur l'affaire VP:

 

A la fin de la saison, les pires craintes d'Arsenal se sont confirmées quand Robin van Persie et son agent, Kees Vos, ont rencontré Wenger et Gazidis au domicile du français. C'est lors de cette réunion, le mercredi 16 mai 2012, qu'il est apparu évident que l'attaquant batave allait quitter Arsenal. Van Persie a dressé la liste des joueurs que le club devait recruter. Wenger a répliqué en des termes dépourvus de toute ambiguïté : "Tu n'as pas à me dire qui je dois acheter". Le joueur a été mis à la porte sur le champ.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai terminé ce livre il y a peu (que j'avais gagné ici même).

Il est assez sympa et m'aura bien occupé pendant mes trajets vers mon job étudiant. Néanmoins, quelques points négatifs :

- Parfois certaines fautes de grammaire/orthographe (rien de dramatique mais je ne comprends pas comment c'est possible avec le nombre de relectures).

- Un rythme parfois fort haché (mais on s'habitue).

- On n'apprend pas des tonnes de choses, je savais la plupart des trucs que j'ai lu alors que je ne suis pas un supporter des Gunners. J'ai quand même évidemment découvert certaines choses, comme la relation Wenger / Dein ou bien le fait que malgré que Wenger avait des limitations bien réelles au niveau des transferts lors de la période de construction du nouveau stade, il a à plusieurs occasions délibérément choisi de dépenser moins d'argent que ce qu'il n'avait à disposition. Également qu'il était déjà arrivé que les joueurs se réunissent entre-eux avant de faire part à Wenger de suggestions (jouer de manière plus défensive pendant un certain temps afin de regagner de la confiance pendant une période de crise notamment).

En conclusion, c'est un chouette livre à lire mais à mon avis dispensable pour ceux qui suivent Arsenal assidûment depuis des années et qui n'apprendront finalement pas grand chose en le lisant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..