Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal
MissArsenal

Actualités

Recommended Posts

L’épidémie de grippe sévit tous les ans et fait des milliers de morts.

Dans mon service 4 patients en sont morts cette année, sous assistance respiratoire (intubation) et assistance circulation (ECMO).

La grippe est banalisée alors qu’elle tue encore énormément. Malgré le vaccin qui n’est pas entièrement efficace.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Sborn a dit :

L’épidémie de grippe sévit tous les ans et fait des milliers de morts.

Dans mon service 4 patients en sont morts cette année, sous assistance respiratoire (intubation) et assistance circulation (ECMO).

La grippe est banalisée alors qu’elle tue encore énormément. Malgré le vaccin qui n’est pas entièrement efficace.


Ah oui, alors j avais mal compris ton message. On est d’accord les gens sous estiment totalement grippe. C’est pour ça que quand on dit corona c’est une grosse grippe, on pense que c’est un rhume limite. 
 

Oui le vaccin est assez difficile à prévoir, enfin bref un autre débat. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La gestion du gouvernement est assez catastrophique depuis le début, y a pas une semaine Macron incitait à aller au théâtre, Agnes Buzyn qui dit qu'il n'y a peu de risques et colle juste des affiches partout puis fuit pour la mairie de Paris, les élections maintenus...

 

On a la chance de pouvoir prédire ce qui va nous arriver vu qu'on a 15 jours de retard sur l'Italie mais on a répété les mêmes erreurs qu'eux. Les hôpitaux commençaient déjà à saturer qu'on était toujours en stade 2 à vouloir contenir la transmission alors que c'était déjà fichu. On a perdu énormément de temps pour rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, sinestro a dit :

Je comprends bien ce que vous dites, c'est lq conclusion à laquelle j'étais arrivé. Mais dans l'article que j'ai mis, l'auteur parle de cas comme la Corée du Sud.

 

Là-bas ils ont fait beaucoup de dépistages, et ont isolé les personnes malades pour les traiter.

Ce qui aurait été plus productif que ce qu'on a fait, sans avoir besoin d'aller jusqu'au confinement.

 

Il est peut-être trop tard pour ça en France, mais j'ai quand même l'impression qu'il manque quelque chose dans notre "analyse".

 

En Corée du Sud d'une part ils ont agi sans retard (pendant que l'Europe regardait d'un oeil distrait ce qui se passait en Chine au lieu d'anticiper), ils étaient apparemment bien préparés à ce genre de scénario (ils ont eu l'épidémie de MERS en 2015 comme avertissement sans trop de gravité), et ils sont culturellement bien plus disciplinés que nous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exactement. Alors que nous suite au H1n1, qui ne s'est pas installé chez nous on (enfin les gvts) a décidé que ça ne servait à rien de renouveler les stocks. Suite au sras, un fond spécial a été alloué à la recherche sur les virus de ce type. Il y a 2 ans les vivres ont été coupées.  Macron et son gvt font ce qu'il peuvent en essayer d'étaler les mesures parce qu'ils savent pertinemment qu'ils manquent de moyen humain.  On aura le temps de recommencer à chier sur eux une fois il que tout ça sera passé,  mais quand même c'est déplorable qu'il ne s'excuse pas une seule fois pour leurs erreurs, leur manque d'anticipation,  la politique déplorable à l'égard de la santé et de ses personnels.  Pour le moment il faut être uni, mais on se souviendra de ça.  Parce qu'en  période de crise, les choix sont lourds de sens. C'est quand même dingue qu'ils soient encore fidèles à leur arrogance inégalable.  Il ne sont jamais en tort. 

 

Bref, courage à tous, les forumers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En l'occurence des excuses ne feraient aucunement avancer les choses... ça serait même totalement inutile.

 

A l'heure où une majorité des 67 millions de français éprouve de l'anxiété face à la situation, ils se doivent de donner une image de gens qui sont dans le contrôle, la gestion... Imagine si Macron disait "ah ouai, en fait on a totalement négligé le système de santé ces dernières années, du coup lorsqu'on atteindra le pic à la fin de la semaine on va perdre des centaines voir des milliers de gens à cause de notre incompétence, mea culpa, on a merdé", la réaction des français ?

Aujourd'hui leur mission est que les gens suivent les recommandations qu'ils relayent, et pour ça il faut qu'on ai un minimum de confiance en eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, repiesh a dit :

Exactement. Alors que nous suite au H1n1, qui ne s'est pas installé chez nous on (enfin les gvts) a décidé que ça ne servait à rien de renouveler les stocks.

 

Plus exactement : le gouvernement de l'époque s'est fait démonté pour avoir commandé pour 1 milliard d'euros de doses de vaccin, parce qu'au final il n'y en a pas eu besoin. Donc tout le monde s'est lâché sur la "gabegie d'argent public", "l'incompétence des décideurs", sans parler des accusations de corruption au profit de "big pharma". Evidemment, tout ce beau monde n'en avait rien à cirer de savoir (ou était même incapable de comprendre) qu'on était avant coup dans l'incertitude sur l'ampleur que l'épidémie pouvait prendre ou pas : s'il y avait eu des milliers de morts et pas de vaccin commandé, les mêmes auraient appelé au lynchage des responsables...

 

Forcément ceux qui suivent y réfléchissent ensuite à deux fois avant d'engager des dépenses publiques "au cas où"...

 

On a quelque part les décideurs qu'on (collectivement) mérite .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plus gros soucis à l'époque du vaccin H1n1 c'est pas tant le nombre de vaccins achetés mais le prix payé. Je n'ai plus exactement les prix en tête mais Bachelot était ministre de la santé je crois, d'un pays à l'autre le coût du vaccin n'était pas le même et le gouvernement de l'époque avait très mal négocié en comparaison du prix payés par de nombreux pays.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Peter Pan a dit :

Le plus gros soucis à l'époque du vaccin H1n1 c'est pas tant le nombre de vaccins achetés mais le prix payé.

 

Oui oui, mais bon il faut rappeler le contexte d'incertitude et la nécessité d'agir vite pour avoir les vaccins à temps : forcément quand tu es pressé tu paies cher... Au final cette histoire était de l'ordre de un milliard d'euros. Le coût des conséquences de l'épidémie actuelle va se chiffrer en dizaines de milliards d'euros.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, PierU a dit :

 

En Corée du Sud d'une part ils ont agi sans retard (pendant que l'Europe regardait d'un oeil distrait ce qui se passait en Chine au lieu d'anticiper), ils étaient apparemment bien préparés à ce genre de scénario (ils ont eu l'épidémie de MERS en 2015 comme avertissement sans trop de gravité), et ils sont culturellement bien plus disciplinés que nous.

 

Non, il me semble que la Corée à réagit au même stade que nous. Ils avaient déjà énormément de malade. C'est plus une différence culturel et de discipline comme tu dis. Et bien sur une approche différente. 

 

Il y a 11 heures, PierU a dit :

 

Plus exactement : le gouvernement de l'époque s'est fait démonté pour avoir commandé pour 1 milliard d'euros de doses de vaccin, parce qu'au final il n'y en a pas eu besoin. Donc tout le monde s'est lâché sur la "gabegie d'argent public", "l'incompétence des décideurs", sans parler des accusations de corruption au profit de "big pharma". Evidemment, tout ce beau monde n'en avait rien à cirer de savoir (ou était même incapable de comprendre) qu'on était avant coup dans l'incertitude sur l'ampleur que l'épidémie pouvait prendre ou pas : s'il y avait eu des milliers de morts et pas de vaccin commandé, les mêmes auraient appelé au lynchage des responsables...

 

Forcément ceux qui suivent y réfléchissent ensuite à deux fois avant d'engager des dépenses publiques "au cas où"...

 

On a quelque part les décideurs qu'on (collectivement) mérite .

 

énorme +1, d'ailleurs on a bien vu au début que les dirigeants voulaient éviter ces mêmes critiques.

Tu rajoutes à ça l'attitude des politiciens bipolaire et c'est bon. 

Par contre depuis hier, il y a pas mal de plan de soutient aux entreprises et ça pour une fois, on commence à voir du changement. Aujourd'hui l'Espagne a dégager 100 milliards, en plus des exonérations,...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Sheldon a dit :

 

Par contre depuis hier, il y a pas mal de plan de soutient aux entreprises et ça pour une fois, on commence à voir du changement. Aujourd'hui l'Espagne a dégager 100 milliards, en plus des exonérations,...

Les bourses s’effondrent par anticipation de perte de dividendes
(moins de consommation donc moins de profit donc moins de parts aux actionnaires donc panique des actionnaires ; voila ce qui mène le monde .... )
Même un gars ultra finance comme Macron comprend que le game est dead aujourd'hui.... il reste l'état ou l'anarchie ; sachant que l'on est en crise sanitaire ,
il n'y a pas le choix on fait jouer l'endettement à fond pour sauver ce qui peut l'être.... 

 

Aujourd'hui les yeux sont rivés vers le Coronavirus; mais demain c'est clairement sur les politiques d'austérités qu'il va falloir pointer du doigt;
la panique général et l'état d'urgence sanitaire que l'on connait est uniquement dû à la restriction budgétaire imposée dans le milieu hospitalié !
Il va y avoir énormément de mort à côté du coronavirus qui vont l'être faute de places dans les hôpitaux il faut en avoir conscience.


Le monde ultra libéral est à terre

Edited by lô le gunners

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, lô le gunners a dit :

la panique général et l'état d'urgence sanitaire que l'on connait est uniquement dû à la restriction budgétaire imposée dans le milieu hospitalié !

 

Euh, non. Les restrictions budgétaires des dernières années aggravent la situation actuelle c'est certain, mais aucun système hospitalier ne peut être dimensionné pour encaisser le choc de ce genre d'épidémie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est clair, il y a assez de matière pour critiquer les différents gouvernements au sujet de la santé et de l'hopital public pour ne pas dire des choses pareilles.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, PierU a dit :

 

Euh, non. Les restrictions budgétaires des dernières années aggravent la situation actuelle c'est certain, mais aucun système hospitalier ne peut être dimensionné pour encaisser le choc de ce genre d'épidémie.

 

Oui, c'est vrai. Le problème c'est que ça s'accumule, quand tu sais pas traiter 10 patients faute de budget, les dossiers s'entassent et les travailleurs sont débordés, mais c'est vrai que personne n'était prêt. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On paie le fruit de l’inaction des politiques en matière de santé depuis une dizaine d’année que ce soit en France ou en Belgique.

Pas assez de lit d’hospitalisation et de rea en proportion de la population. Pas assez d’infirmiers. Aucune réserve infirmière avec un personnel épuisé, sous payé, en manque d’effectif. On a jamais considéré cette profession à sa juste valeur, on en paie le prix maintenant du manque de moyen alloué à la santé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Sborn a dit :

On paie le fruit de l’inaction des politiques en matière de santé depuis une dizaine d’année que ce soit en France ou en Belgique.

Pas assez de lit d’hospitalisation et de rea en proportion de la population. Pas assez d’infirmiers. Aucune réserve infirmière avec un personnel épuisé, sous payé, en manque d’effectif. On a jamais considéré cette profession à sa juste valeur, on en paie le prix maintenant du manque de moyen alloué à la santé.

 

Oui mais on peut pas dire que c'est l'unique cause, ça c'est exagérer. Mais en Belgique, clairement rien que dans la formation, il y a un énorme problème et après on va combler ça en ramenant des infirmiers d'autres pays.  

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Sheldon a dit :

 

Oui mais on peut pas dire que c'est l'unique cause, ça c'est exagérer. Mais en Belgique, clairement rien que dans la formation, il y a un énorme problème et après on va combler ça en ramenant des infirmiers d'autres pays.  

 

Clairement.

Pour ma part je suis infirmier spécialisé en soins intensifs en Belgique, je travaille d'ailleurs aux Cliniques Universitaires Saint Luc que tu dois connaitre en tant que Belge ^^

 

Il y a de nombreux problèmes avec cette profession en Belgique qui ont été accentués sous De Block :

- Trop peu d'infirmiers, aucune réserve, c'est la pénurie

- L'allongement d'un an de la durée des études, avec potentiellement la supression des spécialisations (SIAMU, pédiatrie, ...) a été un frein supplémentaire à l'idée de faire ces études pour les jeunes

- Les conditions de travail (mal payé, mal staffé à cause de la pénurie, qui entraine des horaires invivables)

- Deux types d'infirmiers différents alors qu'il faudrait un tronc d'étude commun

- Une image toujours non valorisante de la profession et qui n'a jamais été retravaillé par nos politiques

 

Au lieu de faire des campagnes pour promouvoir la profession, revaloriser les salaires et le confort au travail, la solution ? Donner plus de responsabilités aux aides soignants (l'idée de De Block), mais ça ne résout en aucun cas le problème. Pire encore, ça nivelle par le bas.

 

Toutes cette inaction, on la paie aujourd'hui. 

Pour ma part je fais actuellement du 80h semaine à cause du sous-staff, des certificats qui tombent, et on a aucune réserve derrière. Je suis exposé, que ce soit face au virus, mais aussi physiquement et psychologiquement. Si je tombe, il y a personne derrière pour me remplacer.

J'espère vraiment que cette crise sanitaire permettra une vraie reforme positive du monde soignant.

 

Et en France ce n'est évidemment pas mieux.

 

Qui soignera quand les soignants seront eux-mêmes out ?

 

 

 

 

 

 

 

Edited by Sborn

Share this post


Link to post
Share on other sites

Courage au personnel hospitalier comme toi. Je n'ose à peine imaginer ce qu'ils sont en train de vivre, au-delà de ce qu'ils vivent en temps normal.

Respect envers tout le monde, vraiment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma chérie vient de m'envoyer un message, comme le pic est atteint à Dijon (150 cas) ils vont accueillir des malades dans leur service (médecine gériatrique).

Comme je le pensais dès le départ, nous deux c'est sûr qu'on l'aura ^^

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Sborn a dit :

 

Clairement.

Pour ma part je suis infirmier spécialisé en soins intensifs en Belgique, je travaille d'ailleurs aux Cliniques Universitaires Saint Luc que tu dois connaitre en tant que Belge ^^

 

Il y a de nombreux problèmes avec cette profession en Belgique qui ont été accentués sous De Block :

- Trop peu d'infirmiers, aucune réserve, c'est la pénurie

- L'allongement d'un an de la durée des études, avec potentiellement la supression des spécialisations (SIAMU, pédiatrie, ...) a été un frein supplémentaire à l'idée de faire ces études pour les jeunes

- Les conditions de travail (mal payé, mal staffé à cause de la pénurie, qui entraine des horaires invivables)

- Deux types d'infirmiers différents alors qu'il faudrait un tronc d'étude commun

- Une image toujours non valorisante de la profession et qui n'a jamais été retravaillé par nos politiques

 

Au lieu de faire des campagnes pour promouvoir la profession, revaloriser les salaires et le confort au travail, la solution ? Donner plus de responsabilités aux aides soignants (l'idée de De Block), mais ça ne résout en aucun cas le problème. Pire encore, ça nivelle par le bas.

 

Toutes cette inaction, on la paie aujourd'hui. 

Pour ma part je fais actuellement du 80h semaine à cause du sous-staff, des certificats qui tombent, et on a aucune réserve derrière. Je suis exposé, que ce soit face au virus, mais aussi physiquement et psychologiquement. Si je tombe, il y a personne derrière pour me remplacer.

J'espère vraiment que cette crise sanitaire permettra une vraie reforme positive du monde soignant.

 

Et en France ce n'est évidemment pas mieux.

 

Qui soignera quand les soignants seront eux-mêmes out ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Oui oui je sais, pas mal d'amis sont dans ce cas. Mais je sais que dans pas mal de services, ils ont mêmes pas d'aide soignants et c'est les infirmiers qui se tapent le boulot.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, PierU a dit :

 

Euh, non. Les restrictions budgétaires des dernières années aggravent la situation actuelle c'est certain, mais aucun système hospitalier ne peut être dimensionné pour encaisser le choc de ce genre d'épidémie.

je vais pas rentrer dans un énième débat en ces temps dramatique mais tenir ce type de d'argumentaire c'est faire l'autruche, comme pour le climat, comme pour le social .... :

" l'ancienne ministre annonce avoir alerté, dès janvier, Edouard Philippe et Emmanuel Macron, de la dangerosité de l'épidémie en Chine. « Quand j'ai quitté le ministère, assure-t-elle, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Je suis partie en sachant que les élections n'auraient pas lieu. » Ajoutant : « Depuis le début je ne pensais qu'à une seule chose : au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c'était une mascarade. La dernière semaine a été un cauchemar. J'avais peur à chaque meeting. J'ai vécu cette campagne de manière dissociée. » Agnes Buzyn ...... Macron et Phillipe ont vu venir et n'ont rien fait sous prétexte budgétaire quand les chinois se sont précipités pour construire des hôpitaux en 10 jours ; et on peut mettre dans le même panier tout les tenants de l'austérité à outrance.

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/au-coeur-du-tsunami-du-covid-19-un-immense-malaise-politique-842681.html

 

Courage à nous tous face à cette épreuve, soyons fort et solidaire.

Edited by lô le gunners

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que tu cites ne confirme pas du tout ta première remarque. Tu disais que la casse de l'hopital public était un préalable au virus or c'est faux, le virus est arrivé et le fait est que oui, les choix politiques de ces dernières années s'ils avaient été différents auraient pu nous aider à mieux faire face à la situation, ce n'est pas le cas.

Les révélations de Buzyn c'est du très court terme hein, c'est aussi affligeant toute cette histoire mais en comparaison d'une politique d'austérité qui s'est mise en place depuis des années ce n'est pas non plus le scandale d'état annoncé par certain.

D'ailleurs tu évoques le social et on voit bien que face à la situation tout le monde n'est pas égal, t'as encore des tas de gens des classes populaires et moyennes qui n'ont pas le choix et qui doivent travailler ( éboueurs, livreurs, caissiers et des tas d'autres ) D'ailleurs même si le service public est quasi mort et enterré à la poste comme à la sncf, on a là deux entreprises ou une partie des employés au contact de la population et qui sont donc des exécutants et non des cadres ou des maîtrises qui se font chier dessus depuis des années sur leur lieu de travail, une partie des médias et sur les réseaux sociaux qui sont encore là pour distribuer le courrier ou permettre à des gens de retirer des sous ou récupérer des prestations sociales et bien sûr de pouvoir se déplacer en train.

Ces mêmes gens des classes populaires et moyennes qui pour la plupart n'ont pas pu quitter leur seul logement comme une partie de la France ce week end qui s'est ruée dans les campagnes et sur les littoraux.

 

Donc ouais, il y a matière à débattre, on peut déjà constater des tas de choses à la lumière de cette pandémie et Macron l'a dit lui-même, il y aura un avant et un après. Maintenant et ce sera plus personnel, quand je l'entends dire ça on pourrait croire que c'est une promesse et moi je n'y crois pas une seconde. Comme quand tu écris que le monde ultra libéral est à terre. Ouais il morfle mais si tu crois qu'on va revenir sur ce modèle ce n'est pas mon cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, lô le gunners a dit :

e vais pas rentrer dans un énième débat en ces temps dramatique mais tenir ce type de d'argumentaire c'est faire l'autruche, comme pour le climat, comme pour le social .... :

" l'ancienne ministre annonce avoir alerté, dès janvier, Edouard Philippe et Emmanuel Macron, de la dangerosité de l'épidémie en Chine.

 

Sans doute, mais ça n'a rien à voir avec le problème des restrictions budgétaires des dernières années dans les hôpitaux.

 

Et puis bon, c'est bien qu'elle dise ça la mère Buzin, mais ça aurait été encore mieux qu'elle mette les pieds dans le plat AVANT.

 

il y a 44 minutes, lô le gunners a dit :

Macron et Phillipe ont vu venir et n'ont rien fait sous prétexte budgétaire quand les chinois se sont précipités pour construire des hôpitaux en 10 jours ;

 

Pareil, rien à voir avec les problèmes budgétaires : là dans la panique c'est robinets ouverts pour l'argent, mais on est en réalité incapables logistiquement de faire ce que les Chinois ont fait, pour plein d'autres raisons.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est maintenant trop tard pour ce dire, ils auraient dû ou pas....

Vous avez tous raisons dans vos impressions et ressentis.

Maintenant le mal est fait et le "vrai" mal est là. Ce qui compte, s'est de prendre soin de vous, de vos proches et de ceux que vous aimez !!

Respect à tout notre corps médical et cela va du "simple" médecin, ambulancier, infirmier(ère)....aux épidémiologistes.

Prenez soins vous les amis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Mumakil a dit :

Il est maintenant trop tard pour ce dire, ils auraient dû ou pas....

Vous avez tous raisons dans vos impressions et ressentis.

Maintenant le mal est fait et le "vrai" mal est là. Ce qui compte, s'est de prendre soin de vous, de vos proches et de ceux que vous aimez !!

Respect à tout notre corps médical et cela va du "simple" médecin, ambulancier, infirmier(ère)....aux épidémiologistes.

Prenez soins vous les amis.

Exactement ! 

 

Je rajouterais juste : Respect aux agriculteurs qui continuent à travailler pour nourrir les populations confinées ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..