Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal
MissArsenal

Actualités

Recommended Posts

En générale, je suis pour laisser les gens faire ce qu'ils veulent mais là... 

 

La drogue, déjà c'est désastreux pour la santé mais bon à la limite ça on s'en fout, l'alcool et la clope c'est pareil. Ce qui est gênant c'est que ça peut rapidement détruire la vie des consommateurs et de leurs entourages. Graciak tu dis que n'importe qui peut se procurer de la drogue aujourd'hui, c'est sans doute vrai, encore faut-il faire la démarche d'aller "contre la loi". Personnellement et je sais que c'est le cas de millions de Français, c'est la loi et uniquement la loi qui m'empêche d'aller me shooter juste pour "tester". Alors oui, quelque part c'est de la répression, mais il faut être honnête, ça marche avec la majorité des français. 

 

Légaliser le cannabis, c'est beau en théorie, mais j'imagine même pas le carnage chez les jeunes et les français ne sachant pas se contrôler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Actuellement c'est illégal. Et ça fait déjà ses effets sur la société.

 

Ce que veut dire Graciak, c'est qu'il n'y aurait pas de réelles différences entre la légaliser et l'interdire. Au contraire, ça risquerais les agressions lors de l'achat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Actuellement c'est illégal. Et ça fait déjà ses effets sur la société.

 

Ce que veut dire Graciak, c'est qu'il n'y aurait pas de réelles différences entre la légaliser et l'interdire. Au contraire, ça risquerais les agressions lors de l'achat.

 

C'est justement ce avec quoi je ne suis pas d'accord. Pour aller se shooter, le français moyen n'a pas juste à se dire "tiens, j'ai envie de me défoncer, je vais aller voir le dealer du coin". C'est un peu plus compliqué que ça. L'interdiction met une barrière dans la tête des gens, et ça empêche des millions de français de seulement penser à commencer la consommation de drogue. Donc non, pour moi l'argument "n'importe quel français peut déjà se droguer" est trop facile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement !

 

 

 

La beuh personnellement j'ai jamais essayé, malheureusement pas dispo en Algérie. Ici il n'y a que du shit. Quand t'as parlé de cannabis j'ai tout de suite pensé à la résine.

 

Après je ne suis pas sûr qu'on puisse parler de ce genre de sujets ici.

 

Bref, tout ça pour dire que la drogue, ou toute substance qui altère votre conscience, c'est mal (m'voyez :ph34r: )!

:mellow:  wallah c'est étonnant, que dieu te guide mon pauvre.

 

Tu veux aider des gens en les autorisant à se détruire le cerveau ou à clamser ? Sans oublier les dégâts que ça peut occasionner chez les autres par rapport à la violence engendré. Prend toi un ou deux rails de coke, prends le volant, tu multiplies par 5 le risque de tuer quelqu'un, par 10 avec de l'alcool en prime. 

 

A partir de là, il n'y a même pas de débat pour moi. Si tu as toujours des doutes, je t'invite à aller ramasser les morceaux d'une gamine de 16 ans éparpillés aux quatre coins de la chaussée après qu'une bande de débiles complètement shootés l'ai envoyé valdingué 50 mètres plus loin percutés la barrière de sécurité et on verra si ton opinion évolue après cela.

 

Je t'épargne les détails et la gueule de celui qui a dû annoncer ça à ses parents, dieu merci ce n'était pas moi. 

 

Si on suit votre raisonnement il faut laisser aux gens la liberté de choisir mais ça s'arrête où au juste ? On a qu'à laisser les pédophiles, les violeurs, les meurtriers exprimer librement leurs actes eux aussi dans ce cas. 

 

Pour ma part, je reste persuadé que la drogue telle qu'elle soit et quelque soit sa forme est un fléau et les fléaux il faut les combattre quoiqu'il en coûte, sans quoi le monde ne serait qu'anarchie et dépravation. Un Game of Thrones des temps modernes en plus obscur, plus sale, plus abjecte. 

 

Et puis regarde les effets que ça a sur la santé mentale de Juanma, rien que ça, ça devrait te mettre la puce à l'oreille. Le mec a réussi à nous sortir il y a deux ou trois ans que Bielsa et l'Athletic pouvait prétendre au titre de champion d'Espagne, si ça c'est pas une preuve que ça lui détruit le cerveau son herbe (à prendre au second degré concernant le dernier paragraphe je précise juste au cas où vu qu'apparemment j'en manque cruellement :) ).

 

Dommage que je puisse pas te foutre un +72

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu veux aider des gens en les autorisant à se détruire le cerveau ou à clamser ? Sans oublier les dégâts que ça peut occasionner chez les autres par rapport à la violence engendré. Prend toi un ou deux rails de coke, prends le volant, tu multiplies par 5 le risque de tuer quelqu'un, par 10 avec de l'alcool en prime. 

 

A partir de là, il n'y a même pas de débat pour moi. Si tu as toujours des doutes, je t'invite à aller ramasser les morceaux d'une gamine de 16 ans éparpillés aux quatre coins de la chaussée après qu'une bande de débiles complètement shootés l'ai envoyé valdingué 50 mètres plus loin percutés la barrière de sécurité et on verra si ton opinion évolue après cela.

 

Je t'épargne les détails et la gueule de celui qui a dû annoncer ça à ses parents, dieu merci ce n'était pas moi. 

 

Si on suit votre raisonnement il faut laisser aux gens la liberté de choisir mais ça s'arrête où au juste ? On a qu'à laisser les pédophiles, les violeurs, les meurtriers exprimer librement leurs actes eux aussi dans ce cas. 

 

Pour ma part, je reste persuadé que la drogue telle qu'elle soit et quelque soit sa forme est un fléau et les fléaux il faut les combattre quoiqu'il en coûte, sans quoi le monde ne serait qu'anarchie et dépravation. Un Game of Thrones des temps modernes en plus obscur, plus sale, plus abjecte.

 

Amen, putain on devrait mettre ce message en tête d'affiche de ce sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu veux aider des gens en les autorisant à se détruire le cerveau ou à clamser ? Sans oublier les dégâts que ça peut occasionner chez les autres par rapport à la violence engendré. Prend toi un ou deux rails de coke, prends le volant, tu multiplies par 5 le risque de tuer quelqu'un, par 10 avec de l'alcool en prime. 

 

A partir de là, il n'y a même pas de débat pour moi. Si tu as toujours des doutes, je t'invite à aller ramasser les morceaux d'une gamine de 16 ans éparpillés aux quatre coins de la chaussée après qu'une bande de débiles complètement shootés l'ai envoyé valdingué 50 mètres plus loin percutés la barrière de sécurité et on verra si ton opinion évolue après cela.

 

Je t'épargne les détails et la gueule de celui qui a dû annoncer ça à ses parents, dieu merci ce n'était pas moi. 

 

Si on suit votre raisonnement il faut laisser aux gens la liberté de choisir mais ça s'arrête où au juste ? On a qu'à laisser les pédophiles, les violeurs, les meurtriers exprimer librement leurs actes eux aussi dans ce cas. 

 

Pour ma part, je reste persuadé que la drogue telle qu'elle soit et quelque soit sa forme est un fléau et les fléaux il faut les combattre quoiqu'il en coûte, sans quoi le monde ne serait qu'anarchie et dépravation. Un Game of Thrones des temps modernes en plus obscur, plus sale, plus abjecte. 

 

Et puis regarde les effets que ça a sur la santé mentale de Juanma, rien que ça, ça devrait te mettre la puce à l'oreille. Le mec a réussi à nous sortir il y a deux ou trois ans que Bielsa et l'Athletic pouvait prétendre au titre de champion d'Espagne, si ça c'est pas une preuve que ça lui détruit le cerveau son herbe (à prendre au second degré concernant le dernier paragraphe je précise juste au cas où vu qu'apparemment j'en manque cruellement :) ).

Mais tu n'as juste rien compris à ce que je voulais dire en fait ?

Déjà, je ne sais pas pourquoi tu me parles de la conduite sous l'effet de drogues quelconques. Bien sûr que c'est répréhensible et que ça doit être interdit mais ça n'a rien à voir avec la prise de drogues en soi.

 

La drogue est un fléau; tu as sans doute raison. Mais le combat que tu choisi, l'interdiction pure et simple, n'est pour moi pas le bon : Je pars du principe, contrairement à Madao(j'y réponds après) que c'est un fléau qu'on ne peut endiguer. Les gens se drogueront autant quel que soit l'interdiction, les stats froides et mortelles le prouvent. Je ne veux pas aider les gens en les autorisant à se détruire et à clamser, je constate qu'ils le feront de toute façon et qu'à partir de là, leur interdire de leur faire ne contribue effectivement qu'à...les aider à se détruire.

 

 

Madao, que réponds-tu au fait que la consommation de cannabis chez les jeunes hollandais est stable depuis des années sous la légalisation, quand elle est en augmentation constante en France avec une répression de folie ?

 

Franchement, dans l'état actuel, la police est plus qu'impuissante et ce n'est pas particulièrement compliqué de trouver pas mal de substances. Je ne connais personne qui à pris de la coke plus de 3fois dans sa vie, pourtant si jamais j'en veux, je sais parfaitement ou aller, par exemple.

L'argument du "c'est illégal donc j'en prends pas", franchement, j'ai du mal à imaginer des gens chez qui ça tienne réellement. Plein de mes amis prennent des substances illégal, et quand ils veulent arrêter(ça arrive), ce n'est pas pour cette raison là, mais pour l'argent, le danger pour la santé, la volonté de lutter contre l'addiction...Mais la peur des flics, jamais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais tu n'as juste rien compris à ce que je voulais dire en fait ?

Déjà, je ne sais pas pourquoi tu me parles de la conduite sous l'effet de drogues quelconques. Bien sûr que c'est répréhensible et que ça doit être interdit mais ça n'a rien à voir avec la prise de drogues en soi.

 

La drogue est un fléau; tu as sans doute raison. Mais le combat que tu choisi, l'interdiction pure et simple, n'est pour moi pas le bon : Je pars du principe, contrairement à Madao(j'y réponds après) que c'est un fléau qu'on ne peut endiguer. Les gens se drogueront autant quel que soit l'interdiction, les stats froides et mortelles le prouvent. Je ne veux pas aider les gens en les autorisant à se détruire et à clamser, je constate qu'ils le feront de toute façon et qu'à partir de là, leur interdire de leur faire ne contribue effectivement qu'à...les aider à se détruire.

 

 

Madao, que réponds-tu au fait que la consommation de cannabis chez les jeunes hollandais est stable depuis des années sous la légalisation, quand elle est en augmentation constante en France avec une répression de folie ?

 

Franchement, dans l'état actuel, la police est plus qu'impuissante et ce n'est pas particulièrement compliqué de trouver pas mal de substances. Je ne connais personne qui à pris de la coke plus de 3fois dans sa vie, pourtant si jamais j'en veux, je sais parfaitement ou aller, par exemple.

L'argument du "c'est illégal donc j'en prends pas", franchement, j'ai du mal à imaginer des gens chez qui ça tienne réellement. Plein de mes amis prennent des substances illégal, et quand ils veulent arrêter(ça arrive), ce n'est pas pour cette raison là, mais pour l'argent, le danger pour la santé, la volonté de lutter contre l'addiction...Mais la peur des flics, jamais.

 

 

Il suffit de regarder l'effet de l'opium sur les sociétés dans le passé, de la cocaïne ou même de l'héroïne qui étaient des médicaments à l'époque, prescris pour tout et n'importe quoi (on donnait de l'héro à des nourrissons pour lutter contre la toux!) c'était un véritable désastre de santé publique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais tu n'as juste rien compris à ce que je voulais dire en fait ?

Déjà, je ne sais pas pourquoi tu me parles de la conduite sous l'effet de drogues quelconques. Bien sûr que c'est répréhensible et que ça doit être interdit mais ça n'a rien à voir avec la prise de drogues en soi.

 

La drogue est un fléau; tu as sans doute raison. Mais le combat que tu choisi, l'interdiction pure et simple, n'est pour moi pas le bon : Je pars du principe, contrairement à Madao(j'y réponds après) que c'est un fléau qu'on ne peut endiguer. Les gens se drogueront autant quel que soit l'interdiction, les stats froides et mortelles le prouvent. Je ne veux pas aider les gens en les autorisant à se détruire et à clamser, je constate qu'ils le feront de toute façon et qu'à partir de là, leur interdire de leur faire ne contribue effectivement qu'à...les aider à se détruire.

 

 

Madao, que réponds-tu au fait que la consommation de cannabis chez les jeunes hollandais est stable depuis des années sous la légalisation, quand elle est en augmentation constante en France avec une répression de folie ?

 

Franchement, dans l'état actuel, la police est plus qu'impuissante et ce n'est pas particulièrement compliqué de trouver pas mal de substances. Je ne connais personne qui à pris de la coke plus de 3fois dans sa vie, pourtant si jamais j'en veux, je sais parfaitement ou aller, par exemple.

L'argument du "c'est illégal donc j'en prends pas", franchement, j'ai du mal à imaginer des gens chez qui ça tienne réellement. Plein de mes amis prennent des substances illégal, et quand ils veulent arrêter(ça arrive), ce n'est pas pour cette raison là, mais pour l'argent, le danger pour la santé, la volonté de lutter contre l'addiction...Mais la peur des flics, jamais.

 

Non mais même avant de parler de police, la loi interdisant la consommation de drogue, la majorité des français ne se posent même pas la question, ils ne consomment pas. Au final, même si tu me dis que la consommation est en hausse malgré cette répression, elle n'en reste pas moins très basse. Personnellement à part à la télé et dans des soirées que je compte sur les doigts d'une main, je ne vois pas d'attrait exceptionnel des français envers la drogue. L'alcool oui, la cigarette oui, la drogue clairement non. C'est pour ça que ça me paraît osé de dire qu'interdire la drogue ne sert à rien parce que tout le monde en consomme déjà ou peut en consommer. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais tu n'as juste rien compris à ce que je voulais dire en fait ?

Déjà, je ne sais pas pourquoi tu me parles de la conduite sous l'effet de drogues quelconques. Bien sûr que c'est répréhensible et que ça doit être interdit mais ça n'a rien à voir avec la prise de drogues en soi.

 

La drogue est un fléau; tu as sans doute raison. Mais le combat que tu choisi, l'interdiction pure et simple, n'est pour moi pas le bon : Je pars du principe, contrairement à Madao(j'y réponds après) que c'est un fléau qu'on ne peut endiguer. Les gens se drogueront autant quel que soit l'interdiction, les stats froides et mortelles le prouvent. Je ne veux pas aider les gens en les autorisant à se détruire et à clamser, je constate qu'ils le feront de toute façon et qu'à partir de là, leur interdire de leur faire ne contribue effectivement qu'à...les aider à se détruire.

 

 

Madao, que réponds-tu au fait que la consommation de cannabis chez les jeunes hollandais est stable depuis des années sous la légalisation, quand elle est en augmentation constante en France avec une répression de folie ?

 

Franchement, dans l'état actuel, la police est plus qu'impuissante et ce n'est pas particulièrement compliqué de trouver pas mal de substances. Je ne connais personne qui à pris de la coke plus de 3fois dans sa vie, pourtant si jamais j'en veux, je sais parfaitement ou aller, par exemple.

L'argument du "c'est illégal donc j'en prends pas", franchement, j'ai du mal à imaginer des gens chez qui ça tienne réellement. Plein de mes amis prennent des substances illégal, et quand ils veulent arrêter(ça arrive), ce n'est pas pour cette raison là, mais pour l'argent, le danger pour la santé, la volonté de lutter contre l'addiction...Mais la peur des flics, jamais.

 

J'ai très bien compris où tu voulais en venir. Laisse moi t'expliquer plus précisément mon point de vue sur la question.

 

Légaliser la drogue c'est accepter l’inacceptable et renoncer à l'éthique. Ce serait un aveu d'impuissance incroyable et cela encouragerait les gens à se laisser davantage tenter et à "aller plus loin". Ce que j'entends par là, pour le comprendre il faut mettre de côté notre petite vie perso égoïste et penser aux générations futures. On légalise la drogue sous une forme particulière, étape suivante on légalise toutes les drogues et l'étape d'après ce sera quoi ? Non parce qu'à partir du moment où tu commences à mettre le doigt dans l'engrenage tu dis tchao à ton bras pour de bon.

 

L'être humain en veut toujours plus et si on lui laisse trop de liberté, il en voudra encore davantage, jusqu'à arriver au point de rupture. Parce que comme tu le soulignes une grande partie de la population aime braver l'interdit, or si la drogue ne l'est plus, il faudra bien que ces gens trouvent quelque chose d'autre à ne pas respecter. Evidemment ça prendra des années avant de se manifester, mais ça finira par arriver. Voilà pourquoi notre société est bâti sur des principes et qu'il faut s'y tenir à tout prix. On peut évoluer et adapter les lois pour des choses qui ne sont plus en phase avec notre temps, mais le cas de la drogue demeura toujours un fléau à combattre pour l'homme à partir du moment où sa vie est directement menacé au sens propre.

 

Je vais prendre un exemple qui n'a strictement rien à voir mais pour le quel le principe de fonctionnement est exactement le même dans le fond. En mars 1938 l'Allemagne d'Adolf Hitler annexe l'Autriche. Cet épisode est plus communément connu sous l'appellation de l'Anschluss et donne naissance au IIIème Reich. L'Europe gronde, mais dans un soucis d'éviter un conflit, elle cède. Quelques mois plus-tard l'Allemagne, voyant qu'elle ne rencontre aucune opposition ferme, annexe la région des Sudètes en Tchécoslovaquie, une région minoritairement peuplée par des allemands. L'Europe gronde, mais à nouveau elle cède. 1er septembre 1939, l'Allemagne envahit la Pologne sans aucune déclaration de guerre manifeste. Les autres grandes puissances européennes comprennent alors qu'elle a été leur erreur et déclarent la guerre à l'Allemagne, mais il est déjà trop tard, le mal est fait. Il est fait depuis plus d'un an déjà, lorsque l'Europe a céder au premier caprice d'Hitler, acceptant impuissante à l'annexion de l'Autriche par la Wehrmacht. La suite on la connait.

 

Je reste intimement convaincu qu'il faut traiter le mal à la racine et non le laisser prospérer jusqu'à ce qu'il soit trop tard. La drogue sous toutes ses formes, c'est le mal. Si on légalise le cannabis un jour, on finira par légaliser le reste. Puis les gens étant assoiffés de leur précieuse liberté, il faudra légaliser autre chose et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il soit trop tard pour faire machine arrière. L'être humain fonctionne ainsi, c'est irréfutable. Des exemples on en a des tas à travers l'histoire. Je ne pense qu'en France on est à se plaindre de nos libertés qui sont très nombreuses et très profondes par rapport à bien d'autres états dans le monde.

 

Alors désolé pour le cour d'Histoire (je suis un passionné vous l'aurez compris), ça n'était pas le but et certains me diront que ça n'a strictement rien de comparable, pourtant ça a tout à voir. Il faudra peut-être des décennies avant de s'en rendre compte, mais si on cède aux exigences de chacun, on court droit à notre perte. La fermeté, sans qu'elle soit excessive, ça a du bon également, c'est ce qui fait de nous des êtres civilisés. Si on nous enlève ça, on est plus rien. Il suffit d'une brèche pour que le mal s'engouffre et c'est fini, comme une plaie qui s'infecte avant de se propager à travers l'intégralité d'un organisme. 

 

C'est comme avec les gosses, on commence par céder une fois à un petit caprice, puis deux fois, puis trois fois. Puis le gamin comprend très vite où est la faille et il va essayer toujours d'en demander plus et plus le parent cédera pour avoir la paix (c'est-à-dire choisir l'option de facilité), plus il en demandera et une fois arrivée à l'âge adulte, si le bonhomme n'a pas eu de déclic ou n'a pas été aidé par quelqu'un, selon son évolution, son caractère, son parcours et des tas d'autres caractéristiques à prendre en compte c'est vrai, ça fini par donner un voyous dans le meilleur des cas, un détraqué sans limite dans le pire des cas. 

 

Et bien là on est exactement dans le même cas. On peut choisir la solution de facilité en légalisant la drogue parce que ceci, parce que cela (oui les arguments c'est comme les excuses on en a tous plein en stock) ou alors rester droit dans ses bottes et continuer à se battre contre cette plaie et peu importe que ce soit indéfiniment. Le meurtre et le viol, deux autres fléaux majeurs, ça existe depuis toujours et ça existera toujours. Est-ce qu'on doit se résoudre à arrêter de les combattre également ? La drogue a beau être un bon degré en dessous des deux autres en terme de "gravité", elle n'en reste pas moins un parasite à la vie et les parasites on les combat.

 

Ma vision des choses est peut-être pas évidente à cerner pour bon nombre d'entre vous, mais j'ai une ligne de conduite et je m'y tiendrais toujours. Je ne prétend pas que c'est la meilleure et je n'oblige personne à l'adopter, mais en ce qui me concerne, voilà mon ressenti sur la question et je pense que si la majorité des gens se posaient les bonnes questions et pensaient davantage aux autres et plus particulièrement aux générations futures, au lieu de penser égoïstement à leur petite personne, notre monde serait milles fois plus agréable à vivre et nos gouvernements n'auraient pas à nous pondre des lois totalement stupides sur le coup de la précipitation pour endiguer des pseudos problèmes qui n'en sont que pour une minorité, mais ceci est un tout autre débat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé Fly mais ton point godwin+ton baratin sur "les hommes" et "la société", "le mal"...Ca ne me donne pas envie de répondre. Sans agressivité, je n'aime déjà pas beaucoup débattre avec toi sur le foot, alors sur ces sujets... On raisonne trop différemment pour que le débat m'intéresse.

 

Les autres, je répondrais demain ou après-demain; je suis pas encore couché donc ça n'aide pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le "si on légalise le cannabis un jour on finira par légaliser le reste" c'est le "si on légalise le mariage homosexuel on finira par légaliser l'inceste et le mariage avec les animaux"... On peut aussi prendre le raisonnement inverse et revenir aux valeurs des américains dans les années 30 pour qui l'alcool c'était déjà trop, le "Mal" comme tu dis. D'ailleurs en tant que passionné d'histoire j'aimerais bien que tu me donnes ces "preuves irréfutables" qu'une dérive en entraîne une autre parce qu'à ce que je sache ils s'enfilent pas un verre d'absynthe à chaque repas depuis la légalisation du vin. Parce qu'excuse-moi mais la 2nde Guerre Mondiale c'est un peu plus complexe que les Allemands qui avaient un besoin très humain de braver l'interdit de tuer des millions de gens...

 

Les brèches existent déjà, le tabac est une drogue au sens strict, même plus dangereuse que le cannabis selon de nombreuses études et pourtant il me semble qu'on est pas tombés dans la décadence la plus absolue malgré son autorisation. C'est très arbitraire de choisir les substances autorisées ou non finalement.

Je sais pas si tu te rends compte de toutes les régulations existantes. A te lire on a l'impression que si on enlevait une de ces barrières, tout le système s'effondrerait comme un château de cartes alors que des milliers de changements dans les régulations ont lieu chaque année sans même que tu t'en aperçoives. Il y a un juste milieu à trouver, sans forcément tomber dans le contrôle absolu ou l'autorisation totale.

 

En l'occurence, la légalisation du cannabis a déjà prouvé son efficacité partout où elle a été adopté. Je ne pense pas que ce soit égoïste de la considérer, personnellement je ne suis pas un consommateur régulier et tu trouveras de nombreux penseurs, politiques, sociologues, économistes qui te montreront tous les avantages pour la société dans son ensemble. D'ailleurs c'est drôle mais ta dernière phrase "nos gouvernements n'auraient pas à nous pondre des lois totalement stupides sur le coup de la précipitation pour endiguer des pseudos problèmes qui n'en sont que pour une minorité, mais ceci est un tout autre débat." prend un tout autre sens pour moi... La loi stupide ce n'est pas plutôt de chercher à interdire à tout prix le cannabis ? On sait que la régulation est quasi impossible et je trouve que Madao tu sous-estimes un peu la situation, n'importe quelle personne voulant acheter du cannabis sait où se fournir. Bien sûr que l'interdiction dissuade beaucoup de personnes mais tu fais passer ça pour un phénomène limité alors que je pense pas que la consommation soit si basse que ça (1 jeune sur 2 en France a déjà fumé un joint). 

 

Personnellement je rejoins pas Graciak sur l'héroïne ou la cocaïne qui sont bien plus dangereuses mais pour ce qui est du cannabis c'est pas à écarter sans y réfléchir non plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il suffit de regarder l'effet de l'opium sur les sociétés dans le passé, de la cocaïne ou même de l'héroïne qui étaient des médicaments à l'époque, prescris pour tout et n'importe quoi (on donnait de l'héro à des nourrissons pour lutter contre la toux!) c'était un véritable désastre de santé publique.

Enfin je te parles d'une légalisation contrôlée, pas de filer de l'héro aux gamins non plus lol. Je ne comprends pas trop ta réponse. L'héroïne et la cocaïne, légales ou pas, resteraient des drogues minoritaires diabolisés à juste titre, d'autant plus si l'argent dépensé en répression inutile(parce que c'est aussi ça la question : A quoi sert tout ce temps perdu et cet argent investi, pour le moment, si la consommation continue d'augmenter ? Quel est le but ? Vous pensez que c'est la seule solution d'endiguement possible et qu'elle augmenterait plus encore si on les légalisait ?)

 

Il y à déjà une répression morale naturelle envers les drogues dures qui empêcherait très clairement la propagation de leur consommation, même si elles se trouvaient au supermarché du coin. Franchement, qui à besoin que l'héroïne soit interdit pour voir les ravages qu'elle crée ?

 

Autre point dont je n'ai pas parlé :Il y à aujourd'hui un nombre de nouvelles drogues de synthèse produite par jour qui est assez affolant. Or, ces drogues sont légales pour la simple et bonne raison qu'elles sont des dérivés moléculaires de LSD ou autre, mais n'en sont pas formellement et donc ne tombent pas sous le coup de la loi l'interdisant. Plein de gens commandent donc en toute légitimité ces drogues nouvelles et légales sur lesquels on à aucun test clinique; personne ne connaît leur dangerosité réelle et le risque sanitaire devient énorme. Si j'avais un fils amateur de kétamine, je serais plus rassuré qu'il en prenne plutôt qu'une saloperie dont je ne connais pas les effets, sous le seul prétexte qu'elle est légal.

 

Encore une preuve pour moi qu'on ne peut pas lutter contre la consommation, et que la répression pratiquée empêche de responsabiliser davantage les consommateurs, ce qui rend finalement leur pratique plus dangereuse encore.

 

Madao :Regarde les conséquences de la prohibition sur la consommation par exemple :

"Mais les Américains ont continué de boire —et en grande quantité. Les taux d'alcoolisme ont grimpé en flèche dans les années 1920; selon les calculs des compagnies d'assurance, l'augmentation fut de plus de 300%. Les bars clandestins (ou «speakeasies») ne tardèrent pas à ouvrir leurs portes; à la fin de la décennie, il y en avait 30.000 dans la seule ville de New York. Les gangs des rues bâtirent des empires fondés sur la contrebande, le vol et l'élaboration d'alcool clandestin. Ce rejet catégorique et généralisé prit de cours ceux qui pensaient sincèrement (et naïvement) pouvoir conduire leur pays sur le chemin de la vertu.

"

http://www.slate.fr/story/18199/prohibition-quand-le-gouvernement-americain-empoisonnait-les-buveurs-dalcool

 

Le reste de l'article est d'ailleurs intéressant :Tu peux penser que ça ne concerne que l'alcool, mais la toxicité supérieure d'un produit, si elle n'est pas voulue par le gouvernement, c'est une réalité quotidienne pour les accros  qui vont choper leur héro coupé à toutes les saloperies possible. Conséquence directe de l'interdiction, qui laisse donc la distribution aux marchés noirs peu scrupuleux de la qualité des produits.

 

Au contraire, il me semble qu'en France la consommation d'alcool est en baisse depuis des années, merci la prévention, alors qu'elle est tout à fait légal. La consommation de cannabis, interdit, augmente; là ou il est légalisé, elle n'augmente pas.

D'ailleurs je ne comprends pas ta distinction. L'alcool et le tabac sont des drogues(et je dirais même une drogue dure pour l'alcool), de même que plein de médocs qu'on utilise.

 

Et c'est très loin de concerner des minorités. Chez les 15-64ans(je pense que le chiffre est encore plus élevé chez disons les 20-40ans, j'avais vu d'autres chiffres mais je ne les ai plus sous la main),  3personnes sur 10 ont déjà fumé un joint. C'est relativement beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin je te parles d'une légalisation contrôlée, pas de filer de l'héro aux gamins non plus lol. Je ne comprends pas trop ta réponse. L'héroïne et la cocaïne, légales ou pas, resteraient des drogues minoritaires diabolisés à juste titre, d'autant plus si l'argent dépensé en répression inutile(parce que c'est aussi ça la question : A quoi sert tout ce temps perdu et cet argent investi, pour le moment, si la consommation continue d'augmenter ? Quel est le but ? Vous pensez que c'est la seule solution d'endiguement possible et qu'elle augmenterait plus encore si on les légalisait ?)

 

Il y à déjà une répression morale naturelle envers les drogues dures qui empêcherait très clairement la propagation de leur consommation, même si elles se trouvaient au supermarché du coin. Franchement, qui à besoin que l'héroïne soit interdit pour voir les ravages qu'elle crée ?

 

Autre point dont je n'ai pas parlé :Il y à aujourd'hui un nombre de nouvelles drogues de synthèse produite par jour qui est assez affolant. Or, ces drogues sont légales pour la simple et bonne raison qu'elles sont des dérivés moléculaires de LSD ou autre, mais n'en sont pas formellement et donc ne tombent pas sous le coup de la loi l'interdisant. Plein de gens commandent donc en toute légitimité ces drogues nouvelles et légales sur lesquels on à aucun test clinique; personne ne connaît leur dangerosité réelle et le risque sanitaire devient énorme. Si j'avais un fils amateur de kétamine, je serais plus rassuré qu'il en prenne plutôt qu'une saloperie dont je ne connais pas les effets, sous le seul prétexte qu'elle est légal.

 

Encore une preuve pour moi qu'on ne peut pas lutter contre la consommation, et que la répression pratiquée empêche de responsabiliser davantage les consommateurs, ce qui rend finalement leur pratique plus dangereuse encore.

 

Madao :Regarde les conséquences de la prohibition sur la consommation par exemple :

"Mais les Américains ont continué de boire —et en grande quantité. Les taux d'alcoolisme ont grimpé en flèche dans les années 1920; selon les calculs des compagnies d'assurance, l'augmentation fut de plus de 300%. Les bars clandestins (ou «speakeasies») ne tardèrent pas à ouvrir leurs portes; à la fin de la décennie, il y en avait 30.000 dans la seule ville de New York. Les gangs des rues bâtirent des empires fondés sur la contrebande, le vol et l'élaboration d'alcool clandestin. Ce rejet catégorique et généralisé prit de cours ceux qui pensaient sincèrement (et naïvement) pouvoir conduire leur pays sur le chemin de la vertu.

"

http://www.slate.fr/story/18199/prohibition-quand-le-gouvernement-americain-empoisonnait-les-buveurs-dalcool

 

Le reste de l'article est d'ailleurs intéressant :Tu peux penser que ça ne concerne que l'alcool, mais la toxicité supérieure d'un produit, si elle n'est pas voulue par le gouvernement, c'est une réalité quotidienne pour les accros  qui vont choper leur héro coupé à toutes les saloperies possible. Conséquence directe de l'interdiction, qui laisse donc la distribution aux marchés noirs peu scrupuleux de la qualité des produits.

 

Au contraire, il me semble qu'en France la consommation d'alcool est en baisse depuis des années, merci la prévention, alors qu'elle est tout à fait légal. La consommation de cannabis, interdit, augmente; là ou il est légalisé, elle n'augmente pas.

D'ailleurs je ne comprends pas ta distinction. L'alcool et le tabac sont des drogues(et je dirais même une drogue dure pour l'alcool), de même que plein de médocs qu'on utilise.

 

Et c'est très loin de concerner des minorités. Chez les 15-64ans(je pense que le chiffre est encore plus élevé chez disons les 20-40ans, j'avais vu d'autres chiffres mais je ne les ai plus sous la main),  3personnes sur 10 ont déjà fumé un joint. C'est relativement beaucoup.

 

Je comprend ton point de vue et effectivement le parallèle avec la prohibition est cohérent mais je ne cesse de penser que tu surcôtes l'intérêt des Français pour ces drogues. 3 personnes sur 10 ont déjà fumé un joint, ok... mais la majorité ont fumé juste une fois pour tester, ce chiffre ne veut rien dire pour moi. Légaliser les drogues, ça revient à les faire découvrir, sur du moyen voir du long terme, à ces millions de français qui n'ont jamais ressenti le besoin de franchir le cap. Pour moi, le jeu n'en vaut pas la chandelle. Les Hommes sont trop cons pour consommer "modérément", leur donner un deuxième moyen de destruction (après l'alcool), ce serait suicidaire et incompréhensible. On n'est pas dans le cas de la prohibition, les drogues concernent infiniment moins de gens que l'alcool.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La comparaison avec la prohibition ne tient pas, tout simplement parce que l'alcool était déjà culturellement bien installé chez les américains, et que l'interdiction s'est faite de manière trop brusque.

Rien à voir avec le cannabis qui n'est pas du tout dans nos cultures.

 

"Enfin je te parles d'une légalisation contrôlée, pas de filer de l'héro aux gamins non plus lol. Je ne comprends pas trop ta réponse. L'héroïne et la cocaïne, légales ou pas, resteraient des drogues minoritaires diabolisés à juste titre, d'autant plus si l'argent dépensé en répression inutile(parce que c'est aussi ça la question : A quoi sert tout ce temps perdu et cet argent investi, pour le moment, si la consommation continue d'augmenter ? Quel est le but ? Vous pensez que c'est la seule solution d'endiguement possible et qu'elle augmenterait plus encore si on les légalisait ?)"

 

La réponse c'est que l'opium a mis à mal des sociétés et provoquer plusieurs guerres d'ailleurs. (renseigne toi sur l'opium au XVI et XVIIe siècle).

 

"Il y à déjà une répression morale naturelle envers les drogues dures qui empêcherait très clairement la propagation de leur consommation, même si elles se trouvaient au supermarché du coin. Franchement, qui à besoin que l'héroïne soit interdit pour voir les ravages qu'elle crée ?"

 

La répression morale naturelle n'existe pas. Tout est une question de culture.

Par exemple, tu vas dans des pays musulmans, il est impensable, pour une grande partie de la population, de boire de l'alcool. Tu n'en trouves pas au supermarché du coin, et mine de rien, ça fait une grosse différence (même si avec la mondialisation, ça change petit à petit).

Si on prend le raisonnement inverse, si on venait à légaliser des drogues dures, elles seraient banalisées, et deviendraient du coup moralement acceptables à terme!

 
On voit tous les ravages de l'alcool et du tabac autour de nous. est-ce que ça empêche les gens autour de nous de fumer un paquet par jour, ou à se mettre des grosses caisses en soirée de manière dangereuse? Je ne crois pas.  ^^
 
 
"Autre point dont je n'ai pas parlé :Il y à aujourd'hui un nombre de nouvelles drogues de synthèse produite par jour qui est assez affolant. Or, ces drogues sont légales pour la simple et bonne raison qu'elles sont des dérivés moléculaires de LSD ou autre, mais n'en sont pas formellement et donc ne tombent pas sous le coup de la loi l'interdisant. Plein de gens commandent donc en toute légitimité ces drogues nouvelles et légales sur lesquels on à aucun test clinique; personne ne connaît leur dangerosité réelle et le risque sanitaire devient énorme. Si j'avais un fils amateur de kétamine, je serais plus rassuré qu'il en prenne plutôt qu'une saloperie dont je ne connais pas les effets, sous le seul prétexte qu'elle est légal."
 
Et tu crois sincèrement que la légalisation y changerait quelque chose???
l'être humain est comme ça, il veut toujours aller plus loin!
 
Concernant le cannabis exclusivement, il faut faire la distinction entre le nombre de français ayant déjà essayé le cannabis, et ceux qui en consomment de manière régulière.
Aussi, il existe un flou et un laxisme concernant la répression vis à vis de la weed en France, qui ne freine plus les gens à en consommer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.latribune.fr/bourse/les-marches-europeens-s-enfoncent-dans-le-rouge-500055.html

http://www.latribune.fr/bourse/krach-boursier-le-nasdaq-s-effondre-a-son-tour-500083.html

 

nouveau crash boursier suite à la Chine , moins 8% à Paris, c'est la panique chez nos "amis" les traders ...

"C'est le bain de sang", commente Xavier de Villepion,

"ici ça court le Marathon de Paris" via un SMS d'un ami :clapclap:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

la bourse chinoise vient de perdre 40% depuis le mois de juin

paris et wall street encore à la baisse

 

la récession arrive après 2008 ... le fond approche

La fin des temps est proche ! Cachons-nous dans nos abris anti-nucléaire et achetez des salades de fruits en conserves en masse mes amis !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne savais pas trop ou poster ça donc je met ça ici. Est ce que quelqu'un saurait ou je peux trouver un lien pour revoir J+1 en replay (hors site canal) ou un lien torrent pour le télécharger.
J'ai beau chercher je ne trouve pas

Cordialement :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.latribune.fr/economie/france/le-cout-des-retraites-devrait-fortement-baisser-en-france-d-ici-a-2060-500786.html

de 2025 à 2040, "par rapport aux générations plus anciennes, les nouvelles générations auront eu des carrières plus fragmentées et ainsi acquis moins de droits à la retraite".

 

cool , foutre 25% de jeunes au chômage continuellement pour faire du calcul; génération sacrifiée !

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..