Jump to content

Dear Gooners, to support the forum, thanks to disable your ad blocker

Gunners FRANCE, la référence francophone d'Arsenal
cyril

Football leaks

Recommended Posts

il y a 30 minutes, MenthePoivrée a dit :

Infantino déclare viré les joueurs internationaux des clubs participants a la SuperLeague si ca devait arriver.


Sur la question des internationaux, les clubs de Super League vont laisser leurs joueurs aller en sélection.

Donc, sur ce genre de sanctions, l'UEFA sera toute seule (et donc ne pourra absolument rien faire) vu que les fédérations ne se passeront pas de leurs joueurs en Super League.

 

Au final, vu sous tous les angles possibles, personne ne peut empêcher quoi que ce soit. À part en se pliant encore plus aux exigences des gros clubs, en terme de réformes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et d'un point de vu sportif?

 

Ca va à l'encontre de mes valeurs et tout mais sportivement ce serait incroyable, des matchs de fou tous les we avec les meilleurs joueurs mondiaux, tu pourrais faire le système NBA pour equilibrer chaque année.

D'un côté tu signes la fin du football europeen et de l'autre tu rentres dansa dimension total spectacle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement je ne suis pas très fan perso, tu perdrais la saveur de voir certaines rencontre de façon ponctuelle en CL. Si tu voulais copier sur la NBA, faudrait le faire à fond avec plusieurs clubs, une saison régulière et des play-off, mais ça me paraît assez irréalisable. Je sais pas si tu te souviens, mais perso j'avais fait une overdose de Barca-Real à l'époque ou il s'étaient rencontrés en championnat, en quart de CL et en Coupe du roi.

Edited by Kampberg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que ce serait génial ; le pouvoir de reléguer les petits au rang de petit, les grands au rang de grands, et de pouvoir mouler ça dans le marbre. Le futur sera le présent et le passé, et sera immuable. Les clubs bénéficiant d'une histoire seront grands à jamais et les clubs n'ayant pas eu cette chance ne pourront plus jamais y rentrer, dans cette histoire.

 

Ne plus permettre aux petits clubs de créer l'exploit, de venir titiller la hiérarchie. Plus de Leicester. Plus de Montpellier. Plus d'outsiders, plus de crédit accordés aux clubs historiques devenus secondaires.

 

Et puis plus de C1, plus de rencontres de prestige. La saveur deviendra normalité, les matchs nationaux deviendront invisibles. Seul l'international primera. Plus aucune identité territoriale, plus de derbys ou très peu, plus de badinage entre supporters locaux.

 

Aaah, que ce sera bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Jack_Wilchevre C'est la mort du football européen très clairement, et en tant que spectateur ça donne pas vraiment envie, malgré les chocs qu'il y aura chaque semaine. 

Mais les Perez, Bartomeu, Agnelli, Kroenke, Glazer, etc, n'ont pas les mêmes considérations que nous envers l'essence du football.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Ash a dit :

Et d'un point de vu sportif?

 

Ca va à l'encontre de mes valeurs et tout mais sportivement ce serait incroyable, des matchs de fou tous les we avec les meilleurs joueurs mondiaux, tu pourrais faire le système NBA pour equilibrer chaque année.

D'un côté tu signes la fin du football europeen et de l'autre tu rentres dansa dimension total spectacle

 

Ca fait un peu penser au système des play-off qu'on a instaurer en Belgique pour avoir plusieurs rencontres entre clubs du top 6 et sincèrement, la première année ce sera peut-être cool mais à force c'est juste la mort du foot. Je précise quand même que je suis pas fan de NBA donc on aura surement pas la même vision. 

En plus de ça je crois que personne a relevé mais les clubs seraient propriétaire de la compétition ? ça n'a aucun sens éthique, on a déjà des problèmes quand des dirigeants de clubs siègent aux assemblées mais carrément des clubs. Ça renforce encore un peu l'impression que les clubs cherchent à fermer leur comité de peur de perdre leur place avec les nouveaux investisseurs. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Jack_Wilchevre a dit :

Que ce serait génial ; le pouvoir de reléguer les petits au rang de petit, les grands au rang de grands, et de pouvoir mouler ça dans le marbre. Le futur sera le présent et le passé, et sera immuable. Les clubs bénéficiant d'une histoire seront grands à jamais et les clubs n'ayant pas eu cette chance ne pourront plus jamais y rentrer, dans cette histoire.

 

Ne plus permettre aux petits clubs de créer l'exploit, de venir titiller la hiérarchie. Plus de Leicester. Plus de Montpellier. Plus d'outsiders, plus de crédit accordés aux clubs historiques devenus secondaires.

 

Et puis plus de C1, plus de rencontres de prestige. La saveur deviendra normalité, les matchs nationaux deviendront invisibles. Seul l'international primera. Plus aucune identité territoriale, plus de derbys ou très peu, plus de badinage entre supporters locaux.

 

Aaah, que ce sera bien.

 

La C1vis à vis de l'ancienne compétition favorise déjà les gros clubs mais oui, tu as raison, ce serait encore pire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Jack_Wilchevre a dit :

Que ce serait génial ; le pouvoir de reléguer les petits au rang de petit, les grands au rang de grands, et de pouvoir mouler ça dans le marbre. Le futur sera le présent et le passé, et sera immuable. Les clubs bénéficiant d'une histoire seront grands à jamais et les clubs n'ayant pas eu cette chance ne pourront plus jamais y rentrer, dans cette histoire.

 

Ne plus permettre aux petits clubs de créer l'exploit, de venir titiller la hiérarchie. Plus de Leicester. Plus de Montpellier. Plus d'outsiders, plus de crédit accordés aux clubs historiques devenus secondaires.

 

Et puis plus de C1, plus de rencontres de prestige. La saveur deviendra normalité, les matchs nationaux deviendront invisibles. Seul l'international primera. Plus aucune identité territoriale, plus de derbys ou très peu, plus de badinage entre supporters locaux.

 

Aaah, que ce sera bien.

 

Attention je dis bien que ça va à l'encontre de ce que je souhaite. J'émets juste une hypothèse dans laquelle on peut imaginer que quasi tous les meilleurs joueurs seraient réunis dans ses 20 équipes, que probablement tous les meilleurs entraîneurs aussi et que comme la ligue est fermé tu pourrais avoir des prises de risques énormes donc peut être l'accélération de la révolution tactique du football puisque chaque entraineur pourrait aller au bout de ses idées sans se poser la question de sa place en championnat, si tu sors du romantisme du sport, tu aurais la quintessence du foot dans cette ligue

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une façon très optimiste de voir les choses et que j'aimerais partager, mais je doute que quelque chose chose puisque le système économique sera le même et que les titres auront davantage de valeur. Donc les résultats auront tout autant d'importance voire plus. Donc peut-être moins de prise de risque.

 

Tout dépendra de la vision des entraineurs de toute manière, comme actuellement. T'auras peut-être des Ian Holloway / Zdenek Zeman  qui voudront jouer pour le romantisme du football, et des Pablo Correa / José Mourinho qui ne joueront que pour le résultat.

 

J'ai beaucoup de mal à imaginer tout ça sous un bon oeil, je n'y vois d'ailleurs rien de positif. Le jour où ça arrivera, je ne sais pas du tout comment je réagirai mais ça m'attristera énormément pour mon sport.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/11/2018 à 11:35, Ash a dit :

 

Attention je dis bien que ça va à l'encontre de ce que je souhaite. J'émets juste une hypothèse dans laquelle on peut imaginer que quasi tous les meilleurs joueurs seraient réunis dans ses 20 équipes, que probablement tous les meilleurs entraîneurs aussi et que comme la ligue est fermé tu pourrais avoir des prises de risques énormes donc peut être l'accélération de la révolution tactique du football puisque chaque entraineur pourrait aller au bout de ses idées sans se poser la question de sa place en championnat, si tu sors du romantisme du sport, tu aurais la quintessence du foot dans cette ligue

 

Non : la quintessence du foot-spectacle, ce qui est différent. La peur de perdre, de ne pas être qualifié pour la C1 alors que c'était un objectif, la peur d'être relégué en fin de saison, ça fait aussi partie de la dimension dramatique des matchs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, PierU a dit :

 

Non : la quintessence du foot-spectacle, ce qui est différent. La peur de perdre, de ne pas être qualifié pour la C1 alors que c'était un objectif, la peur d'être relégué en fin de saison, ça fait aussi partie de la dimension dramatique des matchs.

 

Oui bien sûr c'était ce que je sous-entendais, aujourd'hui on est dans un systeme où ne pas perdre est plus importat que gagner, c'est normal de garer le bus, de défendre à 11.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais pas si je dois vous conseillez ou déconseillez les émissions de l'After Foot sur RMC de mardi, mercredi et jeudi ya pas mal de n'importe quoi surtout de la part de Riolo qui comme vous vous en doutez a protégé son club ainsi que Platini jusqu'à en etre ridicule mais les autres intervenants ont été plutoto bon donc:

 

https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/podcast/l-after-foot/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de finir l'émission de mardi. J'ai du mal à voir ce qui choque dans ce qu'il dit. Je trouve qu'il n'a pas tord dans son analyse, il dit que la discrimination ethnique qui est fait est mauvaise. Mais pour la combattre, il faut changer la formation en France (d'ailleurs en Angleterre c'est encore plus flagrant selon moi btw) en poussant les jeunes à plus réfléchir sur le jeu et moins valoriser le physique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Cosmo a dit :

Je viens de finir l'émission de mardi. J'ai du mal à voir ce qui choque dans ce qu'il dit. Je trouve qu'il n'a pas tord dans son analyse, il dit que la discrimination ethnique qui est fait est mauvaise. Mais pour la combattre, il faut changer la formation en France (d'ailleurs en Angleterre c'est encore plus flagrant selon moi btw) en poussant les jeunes à plus réfléchir sur le jeu et moins valoriser le physique.

 

T'as raison l'émission de mardi etait plutot bonne et juste a une chose pres qui est énorme c'est que ces fiches ne sont pas que pour la province (comme ils l'ont dit dans l'émission) mais aussi pour l'ile de france (cela a été révélé hier) ce qui démonte sa theorie pour protéger l'etat major du PSG... après dans l'explication il a raison faut arreter avec les clichés et apprendre aux jeunes de travailler leurs point faible et que la base soit la technique et la compréhension du jeu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ramos dopé. L'UEFA a masqué la tricherie et laissée faire.

 

A partir de là j'imagine facilement l'UEFA qui dit au arbitre de favoriser le Real Madrid en LDC comme depuis plusieurs années (suffit de voir les matchs contre le Bayern, dès que ça devient compliqué l'arbitre agit).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Kroos_39 a dit :

Ramos dopé. L'UEFA a masqué la tricherie et laissée faire.

 

A partir de là j'imagine facilement l'UEFA qui dit au arbitre de favoriser le Real Madrid en LDC comme depuis plusieurs années (suffit de voir les matchs contre le Bayern, dès que ça devient compliqué l'arbitre agit).

 

Pas forcément. Protéger un joueur d'un club majeur c'est dans l'intérêt de l'UEFA pour préserver l'image de marque de sa compétition reine. Privilégier le Real par rapport au Bayern on ne voit pas forcément pourquoi. Je ne dis pas que ce n'est pas le cas, mais que les deux choses n'ont pas grand chose à voir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nasri, Sakho et autres se mangent les boules...

 

Serieux toutes ces choses qui sortent sur le football ca degoute, je crois que d'ici quelques années je vais arreter de suivre ce sport, ca n'a plus aucun sens... d'ailleurs je vous conseille l'after foot de mercredi ou jeudi avec Molina sur son nouveau livre la mano negra ca fait très peur...

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça fait des années que le Réal Madrid est favorisé en Ligue des Champions les 2 dernières finales contre Liverpool et surtout la Juve sont la pour le prouver sans oublier celle de 2015 avec déjà un but hors jeu validé pour Sergio Ramos et un autre 8ème de finale contre le PSG la saison dernière ça en devient écoeurant, le Réal c'est la vitrine de la FIFA/'UEFA  et vous verrez que cette histoire sera bien entendu étouffée par les présidents des diverses fédérations

Share this post


Link to post
Share on other sites

je replonge dedans 4 mois après via des articles de médiapart que je n'ai pas eu le temps de lire, j'avoue ne pas avoir suivi
je pose là quelques articles de médiapart , pour ceux qui comme moi ont loupé les épisodes

 

A noter que Arsenal a officieusement quitté le cartel en janvier 2014, officiellement en janvier 2016 pour le réintégrer en mars 2016.
Après, wenger à l'époque avait déjà indiqué être favorable à une super league donc pas forcement surprenant...

"Depuis l’envoi du projet au Real Madrid, un premier groupe s’est constitué, mi-janvier 2016. Il y a le Bayern Munich, la Juventus de Turin, le Real Madrid et le FC Barcelone.
En mars, trois nouveaux membres ont rejoint le cercle : le Milan AC, Manchester United et Arsenal". 

 

La méthode du cartel pour imposer son point de vue est juridique et européene, rien d'illégale mais immorale quoi.
"La réponse des avocats fait 23 pages, et conclut que le projet est faisable. Ils expliquent que ni l’UEFA ni la FIFA ne pourraient attaquer les grands clubs pour avoir nui à leurs compétitions, parce que cela violerait en principe le « droit européen de la concurrence ». Ils ajoutent que l’accord de coopération passé entre l’UEFA et l’ECA ne pose pas de problème non plus, car il n’engage que le syndicat, pas les clubs qui en sont membres."
Rummenigge et Agnelli ont fait pression au moment du scandale FIFA, idem immorale mais rien de non légal... jouer avec les lois la violence du système se situe là...


A noter la phrase épique : "Je sentais dans mes tripes qu’un tel projet nuirait aux ligues nationales […], mais beaucoup de clubs ne pensent qu’à leurs intérêts économiques. » Rummenigge


Par sa pression, le cartel a gagner la redistribution plus onéreuse aux clubs LDC au détriment de l'europa league (transfert de 60 millions € .... ) ET

"Une autre revendication clé a été satisfaite : désormais, la Ligue des champions sera cogérée par une société contrôlée à parité par l’UEFA et l’ECA. Or, parmi les quatre administrateurs qui ont été nommés, il y a les secrétaires généraux du Bayern, du Barça et de la Juventus, qui sont par ailleurs les chevilles ouvrières du cartel. Ils ont désormais accès à tous les secrets de fabrication de la compétition : appels d’offres des droits télé, coûts, organisation. Bref, les « big four » ont désormais tout le savoir-faire nécessaire pour gérer une ligue privée."
Aussi les 4 premiers d’Espagne, Angleterre, Allemagne et d'Italie sont certains dorénavant de jouer la LDC ; ce qui est bien pour les supporters d'un club de PL mais pas forcément juste par rapport au systéme de point UEFA précédent. 

 

" 25 aout 2016, Réunion à Monaco [...] Le Belge Michael Verschueren fait remarquer que les clubs qui jouent la Ligue Europa vont y perdre. Mais Rummenigge et les représentants du « big four » parviennent à calmer les critiques. La réforme est adoptée à l’unanimité par le conseil de l’ECA. Elle est votée dans la foulée par les instances de l’UEFA, et annoncée publiquement le lendemain."

 

A noter que toutes les importantes décisions prises pour le football européen sont prises hors du territoire UE (Suisse et Monaco).. vive l'uefa quand même....


A noter que "Au cours de la réunion, le président Rummenigge a indiqué que le nouveau président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a demandé à l’ECA de prolonger jusqu’en 2024 son accord avec la fédération européenne, « pour éviter l’émergence d’une Super Ligue et préserver l’unité du football européen ». Surtout pas, a réagi le patron d’Arsenal, Ivan Gazidis : c’est « notre moyen de pression pour obtenir ce qu’on veut »."

Enfin
'De nouvelles discussions ont déjà commencé au sujet du format de la Ligue des champions pour les années 2021-2024. Le 22 septembre 2018, le patron de la Juventus, Andrea Agnelli, qui a succédé à Rummenigge à la tête de l’ECA, est le premier à vendre la mèche : l’UEFA aurait donné son « feu vert » à la création d’une troisième Coupe d’Europe positionnée en dessous des deux autres, afin d’accueillir les clubs plus modestes. Chacune des compétitions rassemblerait 32 équipes, précise Agnelli. La décision finale est attendue d’ici à la fin de l’année. Et la proposition « fait consensus », assure à l’EIC un proche de l’UEFA. '

 

https://www.mediapart.fr/journal/international/031118/un-cartel-secret-des-plus-gros-clubs-europeens-plume-le-foot-francais?utm_source=20181103&utm_medium=email&utm_campaign=QUOTIDIENNE&utm_content=&utm_term=&xtor=EREC-83-[QUOTIDIENNE]-20181103&M_BT=135393249294


Déçu de voir Arsenal mêlé à cela, après vu la gestion du club c'est peu surprenant

 

Edited by lô le gunners

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'instance du Fair Play financier qui ferme les yeux sur la fraude financière de Monaco :rolleyes:
 

"le club est en déficit de 167 millions d’euros sur deux ans, plus de trois fois la limite autorisée. L’ASM risque l’exclusion temporaire de la Ligue des champions. C’est qui est arrivé à d’autres clubs (Malaga, l’Étoile rouge de Belgrade) pour des fraudes d’un montant inférieur.

Mais le 13 mars 2015, la chambre d’instruction choisit de passer l’éponge, au motif que l’ASM a promis d’arrêter les subventions au profit d’un modèle basé sur la vente de joueurs. La chambre propose un accord amiable particulièrement clément : seulement 3 millions d’euros d’amende (contre 20 millions pour le PSG), et une limitation du nombre de joueurs et du montant des transferts pendant un an."
 

Le coup de pression de De Roos tombe au pire moment. Le lendemain, l’UEFA envoie au club la version finale de l’accord amiable. Il ne reste plus qu’à signer. Si de Roos dit aux enquêteurs que le montage AIM a été conçu pour masquer les subventions de Rybolovlev au club, le deal avec l’UEFA est mort.

Mais le 4 mai 2015, l’accord est paraphé. « C’est une excellente nouvelle, ça veut dire que la “bombe nucléaire” mentionnée par AIM a été désarmée », se félicite l’avocat suisse du club. Il faut dire que l’ASM a cédé sur tout. Le 15 juillet 2015, le club retire sa plainte, renonce aux 125 millions d’euros, et verse 500 000 euros à AIM pour honorer les factures impayées. Le secret est bien gardé. Sans les documents Football Leaks, il n’aurait jamais été révélé.

L’AS Monaco est passée à deux doigts du désastre. Mais le club y a gagné une relation de poids : Andrea Traverso, le responsable du fair-play financier à l’UEFA, celui qui a aidé le club à préparer ses auditions. Le 10 juin 2015, il accepte de donner quelques petites infos à Filips Dhondt sur la réforme du fair-play financier en cours de discussion par le comité exécutif de l’UEFA.

 

https://www.mediapart.fr/journal/international/051118/dopage-financier-la-bombe-atomique-de-l-monaco?page_article=3

Share this post


Link to post
Share on other sites

City, champion de la comptabilité

 

Un an après cet accord, l’UEFA enquête sur City et se gratte la tête pour comprendre « la justification commerciale de cet accord », comme dit l’auditeur de PriceWaterhouseCoopers (PWC). L’expert avoue son étonnement devant ce « très bon deal pour Manchester City » et commente : « Difficile de comprendre comment Fordham va gagner quelque chose. » Puisque officiellement Fordham paie les joueurs sans rien toucher sur leurs campagnes de pub, la question se pose en effet.

City fait semblant de ne pas être au courant : après tout, Fordham est une société indépendante, et le club assure ne pas connaître son business plan. Avec humour, City précise avoir accepté ce deal car « c’était le bon prix ». Forcément : c’est City qui l’a fixé.

 

Selon notre enquête, City ne vend plus aujourd’hui les droits d’image de ses joueurs à des entités extérieures, mais Fordham existe toujours, et a publié en juin 2017 des pertes cumulées de 75 millions de livres.

 

City est devenu une marque mondiale pour laquelle le cheikh Mansour et ses sponsors ont investi 2,5 milliards d’euros en dix ans. Grâce à de récents exercices bénéficiaires, le modèle économique a des allures de rentabilité, si on exclut ces investissements du cheikh.

 

https://www.mediapart.fr/journal/international/051118/manchester-city-le-patron-paie-les-sponsors-pour-qu-ils-financent-le-club?page_article=3

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Entre 2013 et 2017, selon un document interne de l’UEFA de mars 2018, l'Atlético Madrid mène la danse parmi les quinze gros clubs européens, avec 52 transferts de mineurs approuvés, soit dix par saison, devant Manchester City (28), Manchester United (27), Arsenal et la Juventus de Turin (19).

 

La Fifa reprochait à l’Atlético 65 violations à la prohibition de transfert de mineurs, tous âgés de moins de 16 ans. Vingt-sept avaient moins de 12 ans, l’un avait 6 ans, et ils venaient pour la plupart de pays en développement. Pour le TAS, l'Atlético « comptait profiter des mineurs en termes de succès sportif comme en termes de bénéfices financiers », sans grand risque pour lui alors que le mineur « pourra voir comment sa jeunesse a été gaspillée » s’il ne passe pas professionnel, ce qui est très fréquent.

 

Affaire Bertrand Traoré

 

L’attaquant lyonnais Bertrand Traoré (transféré à l’été 2017 à l’OL pour 10 millions d'euros) était visé par une de ces procédures pour son recrutement, encore mineur, à l’Association Jeunes Espoirs de Bobo-Dioulasso (AJEB), au Burkina Faso, contre 400 000 livres. Des sanctions ont été recommandées.

 

Officiellement, Chelsea a enregistré son transfert en 2014, après ses 18 ans. Mais selon une enquête du Guardian, il a été recruté avant sa majorité, intervenue en septembre 2013. À la Fifa qui ouvre une enquête, Chelsea répond que le joueur n’a jamais participé à un match officiel et qu’il n’a fait qu’un passage « à l’essai ».

Sur la foi de ces renseignements, la Fifa clôt le dossier en novembre 2013. Mais le rouvre en octobre 2015, grâce à des informations de presse. Car Traoré a fréquenté entre 16 et 18 ans (il est né le 6 septembre 1995) l’école privée Whitgift, dans la banlieue londonienne de Croydon, de 2011 à 2013, comme celle-ci s’en vante sur son site internet. Et il a participé à un match de U18 contre Arsenal alors qu’il n’avait que 16 ans, en octobre 2011, comme indiqué sur le site d’Arsenal.    :D

S’apercevant que Chelsea lui a caché ces informations, la Fifa voit rouge et fustige la « mauvaise foi » du club londonien. Chelsea admet alors avoir acquis dès avril 2011 une option sur le joueur auprès de sa mère, quand il avait 15 ans, contre 177 000 euros, plus 15 000 euros pour son club burkinabé de l’AJEB, présidé par… sa mère.

Selon l’enquête, Traoré a en fait joué 25 matchs avec Chelsea (en U16, U18 et senior) sans être enregistré à la Fédération anglaise (FA). Certes, le club a envoyé en 2011 à la FA son contrat d’option sur le joueur, « afin de vérifier un potentiel TPO », la tierce propriété, mais ce contrat ne tient pas lieu pour la FA d’enregistrement officiel.

 

Il y a donc un « transfert international illégal de mineur », Traoré étant recruté « contre paiement, sans approbation du sous-comité de la Fifa ». Circonstance aggravante, l’option conclue avec le club de Bobo-Dioulasso constitue selon la Fifa un cas de TPI, d’influence par un tiers, interdite, car Chelsea empêchait l’AJEB de transférer Traoré à un autre club sous peine de devoir rembourser l’argent reçu du club anglais.

Autre irrégularité : l’option sur Traoré courait sur quatre ans et demi, alors qu’un mineur ne peut signer pour plus de trois ans. Enfin, le club anglais a « délibérément trompé le système Fifa TMS » qui enregistre et valide les transferts.

Pour toutes ces infractions, le rapporteur a recommandé une amende contre Chelsea de 59 000 francs suisses et une interdiction de transfert pendant un mercato. Et il suggérait 24 000 francs suisses d’amende contre l’académie burkinabè, ainsi que 61 000 francs suisses contre la fédération anglaise. Une misère, puisque le gamin a finalement rapporté 10 millions à Chelsea....

 

I&C a aussi recommandé une amende de 375 000 francs suisses contre la fédération anglaise pour des irrégularités concernant 17 mineurs. Et contre la fédération italienne, il réclame 700 000 francs suisses d’amende, pour des irrégularités concernant 16 joueurs, dont certain de la Lazio ou de l’Inter Milan, et 105 000 francs suisses contre le club de Brescia. « La commission de discipline doit encore statuer sur ces dossiers », indique la Fifa, interrogée par l'EIC.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Affaire n'golo kanté

« Ne vous évanouissez pas ! », prévient-elle au sujet des commissions négociées par ses deux agents : Gregory Dakad va toucher 6 millions de livres (7,2 millions d’euros) et Abdelkarim Douis 4 millions de livres (4,8 millions d’euros). Soit 10 millions au total, plus de 30 % du montant du transfert. Un pourcentage stratosphérique, même pour la très libérale Angleterre.

N’Golo Kanté obtient quant à lui son premier très gros salaire : 5 millions d’euros par an en ultra net. Mais un montage offshore a été réalisé pour réduire ses impôts et son coût pour le club : une partie de son salaire lui sera versée sous forme de droits à l’image, dont la moitié à une société-écran immatriculée à Jersey, célèbre paradis fiscal de l’archipel des îles anglo-normandes.

 

On ignore qui de Chelsea ou de ses proches a proposé ce montage à N’Golo Kanté. Une chose est sûre : il a été conçu six semaines avant le transfert, alors que le joueur négociait encore avec plusieurs clubs anglais. Et on y trouve la trace d’Abdelkarim Douis, ce proche de Kanté qui a remplacé son agent historique un an plus tôt.

 

Tout est prêt pour le montage avec Chelsea. L’astuce ? N’Golo Kanté ne touchera que 80 % de ses revenus annuels (7 millions d’euros brut) sous forme de salaire, taxé à 47 %. Le reste (1,4 million d’euros) est payé sous forme de droit à l’image, ce qui permet à Chelsea de ne payer aucune cotisation sociale.

10 % vont à la société britannique NK Sports, qui ne paie que 20 % d’impôts. Et 10 % à la société immatriculée à Jersey, qui détient les droits de N’Golo Kanté pour le reste du monde. En théorie, cet argent doit être taxé dans les autres pays où N’Golo Kanté apparaît dans des publicités (en France par exemple). Mais le fisc britannique estime que ce n’est pas son problème. Pour le coup, l’impôt sur la part payée à Jersey est égal à zéro.

L’opération doit rapporter gros : l’économie d’impôts pour Chelsea et N’Golo Kanté se chiffre à 1 million d’euros par an, selon nos calculs effectués sur la base des documents Football Leaks.

Ce genre de montage est fréquent en Angleterre. Mais il n’est pas généralisé. Par exemple, Olivier Giroud, coéquipier de Kanté chez les Bleus et à Chelsea, est payé à 100 % en salaire par le club londonien, avec un taux d’imposition normal.

 

Mais N’Golo Kanté ne signe pas. Les dirigeants du club londonien relancent ses représentants pendant des mois. Une nouvelle version du contrat est rédigée. Les pontes du club s’énervent. En avril 2017, neuf mois après l’arrivée de Kanté, le directeur du football de Chelsea, David Barnard, va même le voir personnellement pour lui demander de signer. Nouveau refus. 

 

Le milieu de terrain refuse même de toucher les 20 % de sa rémunération liés aux droits à l’image tant que le problème n’est pas réglé. En mai 2017, le club lui doit déjà 1 million d’euros. N’Golo Kanté s’en fiche. En juin, ses conseillers s’inquiètent… car un supplément de salaire a été versé sur son compte. Chelsea les rassure : ce ne sont pas des droits à l’image payés sans son consentement, mais son bonus pour avoir remporté le titre de « joueur de l’année » en Angleterre.

Mais il y a un souci : si l’on supprime l’optimisation fiscale, il faut payer plus d’impôts. Chelsea fait tourner ses calculettes : remplacer les 20 % de droits à l’image par du salaire coûterait 190 000 euros par an de cotisations sociales au club. Sans compter les centaines de milliers d’euros d’impôts supplémentaires dont devrait s’acquitter N’Golo Kanté.

Qui doit payer la facture fiscale ? N’Golo Kanté veut qu’elle soit entièrement à la charge de Chelsea. Le club n’est pas très chaud. Une négociation s’engage. L’accord définitif n’est signé que le 5 février 2018, un an et demi après son arrivée au club.

 

Le milieu défensif des Bleus a finalement consenti à un compromis. Il accepte de toucher 20 % de son salaire en droits à l’image (deux fois moins taxés que les salaires), mais via sa société britannique NK Sports, qui paiera l’impôt sur les sociétés au Royaume-Uni.

 

Du côté de Chelsea, l’accord a été en tout cas un immense soulagement. À la mi-février 2018, le club a enfin pu payer à N’Golo Kanté les arriérés de droits à l’image qui étaient gelés depuis dix-neuf mois parce que le joueur ne voulait pas être payé à Jersey. Il y en avait pour 1 706 246 livres, soit 1,9 million d’euros.

De son côté, Abdelkarim Douis, l’agent qui a servi de « témoin » à Kanté à Jersey, a élargi sa clientèle. Fin juillet 2017, il a facilité le transfert à 7 millions d’euros de l’attaquant français Aboubakar Kamara d’Amiens à Fulham, moyennant une commission de 250 000 euros. Il avait aussi négocié un intéressement (jusqu’à 670 000 euros) sur la future revente du joueur, ce qui est interdit par le règlement. Après examen du contrat, la Fédération anglaise de football a dû prier Fulham de bien vouloir supprimer la clause.

 

https://www.mediapart.fr/journal/international/141118/n-golo-kante-le-joueur-qui-ne-voulait-pas-etre-paye-jersey?page_article=2

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les documents Football Leaks, obtenus par Der Spiegel et analysés par Mediapart et ses partenaires de l’EIC, montrent que Claudia María Rojas, procureure interne de la Fifa et très proche d’Infantino, a empêché Richard McLaren, l’homme qui a documenté le dopage d’État russe, d’enquêter sur le football russe avant la Coupe du monde. Alors même que Gianni Infantino avait reçu en décembre 2017 une liste confidentielle de onze joueurs russes suspectés de dopage, dont deux membres de l’équipe nationale, Sergei Ignashevich et Mario Fernandes.

 

L’agence antidopage russe n’a pas voulu fournir ces informations « pour des raisons de confidentialité », écrit sans rire la fédération russe à la Fifa. Les documents ne peuvent être transmis qu’avec « le consentement des athlètes », ce qui est malheureusement « impossible parce qu’ils sont en vacances ou résident en dehors de la Russie ».

 

https://www.mediapart.fr/journal/international/231118/la-fifa-etouffe-l-enquete-sur-le-dopage-russe-en-vue-du-mondial?page_article=3

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..